Changer d'édition

Pédiatres et généralistes vaccineront aussi
Luxembourg 2 min. 30.07.2021
Covid-19 au Luxembourg

Pédiatres et généralistes vaccineront aussi

Les médecins participants ne pourront pas injecter de Moderna.
Covid-19 au Luxembourg

Pédiatres et généralistes vaccineront aussi

Les médecins participants ne pourront pas injecter de Moderna.
Photo : dpa
Luxembourg 2 min. 30.07.2021
Covid-19 au Luxembourg

Pédiatres et généralistes vaccineront aussi

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
A compter du 2 août, tout assuré à la CNS pourra aller en cabinet médical se faire injecter le sérum anti-covid. Le dispositif débutera chez quatre médecins avant de s'étendre plus largement.

Un à Esch-sur-Alzette, un autre à Mersch, à Redange-sur-Attert et Strassen. Pour lancer la vaccination anti-covid directement dans les cabinets des généralistes et pédiatres du pays, le ministère de la Santé a décidé de débuter à petite échelle. Mais ce vendredi, l'administration conduite par Paulette Lenert (LSAP) assure que, passé la première semaine d'août, «le maillage territorial» se fera plus dense. Et pour connaître la liste des cabinets participant à ce nouvel épisode de la campagne vaccinale, il suffira de se rendre sur le site dédié.


1.550 effets indésirables signalés
Ce qui fait trois déclarations pour 1.000 vaccins anti-covid administrés... Et le rapport de pharmacovigilance de la direction de la Santé est rassurant: 80% des effets indésirables enregistrés constituaient des réactions «non graves» et «sans conséquences».

Sept mois après l'injection du premier vaccin, et près de 700.000 doses plus tard, voilà donc le pays qui entend jouer la carte de la proximité. En fermant les grands centres de vaccination, petit à petit, (à compter du 9 août), le gouvernement se devait de maintenir un accès facile au vaccin. 

Car au-delà des 13% de réfractaires, il reste encore bien des citoyens à immuniser contre le virus et ses effets les plus graves. En autorisant les médecins de ville et les pédiatres à piquer contre le covid, l'élan ne sera donc pas rompu.

Et, comme depuis fin décembre, c'est facilement que chacun pourra prendre rendez-vous auprès du cabinet médical de son choix. La vaccination y sera ouverte à «toute personne résidente ou non résidente disposant d’un matricule luxembourgeois et non vaccinée antérieurement». L'âge limite restant fixé à 12 ans pour les plus jeunes volontaires. Il suffira alors de se présenter au cabinet muni d'une pièce d’identité et posséder un matricule auprès du Registre national des personnes physiques.


Le vaccin fait son retour dans le secteur des soins
Jusqu'au 10 août, des équipes mobiles seront envoyées dans les hôpitaux et maisons de soins pour proposer une vaccination anti-covid aux professionnels en contact avec des personnes vulnérables qui n'auraient pas encore reçu une injection.

Seul le vaccin du laboratoire Moderna ne sera pas disponible dans l'offre proposée par pédiatres et généralistes. Et ce sont les médecins vaccinateurs eux-mêmes qui pourront commander leurs doses de Johnson&Johnson, AstraZeneca ou BioNTech/Pfizer. Des flacons pour lesquels les professionnels retenus possèdent le matériel adéquat pour stocker et administrer les doses selon les normes applicables. «Le choix du vaccin se fera en concertation avec le médecin vaccinateur», indique le ministère.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

A partir de vendredi, la campagne vaccinale s'invite dans quatre cabinets médicaux: 517 doses doivent être injectées lors de cette phase pilote, à Esch-sur-Alzette, Mersch, Redange-sur-Attert et Strassen.
A compter du 9 août, la station du Large scale testing d'Howald sera entièrement dédiée aux tests salivaires. Une opération pilote destinée à tester l'acceptation de ce nouveau mode de prélèvement et préparer une éventuelle introduction de la méthode dans les écoles.
Plus les mois passent, plus les compteurs de ventes s'affolent pour le laboratoire américain. Le groupe pharmaceutique prévoit d'écouler cette année pour 28 milliards d'euros de vaccins anti-covid.
(FILES) In this file photo taken on July 12, 2021,a view of vials of the Pfizer-BioNTech vaccine against COVID-19 are seen at a vaccination center in Santiago. - Pfizer sharply increased its 2021 projection for revenues tied to its Covid-19 vaccine on July 28, 2021, forecasting the delivery of 500 million more doses compared with earlier expectations. The US drugmaker, which has partnered with Germany's BioNTech on the vaccine, estimates delivering 2.1 billion doses, generating $33.5 billion in sales. The company's May forecast was for $26 billion in sales. (Photo by JAVIER TORRES / AFP)
Si huit résidents sur dix se sont déclarés favorables à l'injection du sérum anti-covid, selon une étude du Statec parue mardi, certains s'y opposent encore et toujours. Avec comme argument principal les incertitudes dans les effets à long terme. Explications.
FILE PHOTO: A man walks past anti-vaccine graffiti amid the outbreak of the coronavirus disease (COVID-19) in Belfast, Northern Ireland January 1, 2021. REUTERS/Phil Noble/File Photo
A partir de la mi-août, une première moitié du dispositif vaccinal sera mis à l'arrêt. Une décision qui intervient alors qu'un peu moins de la moitié de la population luxembourgeoise disposerait d'un ''schéma vaccinal complet''.
17.07.2021, Bayern, Erlangen: In einem Impfzelt beim Open-Air-Festival "Kulturinsel Wöhrmühle" in Erlangen verabreicht Lucy (l) vom Arbeiter-Samariter-Bund (ASB) Lukas (r) eine Corona-Schutzimpfung mit dem Impfstoff von Biontech. Durch Impfangebote bei Veranstaltungen sollen die Impfstoffe zu den Menschen gebracht werden. Foto: Nicolas Armer/dpa +++ dpa-Bildfunk +++