Changer d'édition

«Dans notre parti, il n'y a pas de place pour le bling-bling»
Luxembourg 04.07.2022
120 ans du LSAP

«Dans notre parti, il n'y a pas de place pour le bling-bling»

Bien sûr, un gros gâteau d'anniversaire LSAP a également été coupé à la fin du congrès.
120 ans du LSAP

«Dans notre parti, il n'y a pas de place pour le bling-bling»

Bien sûr, un gros gâteau d'anniversaire LSAP a également été coupé à la fin du congrès.
Photo: Claude Piscitelli
Luxembourg 04.07.2022
120 ans du LSAP

«Dans notre parti, il n'y a pas de place pour le bling-bling»

Simone MOLITOR
Simone MOLITOR
Samedi, le LSAP a fêté son 120e anniversaire. Bien entendu, ses membres ne se sont pas contentés de regarder en arrière.

Le LSAP a 120 ans: il fallait bien sûr fêter dignement cet anniversaire du parti. Samedi, les personnalités et les membres de la famille politique se sont donné rendez-vous à l'Ellergronn à Esch pour se remémorer ensemble de beaux souvenirs et jeter un regard rétrospectif sur cette longue histoire.


Contrairement à voilà dix jours, les visages devraient être plus graves cet après-midi.
Le LSAP et le DP au coude-à-coude
La majorité actuelle séduit à nouveau. Le dernier sondage national sur les intentions de vote donne à la coalition DP-LSAP-déi Gréng une majorité de 32 sièges. Et parmi les trois partis majoritaires, les libéraux sortent grands gagnants.

Le coprésident du parti, Dan Biancalana, a cité quelques hommes politiques socialistes qui ont fait du parti ce qu'il est aujourd'hui. «L'homme et ses valeurs sont au centre de nos préoccupations», a-t-il déclaré. 

La coprésidente du parti, Francine Closener, a, pour sa part, décrit le LSAP comme une force motrice dans de nombreux dossiers. «Dans notre parti, il n'y a pas de place pour les opportunistes ou les intérêts particuliers et encore moins pour le bling-bling», a-t-elle précisé. 

La bonne humeur était de rigueur lors de cet anniversaire.
La bonne humeur était de rigueur lors de cet anniversaire.
Photo: Claude Piscitelli

Compte tenu de la super année électorale 2023, le regard a bien entendu été tourné vers l'avenir. La vice-Première ministre Paulette Lenert a été particulièrement applaudie et a souligné à quel point elle était fière du LSAP. Cependant, les élections sont encore loin, c'est pourquoi la question d'une éventuelle candidature de tête est restée ouverte. «Dirigeons les projecteurs sur le contenu», a déclaré la ministre de la Santé. 

Pendant ce temps, le député portugais Pauli Pisco et la ministre-présidente de la Sarre Anke Rehlinger ont été accueillis en tant qu'invités d'honneur. Enfin, l'incontournable gâteau d'anniversaire a été coupé.

Cet article est paru pour la première fois sur wort.lu/de

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Depuis samedi dernier, le parti socialiste est dirigé par une coprésidence incarnée par Dan Biancalana et Francine Closener. Cette dernière a détaillé les missions du parti pour les prochaines législatives en octobre 2023 sur 100,7.
ITV Francine Closener. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort.
Avec 96 et 92 pour cent, le LSAP a élu Dan Biancalana et Francine Closener comme coprésidents du parti. Les préparatifs de la super année électorale 2023 ont déjà commencé.
05/03/2022, LSAP Kongress, Vianden, Photo: BLUM Laurent
Les délégués du parti socialiste voteront début mars pour une nouvelle organisation interne. Dan Biancalana assurant actuellement la présidence par intérim du parti se dit intéressé pour poursuivre cette fonction.
Politik, Dan Biancalana, LSAP, Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Le parti socialiste se prépare à l'élection d'un nouveau président prévue le 8 mars. Le député-maire de Dudelange, Dan Biancalana, président faisant fonction fait le point sur un parti à la recherche d'un nouveau souffle après le départ ou le repli de plusieurs de ses cadres.
Lok ,Sueden ,  ITV Dan Biancalana u. Paul Nosbusch , Schaffung Posten Arbeitspsychologe Gemeinde Düdelingen , Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
Après la débâcle électorale du 8 octobre, le temps est venu pour le LSAP de tirer les leçons de sa défaite et de motiver les troupes pour les élections législatives. Le meeting national organisé lundi au Kinneksbond à Mamer devait semer bonne humeur et optimisme.
Francine Closener en discussion avec quatre socialistes vainqueurs aux élections communales: Manon Bei-Roller, Bob Steichen, Marguy Kirsch-Hirtt et Jean-François Wirtz (de g. à d.).