Changer d'édition

D'abord vacciner les soignants
Luxembourg 3 min. 04.12.2020

D'abord vacciner les soignants

Le gouvernement a commandé de quoi assurer la couverture vaccinale de 824.000 personnes.

D'abord vacciner les soignants

Le gouvernement a commandé de quoi assurer la couverture vaccinale de 824.000 personnes.
Photo : AFP
Luxembourg 3 min. 04.12.2020

D'abord vacciner les soignants

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le Luxembourg réservera ses premières doses de vaccin anti-covid aux personnels de santé, résidents comme frontaliers. Dans l'espoir de créer un premier «bouclier sanitaire» face à l'infection.

Choix demandé, choix respecté. Avant d'établir sa stratégie vaccinale anti-covid, le gouvernement avait tenu à solliciter le conseil national d'éthique. Quelques jours de réflexion, d'impatience même, qui viennent de s'achever. Et ce vendredi, c'est fort de ses conclusions que Xavier Bettel a pu présenter le socle de la campagne à venir. Pour l'organisation générale, tout reposera sur la mise en place de cinq centres de vaccination et six équipes mobiles, chargés de couvrir l'ensemble du territoire. Mais quid des bénéficiaires du premier sérum validé?


Lokales,Die Arbeit des Pflegepersonals in Corona-Zeiten,CHL,Klinik,Hospital,Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
«Il importe de former plus d'infirmiers dans ce pays»
Alors qu'elle attendait une rencontre avec le Premier ministre depuis des mois, l'association des infirmières et infirmiers du Luxembourg (ANIL) a été reçue samedi par Xavier Bettel. Ce dernier assure vouloir améliorer le cursus mais aussi l'image du métier.

Le Premier ministre a donc choisi de suivre la voie souhaitée par le CNE, soit «débuter la vaccination des personnels de santé en contact avec les malades ou les personnes fragiles». Un vaste champ qui couvre aussi bien médecins, qu'infirmières, aides-soignantes mais également l'ensemble des personnels exécutant des actes médicaux à domicile, et également celles et ceux travaillant en maisons de retraite ou de soins. «Cela sans distinguo entre résidents et non-résidents», a bien souligné Xavier Bettel.

De l'avis de la ministre de la Santé, cette orientation constituera le bon moyen de créer un premier «bouclier sanitaire». Un «cordon sanitaire» qui viendra avant la seconde étape, la vaccination cette fois des personnes âgées certainement, puis des plus vulnérables et ainsi de suite. Là encore tel que souhaité par le conseil national d'éthique. 

Bien entendu, à défaut de connaître le calendrier de mise à disposition du vaccin (commandé via la Commission européenne), nulle date ne peut être avancée pour dire quand ces étapes débuteront. Par contre, le gouvernement en informera les députés. Un débat sur la stratégie de vaccination sera mis à l’ordre du jour de la Commission de la Santé, mardi 8 décembre. Une heure de débats devant aussi être organisée, la semaine prochaine, afin que toutes les sensibilités politiques puissent s'exprimer sur ces choix.


La lutte anti-virus passe du réel au... virtuel
La start-up Virtual Rangers s'est spécialisée dans la formation professionnelle assurée via des casques de réalité virtuelle. Le ministère de l'Economie a choisi de soutenir son projet destiné à initier les soignants à la prise en charge des patients covid.

Côté opposition, le CSV pourra se satisfaire d'une décision confirmée, vendredi : pas question de faire payer la vaccination aux citoyens. Gratuité que le parti chrétien-social avait réclamée. 

Une heure d’actualité au sujet de la stratégie de vaccination devrait aussi être mise à l’ordre du jour d’une séance plénière. Cela devrait se faire la semaine prochaine, afin que toutes les fractions et sensibilités politiques puissent intervenir. Occasion pour le gouvernement de rallier éventuellement à ses choix de prévention plus largement que sur les mesures covid, jusqu'à présent votées par la seule majorité

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Cinq centres de vaccination à mettre en place
Dans une première phase, le gouvernement n'ouvrira qu'un seul site de vaccination anti-covid, au Limpertsberg. Mais l'ensemble du pays sera couvert à terme, avec en plus six équipes mobiles engagées
03.12.2020, Berlin: Projektleiter Albrecht Broemme (l) und Dilek Kalayci (SPD, M), Berliner Gesundheitssenatorin, erläutern in Anwesenheit von Oliver Igel (SPD), Bezirksbürgermeister von Treptow-Köpenick, die Funktionalität der Impfkabinen im zukünftigen Impfzentrum in der Arena Berlin in Treptow. In Berlin entstehen derzeit sechs Impfzentren. Die Zulassung von Corona-Impfstoffen in Europa steht allerdings noch aus. Foto: Bernd von Jutrczenka/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Maintenant, causons vaccinations...
A 15h ce vendredi, le Premier ministre et la ministre de la Santé prendront la parole à l'issue du conseil de gouvernement. Une intervention qui portera certainement sur les choix du Luxembourg pour la campagne de vaccination anti-covid à venir.
Politik, Briefing Gouvernement, Xavier Bettel, Paulette Lenert, Coronavirus, Covid-19 foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
La stratégie autour de la vaccination se peaufine
A l'instar du Land de Rhénanie-Palatinat, le Luxembourg mettra sur pied des centres dédiés à l'inoculation du vaccin, confirme lundi Paulette Lenert, qui précise d'ailleurs être en attente du comité national d'éthique pour finaliser la méthode qui sera appliquée une fois les sérums livrés.
Le LNS met son nez dans les tests rapides
Le Luxembourg a commandé 900.000 kits de dépistage antigénique du covid. Mais les évaluations du Laboratoire national de santé (LNS) sur ce type d'accessoires invitent à la prudence sur l'exploitation des résultats.
A staff member from the Israeli Sheba Medical Center shows a reagent of rapid test for the coronavirus at the Herzliya Hebrew Gymnasium Hight School in the coastal city of Tel Aviv on November 8, 2020, as part of a special program that could enable students to return to school faster than planned. - The program that was launched today, involves as a first step, the screening of students and staff members with a serological test, in search for antibodies. 
After that, they will be screened three times per week using a rapid antigen test to determine if they are positive for coronavirus. (Photo by JACK GUEZ / AFP)
«Une licence innovante en sciences infirmières»
La crise sanitaire a placé le personnel soignant au centre de la lutte contre le covid-19. Anne-Marie Hanff, la présidente de l’Association nationale des infirmières et infirmiers du Luxembourg (ANIL), monte à nouveau au créneau pour une réforme en urgence des modalités de formation de la profession.