Changer d'édition

Dans les profondeurs du chantier Royal Hamilius
Luxembourg 17 1 3 min. 26.01.2017

Dans les profondeurs du chantier Royal Hamilius

Dans les profondeurs du chantier Royal Hamilius

Chris Karaba
Luxembourg 17 1 3 min. 26.01.2017

Dans les profondeurs du chantier Royal Hamilius

Sophie WIESSLER
Sophie WIESSLER
Malgré les températures fraîches de ce jeudi matin à Luxembourg, les journalistes ont bravé le froid pour vous faire entrer dans le mythique chantier du Royal-Hamilius, en plein cœur de Luxembourg. Comment avancent les travaux? Quand seront finis les premiers immeubles? On vous emmène.

Malgré les températures fraîches de ce jeudi matin à Luxembourg, les journalistes ont bravé le froid pour vous faire entrer dans le mythique chantier du Royal-Hamilius, en plein cœur de Luxembourg.

Depuis plusieurs mois maintenant, cet énorme chantier évolue sur le Boulevard Royal, à l'abri des regards indiscrets. Enfin presque, puisque les habitants du numéro 49, - ce bâtiment qui trône parmi les ruines, souvenez-vous - ont certainement eux, une vue à couper le souffle.

Casques sur la tête, gilets fluorescents par-dessus nos doudounes et bottes de sécurité aux pieds, nous voilà fin prêts pour entrer sur ce chantier gigantesque.

Nous commençons par descendre, au niveau -8 précisément, où des ouvriers s'affairent dans ce qu'on appelle les «locaux techniques». Nous sommes alors à plus de 30 mètres de profondeur. C'est là que plus tard, un «labyrinthe technique» sera mis en place. On vous explique.

Cette petite visite permet surtout de faire un point sur l'état d'avancement des travaux. Les travaux de terrassement sont terminés et le chantier entre dans sa phase effective de construction et monte en hauteur. A terme, le restaurant *sky* devrait d'ailleurs culminer à plus de 60 mètres au-dessus du sol. Quatre mois après la pose de la première pierre, le chantier avance bien et respecte strictement le planning initialement prévu.

Une première ouverture pour le printemps 2018

Un premier parking est d'ailleurs quasiment terminé, au niveau -6 du bâtiment B1, qui doit ouvrir ses portes au printemps 2018, avec une Galerie Inno, une Fnac et le fameux *Sky Garden* sur deux étages, qui promet une vue impressionnante sur la capitale.

«Nous allons proposer à terme 6 sous-sols de parkings et près de 630 places, à la fois pour les magasins, les résidents et le public», explique Raphaël Van der Vleugel, directeur adjoint de CODIC Luxembourg.

La construction des cinq autres bâtiments se poursuivra pour une livraison échelonnée dès l'été 2018 jusqu'à mi-2019. Mais les premiers logements seront eux mis en vente dès ce printemps 2017 pour un accès prévu fin 2018. 7.500 mètres carrés seront destinés à l'habitation. Ces 73 nouveaux logements seront construits le long de la rue Aldringen et de la nouvelle Place Hamilius.

Le "Delhaize Premium" doit ouvrir ses portes à l'été 2019. Tout le niveau -1 de cette construction sera réservée aux livraisons des magasins présents dans le complexe, pour éviter d'obstruer le «passage piétonnier dans la rue».

L'hiver est là: «le chantier tourne en activité réduite»

Même si les délais sont pour l'instant respectés, il ne faudrait pas que les températures négatives persistent: le chantier tourne en effet en activité réduite, avec 140 ouvriers au travail. «Dès le mois de juillet, ce chiffre va augmenter: nous aurons 250 ouvriers sur le chantier», explique Rémi Gérard, directeur des travaux de la partie bâtiments.

Certaines exécutions sur le chantier ne sont actuellement pas réalisables. «Nous sommes en période d'intempéries: nos gros travaux sont à l'arrêt mais c'est prévu dans nos plannings. Il ne faut juste pas que cette situation perdure trop longtemps», explique-t-il. Retrouvez tous les détails dans cette vidéo.

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.


Après 45 minutes de visite de part et d'autre du chantier, il est temps pour nous de rendre les casques et les chaussures de sécurité. Vous pouvez découvrir notre visite à travers ces quelques photos.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet