Changer d'édition

CSV/Déi Gréng: la coalition préférée des Luxembourgeois
Luxembourg 15.12.2017 Cet article est archivé
Politmonitor

CSV/Déi Gréng: la coalition préférée des Luxembourgeois

Selon le sondage, Felix Braz des Verts et Claude Wiseler du CSV pourraient devenir collègues au sein du gouvernement lors des prochaines élections le 14 octobre 2018.
Politmonitor

CSV/Déi Gréng: la coalition préférée des Luxembourgeois

Selon le sondage, Felix Braz des Verts et Claude Wiseler du CSV pourraient devenir collègues au sein du gouvernement lors des prochaines élections le 14 octobre 2018.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 15.12.2017 Cet article est archivé
Politmonitor

CSV/Déi Gréng: la coalition préférée des Luxembourgeois

Si les élections législatives avaient lieu ce dimanche, la coalition gouvernementale préférée des résidents du Luxembourg serait celle alliant les chrétiens sociaux du CSV et les Verts, selon le dernier sondage Politmonitor publié ce vendredi.

(SW) - Si les élections législatives avaient lieu ce dimanche, la coalition gouvernementale préférée des résidents du Luxembourg serait celle alliant les chrétiens sociaux du CSV et les Verts, selon le dernier sondage Politmonitor publié ce vendredi.

Sans grande surprise, 16% des personnes interrogées ont voté dans ce sens. Suit juste derrière avec 12% la coalition CSV/DP, ex-aequo avec le DP/LSAP et Déi Gréng.

Concernant la préférence par type d'électorat, la plupart des partisans du DP (28%) choisissent la coalition CSV, ainsi que les partisans du LSAP (21%) et des Verts (37%).

Les partisans du CSV eux, préfèrent rejoindre les Verts (35%).


L'enquête Politmonitor a été menée entre la fin mai et la fin novembre 2017. Le bureau de vote a utilisé un échantillon de 4.726 personnes âgées de plus de 18 ans à travers le pays.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le parti chrétien-social va observer à la loupe les négociations de coalition et reste ouvert à toute discussion avec un ou plusieurs partenaires de coalition. Le CSV estime qu'il a davantage de points communs avec le DP. Avec 33 sièges à la Chambre, une coalition DP-CSV constituerait un gouvernement solide.
CSV Analyse Wahlresultate, Claude Wiseler, Martine Hansen, Marc Spautz, Francoise Hetto, le 18 Octobre 2018. Photo: Chris Karaba
S'il devait y avoir des élections législatives dimanche, l'actuelle coalition DP-LSAP-Les Verts ne serait pas reconductible: plus assez de sièges pour former une majorité gouvernementale! Quant au parti socialiste, il prendrait une claque en perdant 2 sièges dans son propre fief, le Sud. Voilà ce que révèle ce nouveau volet de la «Sonndesfro» commandée par le «Luxemburger Wort» et RTL.
Ensemble, le DP, le LSAP et Les Verts n'obtiendraient plus que 26 sièges au parlement si les Luxembourgeois votaient ce dimanche, contre 32 sièges en octobre 2013.
Cinq jours après l'officialisation des résultats des élections communales, les négociations de coalition entre CSV, DP et Les Verts sont lancées. Alors que ça coinçait encore jeudi, la base des Verts a donné un feu vert lumineux à Martin Kox.
Martin Kox a eu l'aval de sa base chez les Verts pour démarrer des négociations de coalitions à Esch-sur Alzette avec Les Verts et le DP.
PolitMonitor / Elections législatives
Fini le ménage à trois. C'est un mariage inédit entre le CSV et Les Verts, auquel s'attendraient le plus les électeurs luxembourgeois s'ils devaient voter ce dimanche. A part les fidèles du DP, plus personne ne voit aujourd'hui le parti de Xavier Bettel avoir des chances de rester au gouvernement.
Un mariage entre le CSV qui sera emmené par Claude Wiseler (à gauche) et le parti des Verts qu'incarne le ministre du Développement durable, François Bausch, est de plus en plus attendu par les électeurs au vu de ce nouveau sondage.
Et si les élections législatives avaient lieu dimanche prochain? Dans le Nord comme dans l'Est, le DP serait le grand perdant. Il perdrait un siège à l'Est. Le LSAP dans le Nord. Le tout au profit du CSV. C'est ce que révèle le nouveau sondage PolitMonitor réalisé par le Luxemburger Wort, RTL et TNS Ilres.
Trois ans après les élections législatives de 2013, le DP apparaît aujourd'hui comme le grand perdant.
Selon un sondage du Tageblatt, la coalition DP, LSAP et Déi Gréng n’obtiendrait plus de majorité. Si aujourd’hui des élections avaient lieu, les partis du gouvernement perdraient pas moins de 6 sièges.
Chambre des Députés - Séance publique - Heure de question au Gouvernement  - Affaire Bettel-Kemmer - Etienne Schneider - Xavier Bettel - Photo : Pierre Matgé