Changer d'édition

Dans les commerces, une crainte persistante
Luxembourg 3 min. 19.03.2020 Cet article est archivé

Dans les commerces, une crainte persistante

Les supermarchés, tout comme Xavier Bettel, appellent les consommateurs à acheter leurs produits en quantité raisonnable.

Dans les commerces, une crainte persistante

Les supermarchés, tout comme Xavier Bettel, appellent les consommateurs à acheter leurs produits en quantité raisonnable.
Photo: AFP
Luxembourg 3 min. 19.03.2020 Cet article est archivé

Dans les commerces, une crainte persistante

Anne-Sophie DE NANTEUIL
Anne-Sophie DE NANTEUIL
Face au nombre croissant de cas d'infection Covid-19 au Luxembourg, les magasins autorisés à ouvrir mettent en place des mesures préventives. Objectif ? Rassurer le client et limiter les risques. Autant de nouvelles consignes qui peinent visiblement à convaincre.

«Ce n'est pas le moment de créer une succursale de supermarché à la maison», a ironisé Xavier Bettel mercredi soir. Dans son intervention diffusée en ligne, le Premier ministre a ainsi rappelé que «les achats de prévisions ne sont pas nécessaires.» Une remarque faisant suite au comportement de certains consommateurs qui, face à la menace grandissante du Covid-19, avaient pris d'assaut des supermarchés du pays. Et ce, dès l'annonce de la fermeture de tous les établissements d'enseignement.

Les commerces du pays se veulent toutefois rassurants. «Nous n'avons aucun souci de réapprovisionnement, explique un vendeur d'un supermarché de la capitale. «Nous travaillons toutes les nuits pour remplir les rayons.» Un message que tente de faire passer, tant bien que mal, le magasin pour lequel il travaille. Sur les étals, quelques pancartes visent à rassurer les clients à ce sujet, appelant par ailleurs à «adapter [les] achats [aux] besoins immédiats». 

Acheter plus qu’il ne faut peut par moments priver d’autres personnes de ce dont elles ont besoin. Il y a largement assez de produits pour tout le monde si nous travaillons tous ensemble à cela.

Fédération luxembourgeoise de l’alimentation et de la distribution (FLAD)

Lokales, Coronavirus, Covid-19, Cactus Howald, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Il faut que ça continue à «supermarcher»
Les grandes surfaces sont en première ligne pour assurer le quotidien de plus de l'ensemble des résidents. Mais du responsable du magasin au salarié en passant par le client, chacun a un rôle à tenir pour passer la crise.

Et pour permettre aux clients de continuer à faire leurs courses, plusieurs mesures d'hygiène ont ainsi été mises en place. Certaines enseignes tentent ainsi de limiter le flux. «Veuillez attendre la sortie d'un client pour entrer à votre tour», est-il écrit sur la porte d'un commerce de proximité du centre-ville qui limite son accès à cinq personnes. 

Au Kirchberg, l'un des supermarchés du quartier d'affaires n'est pas plus animé. Si le groupe n'affiche aucun nombre maximal de clients, il se réserve le droit de limiter l'entrée «pour éviter la promiscuité». L'enseigne recommande par ailleurs de respecter une distance de sécurité. Nombreux sont également les groupes qui mettent en avant les désinfections régulières de leurs surfaces, caddies, caisses et terminaux de paiement.  

Les gens sont moins nombreux, mais ils continuent d'acheter en masse

Un distributeur discount a quant à lui publié un communiqué de presse appelant à respecter quelques consignes telles que l'utilisation d'un chariot, le maintien de distances de sécurité ou encore le paiement par carte bancaire. L'enseigne invite par ailleurs à faire ses courses seul, «dans la mesure du possible.» Malgré tout, une certaine crainte perdure. 

Dans les supermarchés, quelques clients s'affairent. Certains portent un masque, des gants, tandis que d'autres tentent de se camoufler le visage avec leur écharpe. Tout juste réapprovisionnés, les rayons des pâtes sont à nouveau dévalisés. «Les gens sont moins nombreux, mais ils continuent d'acheter en masse», explique un vendeur.    


Lokales,Livestream Briefing Premier Xavier Bettel zur Corona Krise. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Un appel à «la responsabilité et à la solidarité»
Le Premier ministre a annoncé ce mercredi - comme il l'avait déclaré mardi - que le pays se trouve désormais officiellement en état de crise pour dix jours dans un premier temps. Il a reconnu qu'il ne savait pas combien de temps aller durer l'épreuve à laquelle est confronté le pays.

Dans les allées, certains caddies continuent de se remplir et déborder. Les listes de courses se ressemblent toutes : pâtes, pain, farine, conserves, savon et autres produits d'hygiène. «L'idée, c'est surtout de faire ses courses plus intelligemment pour ne pas avoir à en faire tous les jours, confie quant à lui un client avec gants et masque de protection. J'essaie aussi d'aller au supermarché en journée, pendant les heures creuses, pour éviter la foule. Le télétravail rend ça plus simple, ça laisse plus de souplesse.»

«Les gens craignent un confinement», explique un autre vendeur. Une crainte qui ne devrait pourtant pas devenir réalité. Le chef du gouvernement a en effet assuré, mercredi soir, qu'«aucune interdiction totale des déplacements ne sera mise en place», invitant à «la responsabilité et solidarité» de tous pour permettre le bon fonctionnement général du pays.  


Sur le même sujet

Un appel à «la responsabilité et à la solidarité»
Le Premier ministre a annoncé ce mercredi - comme il l'avait déclaré mardi - que le pays se trouve désormais officiellement en état de crise pour dix jours dans un premier temps. Il a reconnu qu'il ne savait pas combien de temps aller durer l'épreuve à laquelle est confronté le pays.
Lokales,Livestream Briefing Premier Xavier Bettel zur Corona Krise. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Ne brûlez pas vos billets de banque !
S'il est recommandé de régler ses achats en carte bancaire, la Banque centrale de Luxembourg veut tordre le coup à une «fake news : non, la monnaie papier n'est pas significativement porteuse du covid-19.
Il faut que ça continue à «supermarcher»
Les grandes surfaces sont en première ligne pour assurer le quotidien de plus de l'ensemble des résidents. Mais du responsable du magasin au salarié en passant par le client, chacun a un rôle à tenir pour passer la crise.
Lokales, Coronavirus, Covid-19, Cactus Howald, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort