Changer d'édition

Davantage d'attractivité pour le métier d'enseignant
Luxembourg 2 min. 25.09.2019 Cet article est archivé

Davantage d'attractivité pour le métier d'enseignant

Le SNE plaide en faveur d'un allègement de la charge administrative des enseignants.

Davantage d'attractivité pour le métier d'enseignant

Le SNE plaide en faveur d'un allègement de la charge administrative des enseignants.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 2 min. 25.09.2019 Cet article est archivé

Davantage d'attractivité pour le métier d'enseignant

Master, pédagogie et réduction de la tâche administrative ont rythmé les revendications du SNE/CGFP, lors de la rentrée syndicale qui s'est tenue mardi.

(ER avec MaH) - Deux semaines après la rentrée scolaire et une dizaine de jours après la sortie du SEW/OGBL, c'était au tour du SNE/CGFP de sortir du bois. Avec comme message principal la nécessité, pour l'école, de bénéficier «de calme au cours des prochaines années pour que toutes les réformes entamées ces derniers temps fonctionnent», selon Patrick Remakel, président du syndicat enseignant.

Ce n'est pas pour autant que le SNE a proposé un discours conciliant où plusieurs chantiers restent en suspens. Dans ce contexte, la revalorisation de la profession d'enseignant fait partie des principales revendications du syndicat. Désormais, «un master sera nécessaire en lieu et place du bachelor» pour obtenir le titre d'enseignant. «On pourrait imaginer deux modèles, soit un bachelor en pédagogie, suivi d'un programme de master spécialisé, ou l'inverse», souligne le n°1 du SNE/CGFP.


Cinq changements pour les enseignants à la rentrée
Les députés ont adopté, jeudi 11 juillet, le projet de loi visant à réformer le stage du personnel enseignant dans la fonction publique. Des mesures qui seront effectives dès septembre prochain.

La réduction du travail administratif des enseignants doit être une priorité au cours des prochains mois. «Enseigner doit redevenir la mission première des professeurs». Le SNE ne peut que se réjouir de l'initiative du ministre de l'Education Claude Meisch (DP) de procéder prochainement à une analyse du fardeau administratif.

Combler le manque de personnel

Les ajustements apportés au stage d'insertion professionnelle sont considérés comme une avancée positive. Réservé aux jeunes diplômés et aux personnes désireuses de débuter une carrière dans l'éducation, il vise à compenser la pénurie de personnel dans les établissements scolaires.  Mais selon le SNE, les diplômés d'un bachelor en éducation (pédagogie) doivent être favorisés lors de l'embauche.   


Politik - Interview Claude Meisch - Bildungsminister - DP- Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Le besoin en enseignants persiste
Des petits écoliers aux étudiants de l'Uni, la responsabilité du ministre de l'Éducation nationale porte sur 150.000 élèves. Mais une des préoccupations de Claude Meisch (DP) reste le recrutement de nouveaux instituteurs et professeurs.

Par contre, le projet du ministre de mettre sur pied une vaste table ronde avec les acteurs de l'éducation, ne fait pas l'unanimité. Le syndicat, affilié à la CGSP préfère miser sur le Conseil supérieur de l'éducation. Cet organe consultatif qui se prononce sur toutes les questions ayant trait à l’éducation nationale «fonctionne correctement et a juste besoin d'être adapté», conclut Patrick Remakel. Ce qui éviterait également de compliquer inutilement le quotidien du monde enseignant.  


Sur le même sujet

Lundi 4 mai. Plus la date approche, plus la reprise des cours semble se compliquer pour le ministre de l'Education nationale. Claude Meisch doit résoudre une équation d'autant plus délicate que s'y mêlent peur de la contamination, problèmes matériels et organisation inédite.
Sad little girl protecting herself from the flue virus by medical face mask
Des petits écoliers aux étudiants de l'Uni, la responsabilité du ministre de l'Éducation nationale porte sur 150.000 élèves. Mais une des préoccupations de Claude Meisch (DP) reste le recrutement de nouveaux instituteurs et professeurs.
Politik - Interview Claude Meisch - Bildungsminister - DP- Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
La fin de la législature 2013/2018 approche pour le gouvernement Bettel-Schneider. Dans ce contexte, le ministre de l'Éducation, Claude Meisch, a fait le bilan de cinq années passées au sein d'un ministère réunissant pour la première fois l'Éducation, l'Enfance et la Jeunesse.
La profession d'enseignant semble attrayante: une bonne sécurité sociale et un salaire élevé. Cependant de nombreux instituteurs se plaignent de surcharge de travail et de stress. Des chercheurs de l'Université de Luxembourg étudient ce phénomène.
Mathematik Uni Studien Schule Stress