Changer d'édition

De 24 à 60 jours d'attente pour obtenir une IRM
Luxembourg 2 min. 13.05.2022
Dans les hôpitaux du Luxembourg

De 24 à 60 jours d'attente pour obtenir une IRM

Paulette Lenert a déclaré qu'elle souhaitait adapter le cadre légal afin que des IRM puissent être réalisées en dehors des hôpitaux.
Dans les hôpitaux du Luxembourg

De 24 à 60 jours d'attente pour obtenir une IRM

Paulette Lenert a déclaré qu'elle souhaitait adapter le cadre légal afin que des IRM puissent être réalisées en dehors des hôpitaux.
Photo: Lex Kleren
Luxembourg 2 min. 13.05.2022
Dans les hôpitaux du Luxembourg

De 24 à 60 jours d'attente pour obtenir une IRM

Simon Laurent MARTIN
Simon Laurent MARTIN
Alors que la légalité du cabinet d'imagerie médicale Potaschberg est remise en question par la Santé, la ministre Paulette Lenert a expliqué que les temps d'attente pour bénéficier d'une IRM ont été considérablement réduits.

Il y a quelques semaines, le cabinet d'imagerie médicale Potaschberg ouvrait ses portes au sein du centre médical Potaschberg (CMP). Son offre d'examens radiologiques s'étend de la radiographie conventionnelle, au scanner, ainsi qu'à l'imagerie par résonance magnétique (IRM). Rappelons que la ministre de la Santé Paulette Lenert (LSAP) avait émis par écrit une interdiction de mettre en service un tel centre. Rappelons que ce dossier est toujours en cours. Selon le ministre Georges Engel (LSAP), «les négociations sont encore en cours», mais «cela va s'arranger».


Hors programme de dépistage, les délais s'allongent avant d'avoir rendez-vous.
Jusqu'à un an et demi d'attente pour une mammographie
Si les temps d'attente pour une mammographie se sont considérablement réduits dans certains hôpitaux, ce n'est pas le cas partout au Luxembourg.

Une situation que peine à comprendre le député Sven Clement (Parti Pirate) qui a interpellé la ministre de la Santé Paulette Lenert (LSAP) au détour d'une question parlementaire. Le député aurait en effet eu écho de personnes ayant dû attendre de très longues périodes avant de pouvoir bénéficier d'une IRM. Le politicien évoque des temps d'attente de plus de deux mois dans certains cas et même plus de quatre mois pour d'autres. Ce dernier déplore donc la volonté de la ministre d'interdire la mise en service du cabinet d'imagerie médicale Potaschberg.

Des délais réduits ces dernières années

Dans sa réponse, cette dernière a rappelé que l'installation d'un tel cabinet n'est pas conforme aux dispositions légales, ce que le CMP réfute de son côté. Mais plus encore, Paulette Lenert a dévoilé les temps d'attente pour une IRM en fonction de chaque hôpital et l'évolution de cette donnée au fil des années. Ainsi, nous apprenons qu'au Centre hospitalier du Nord (CHDN), de 2018 à 2021, le temps d'attente est passé de 51 à 27 jours. Au CHL, pour la même période, ce chiffre est passé de 53 à 45. Pour les hôpitaux Robert-Schuman, cela passe de 73 à 60 jours tandis que pour le Centre Hospitalier Emile Mayrisch (CHEM), le délai est passé de 38 à 24 jours.


Der langjährige Bürgermeister von Diekirch möchte im Gesundheitswesen vor allem bei der Digitalisierung vorankommen.
Claude Haagen: «Pour moi, la CNS n'est pas une banque»
100 jours au pouvoir: le nouveau ministre de la Sécurité sociale veut surtout mettre un coup d’accélérateur dans le domaine de la numérisation.

Bref, peu importe l'hôpital, il faut beaucoup moins patienter aujourd'hui pour obtenir une IRM qu'il ne fallait le faire auparavant. «La situation s'est améliorée de l'ordre de 20%», assure Paulette Lenert. «Cela s'explique grâce à l'acquisition de 4 appareils à IRM supplémentaires ainsi qu'à l'élargissement des horaires. De plus, les rendez-vous urgents sont toujours réalisés à court terme», note-t-elle dans sa réponse.

Sven Clement s'interrogeait également sur la possibilité de réaliser des IRM en dehors du milieu hospitalier. La ministre a confirmé cette possibilité. «Nous envisageons d'adapter le cadre légal afin que cela puisse être possible. Le ministère de la Santé est en train de finaliser un projet de loi à ce sujet».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Ce mardi, la ministre de la Santé a indiqué que les discussions pour régler le cas du Centre médical Potaschberg étaient encore en cours. Pour Paulette Lenert, les divergences juridiques ne doivent pas se régler sur la «place publique».
Lokales,IRM,MRT Grevenmacher.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
En utilisant des modèles informatiques de la flore intestinale, la start-up luxembourgeoise Nium entend améliorer l'alimentation, rendre les médicaments plus efficaces et aider les patients atteints de cancer.