Changer d'édition

Cyberattaque des serveurs de l'Etat: «Aucune perte de données» lors de la cyberattaque
Luxembourg 21.03.2017 Cet article est archivé

Cyberattaque des serveurs de l'Etat: «Aucune perte de données» lors de la cyberattaque

Cyberattaque des serveurs de l'Etat: «Aucune perte de données» lors de la cyberattaque

Reuters/archives
Luxembourg 21.03.2017 Cet article est archivé

Cyberattaque des serveurs de l'Etat: «Aucune perte de données» lors de la cyberattaque

Anne FOURNEY
Anne FOURNEY
L'attaque de type DDoS qui a visé les serveurs de l'Etat le 26 février n'a pas entraîné de dégâts ni de vol de données, affirme le gouvernement.

(AF) - Les serveurs informatiques de l'Etat luxembourgeois ont été perturbés suite à une cyberattaque lundi 26 février. Il s'agissait d'une attaque dite de «déni de service» DDoS, qui consiste à faire saturer le serveur de requêtes pour le rendre inaccessible. etat.lu et guichet.lu notamment ont été à certains moments hors service.

Cependant, les infrastructures du Centre des technologies de l'information de l'Etat (CTIE) sont intactes et il n'y a «aucune perte de données», assurent le Premier ministre Xavier Bettel et le ministre de la Fonction publique Dan Kersch dans une réponse parlementaire aux députés CSV Diane Adehm et Fernand Kartheiser.

«Les données de l'Etat n'étaient à aucun moment en danger», poursuivent les ministres. «Pour des raisons de sécurité et afin de ne pas divulguer des vecteurs d'attaques, le gouvernement ne compte pas rendre publics les détails de ce déni de service», précisent-ils.

Si une plainte contre X a été déposée, il est toujours très difficile de déterminer la provenance d'une attaque de ce type, ajoute la réponse parlementaire.

Le gouvernement dispose en cas d'attaque informatique d'un «plan cyber» qui a été mis en œuvre immédiatement.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Cyberattaque: Les serveurs de l'Etat luxembourgeois attaqués
L'infrastructure internet du Centre des technologies de l'information de l'Etat (CTIE) est, depuis lundi matin, la cible d'une méchante cyberattaque DDoS. De nombreux serveurs informatiques de l'Etat n'étaient momentanément plus du tout ou difficilement joignables.