Changer d'édition

CovidCheck.lu doit se mettre à la page
Luxembourg 3 min. 01.07.2021
Pandémie au Luxembourg

CovidCheck.lu doit se mettre à la page

Bientôt le QR code sera bien téléchargeable directement sur l'appli développée au Luxembourg.
Pandémie au Luxembourg

CovidCheck.lu doit se mettre à la page

Bientôt le QR code sera bien téléchargeable directement sur l'appli développée au Luxembourg.
Illustration : Getty Images
Luxembourg 3 min. 01.07.2021
Pandémie au Luxembourg

CovidCheck.lu doit se mettre à la page

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Deux semaines après son lancement l'application ne cesse d'être bonifiée. Il est vrai que pour satisfaire les usagers et répondre aux exigences européennes, les informaticiens du CTIE ont fort à faire.

(Avec Teddy JAANS) Depuis son lancement, le 11 juin dernier, l'application CovidCheck trouvait principalement son utilité parmi les hommes d'affaires, les amateurs de concert ou les convives désirant manger ou boire un verre en salle. Et encore, à l'usage, bien des ''bugs" sont apparus. En tout cas des imperfections ou des manques que le CTIE (Centre des technologies de l'information de l'Etat) tente de corriger. 


«CovidCheck» téléchargeable dès maintenant
L'application qui permettra de justifier de sa vaccination, guérison ou test négatif au covid est désormais en ligne. Son usage officiel ne débutera que le 13 juin au Luxembourg.

Ainsi par exemple, avant les congés d'été, chacun devrait pouvoir télécharger sur son téléphone mobile ou sa tablette le code QR devenu indispensable en bien des occasions. Le système ne se contenterait alors plus simplement de vérifier mais aussi gardera en mémoire les données stockées dans le code reçu.

D'ici mi-juillet donc, les personnes au schéma vaccinal complet, celles disposant d'un résultat de test covid négatif ou rétablies après une infection n'auront donc probablement plus besoin d'enregistrer le document sur leur téléphone portable dans leurs fichiers personnels ou de rechercher laborieusement la photo faite du bulletin expédié par le ministère de la Santé ou un laboratoire. Un espace de stockage sera créé pour faciliter l'usage du précieux sésame. «Nous ne pouvons pas dire à 100% que ce sera fait, mais nous développons tout pour agrémenter l'usage», souffle-t-on au CTIE.

A noter que l'initiative aussi louable soit-elle arriverait alors que, déjà, une application privée a été lancée sur les plateformes de téléchargement pour pallier ce manque. «No comment» côté CTIE qui préfère insister: «Nous faisons tout pour que nos applications soient les plus simples possible pour les utilisateurs, raison pour laquelle nous les faisons évoluer en permanence».

Déjà au lancement du projet, de nombreux utilisateurs s'étaient plaints de dysfonctionnements. Particulièrement quand il s'agissait de scanner leur certificat. Il ne s'agissait alors pas d'un problème digital mais bien d'un souci d'impression des certificats expédiés. La qualité de sortie en masse des codes QR au format européen a été améliorée, et le problème a disparu.


Le pass sanitaire européen en cinq questions
Le certificat sanitaire européen entre en vigueur jeudi pour faciliter les déplacements et relancer le tourisme au sein de l'Union européenne cet été, sous la menace toutefois de nouvelles perturbations liées au variant Delta.

D'autres remontrances ont aussi été faites en raison de difficultés rencontrées au moment de scanner le code, l'app n'étant pas forcément adaptée à toutes les versions IOS ou Androïd en fonction. Pas faux. «L’application est développée pour les appareils disposant d'un appareil photo et du système d'exploitation iOS 13.0 ou Android 5.0 (ou versions ultérieures). Il est donc présumé que le système d’exploitation des 131.000 personnes qui ont téléchargé CovicCheck.lu est dans la version la plus récente», estiment les développeurs.

A noter qu'en parallèle du développement de la nouvelle appli, le Centre des technologies de l'information de l'Etat veille également à la future app MyGuichet.lu «qui avance à grands pas».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

En vigueur depuis début juin, le dispositif sanitaire réservé aux personnes ayant récemment séjourné au Royaume-Uni sera prolongé jusqu'à la mi-juillet. Une décision qui s'intègre dans un contexte d'incertitude sur les effets de cette mutation du covid-19.
Illustration,  large scale testing, neue Herangehensweise, nouvelle formule, Tesz-Zenter, Covid-19, Corona, Test Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
En raison de la prolifération du variant Delta, la république fédérale a mis en place de nouvelles mesures, restreignant considérablement les conditions d'entrée sur son territoire. Une décision que la Commission européenne a jugé «non conforme à l'approche européenne», mardi soir.
Depuis dimanche, le Large Scale Testing change de mission et s'adresse en premier lieu aux personnes n'ayant pas un schéma vaccinal complet afin de leur offrir des tests PCR. Une démarche loin d'être apprécié par tous les laboratoires d'analyse.
Lokales, Illustration, Parking Bouillon, Corona, Covid19, Test für Anwohner, Covid-Station  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort