Changer d'édition

Covid ou pas, les fumeurs n'ont pas modéré leurs achats
Luxembourg 2 min. 09.09.2021
Consommation

Covid ou pas, les fumeurs n'ont pas modéré leurs achats

2019 reste toujours l'année record question vente de cigarettes au Luxembourg.
Consommation

Covid ou pas, les fumeurs n'ont pas modéré leurs achats

2019 reste toujours l'année record question vente de cigarettes au Luxembourg.
Luxembourg 2 min. 09.09.2021
Consommation

Covid ou pas, les fumeurs n'ont pas modéré leurs achats

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Tant pis pour la santé, tant mieux pour les taxes perçues mais les ventes de tabac n'ont pas souffert de la crise sanitaire en 2020. Les adeptes de la cigarette restant fidèles aux buralistes luxembourgeois.

Pierre Gramegna (DP) aime les fumeurs. Ou plutôt, le ministre des Finances qu'il est, apprécie de voir que la consommation de tabac au Luxembourg rapporte toujours beaucoup dans les caisses de l'Etat. D'ailleurs, «chaque mois», le grand argentier du gouvernement est informé au paquet près des ventes effectuées dans les bureaux de tabac et autres stations-service du pays. Mais la tabagie (et donc les taxes afférentes) ont-elles fait les frais de la crise sanitaire?


Un tiers des 18-24 ans fument au Luxembourg
Si le nombre de fumeurs tend à augmenter au Luxembourg, la Fondation cancer s'inquiète surtout de la forte consommation de tabac chez les jeunes. En cause selon elle: la démocratisation de la chicha, et le faible coût des paquets de cigarettes.

Sans doute en interrogeant le ministre des Finances à ce sujet, une inquiétude pointait dans la tête du député Marc Goergen (Pirate). Que le parlementaire respire : les fumeurs n'ont pas ralenti leurs achats de façon préoccupante. Taxes et accises seront donc bien au rendez-vous dans les recettes publiques cette fois encore. On parle tout de même d'une rentrée globale de l'ordre de 775 millions d’euros (dont 170 millions d’euros de TVA).   

Ainsi, jeudi, dans une réponse parlementaire, Pierre Gramegna s'est montré rassurant. Si en 2029, pas moins de 3.309.219.195 de cigarettes (oui plus de 3 milliards!) ont été vendues au Grand-Duché, l'an passé le volume s'est porté à 3, 27 milliards de pièces. Pas énorme donc comme diminution (moins de 1%)... Et 2021 semble partie sur les mêmes bases puisque sur les six premiers mois de l'année, pas moins de 1,577 milliard d'unités ont été vendues. 

Rassurant, Pierre Gramegna l'est d'autant plus que les ventes de tabac à rouler, elles, n'ont pas connu la crise. Au contraire, elles ont progressé (+10%). Passant de 3,8 tonnes vendues en 2019 à 4,21 tonnes en 2020. Là encore, l'année en cours semble ''prometteuse"; 2 tonnes ayant déjà trouvé preneurs.


ARCHIV - 04.05.2011, Berlin: Ein Mann raucht eine Zigarette. Im vergangenen Jahr sind in Deutschland etwas mehr Zigaretten versteuert worden als 2018. Nach Angaben des Statistischen Bundesamtes vom Mittwoch stieg die Menge um 0,3 Prozent auf 75 Milliarden Stück. (zu dpa «Etwas mehr Zigaretten versteuert») Foto: Robert Schlesinger/zb/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Hausse spectaculaire du tabagisme au Luxembourg
Il y a de plus en plus de fumeurs parmi les résidents. Selon une enquête menée par la Fondation cancer en collaboration avec TNS Ilres, cette augmentation concerne en particulier les jeunes: plus d'un tiers des 16-24 ans déclarent avoir fumé en 2019.

Il n'empêche que le Luxembourg aurait pu s'attendre à bien pire dans le domaine en 2020. En effet, entre les deux lockdowns de mars et décembre, les restrictions de déplacement, les nouvelles limites d'importation fixées par Paris, une augmentation de la taxation, l'explosion du télétravail parmi les frontaliers (limitation de leurs achats sur place), la consommation de tabac aurait pu chuter.

Il faut croire que la crise n'a pas incité les fumeurs à modérer leur usage de la cigarette, au contraire. Sachant aussi que les points de vente sont toujours restés ouverts quand d'autres devaient fermer aux pics de la crise covid.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Et si on donnait une seconde vie aux restes de cigarettes? Avec 5,6 milliards de mégots jetés par an sur la planète, il y a de quoi faire et une entreprise luxembourgeoise a choisi de miser sur ce business fumant.
Wirtschaft, Stéphane Borzellino, mégots de cigarettes, Shime, borne de collecte,  Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Plus question pour le gouvernement d'engager le toilettage des impôts. Le projet annoncé dans l'accord de coalition se voit repoussé à 2023 en raison de l'impact de la crise covid, vient d'indiquer le ministre des Finances.
Politik, Chambre des Députés - Débat Budget, Pierre Gramegna. Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le gouvernement a décidé, vendredi, d'augmenter deux accises portant sur le tabac. Amateurs de cartouches ou de seaux de tabac à rouler, il faudra prévoir quelques cents de plus avant de griller une cigarette.
Le ministre des Finances, Pierre Gramegna a déclaré mardi qu'il n'existe à l'heure actuelle aucune raison de remettre en question le niveau de cet impôt qui a plus que triplé lors de la crise financière de 2008.
Une diminution de l'impôt de solidarité n'est pas à l'ordre du jour, selon le ministre des Finances, Pierre Gramegna