Changer d'édition

Les jours du Large scale testing gratuit sont comptés
Luxembourg 3 min. 13.09.2021
Covid-19 au Luxembourg

Les jours du Large scale testing gratuit sont comptés

Les laboratoires privés s'apprêtent à prendre le relais du dispositif public de test PCR. L'Etat misant maintenant sur les analyses sérologiques.
Covid-19 au Luxembourg

Les jours du Large scale testing gratuit sont comptés

Les laboratoires privés s'apprêtent à prendre le relais du dispositif public de test PCR. L'Etat misant maintenant sur les analyses sérologiques.
Photo : Anouk Antony
Luxembourg 3 min. 13.09.2021
Covid-19 au Luxembourg

Les jours du Large scale testing gratuit sont comptés

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Après avoir mené plus de 2,1 millions de tests de dépistage, le dispositif LST va muer à compter du 15 septembre. Fini le libre accès en place depuis l'été.

Qu'on ne s'y trompe : si à compter de mercredi les huit sites du Large scale testing (LST) vont cesser leur activité, ce n'est pas pour autant que les autorités entendent stopper tout suivi de l'épidémie. Seulement, le Premier ministre a prévenu, le LST n'a pas vocation à servir d'issue gratuite à celles et ceux qui, repoussant la vaccination, seraient tentés de multiplier les passages en stations LST pour mettre à jour leur CovidCheck. Désormais, qui voudra bénéficier d'un bilan PCR devra débourser pour son dépistage en se rendant dans un laboratoire privé.


Politik, briefing Lenert/Bettel, Xavier Bettel, Paulette Lenert Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Vaccination gratuite vs Test PCR payant
Quitte à facturer maintenant le dépistage PCR payant, le gouvernement veut voir encore progresser le nombre de citoyens vaccinés contre le coronavirus. Histoire de gagner la course contre-la-montre face au virus.

Instauré depuis près d'un an et demi, le Large Scale Testing dans sa forme ''historique'' a donc vécu. Et bien travaillé avec plus de 2,11 millions de tests réalisés (sur les 3,41 millions analysés au Luxembourg depuis le début de la crise épidémique).

Sur seize sites au départ, connaissant quelques -rares- problèmes de traitement des résultats, changeant au gré de l'évolution du virus, imposant un lancement en nombre d'invitations inédit dans l'histoire du Grand-Duché, avec -parfois- des reproches sur le rapport coût/efficacité de l'opération : le LST tourne donc une page en cette rentrée 2021.

Le bâtonnet dans le nez ou la gorge a donc vécu dans la stratégie nationale, place au suivi des anticorps par analyse sanguine. Rien de bien méchant, une simple goutte suffit. Mais à ce stade, les données collectées sur le niveau de réaction immunologique de la population s'avèrent bien plus primordiales que le dépistage des cas covid+ via une opération d'aussi large ampleur que le LST. 


Lokales, Impfzentrum Esch Belval, maison des matériaux, Gebäude Nord Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Le centre de vaccination d'Esch ferme à son tour
Des six centres mis en service, seul le Hall Victor-Hugo restera activé à compter de la semaine prochaine. Le site d'Esch-Belval tire sa révérence samedi.

Cette mission de suivi par tests sérologiques a été confiée au Laboratoire national de santé. L'organisme qui suit déjà, semaine après semaine, l'évolution des variants va maintenant analyser le nombre d'anticorps développés ou non chez tel ou tel habitant. 

Là encore, l'opération se basera sur des invitations ciblées expédiées selon les critères établis par le ministère de la Santé. Et qui répondra à cet appel n'aura alors rien à débourser pour l'analyse proposée.

Le dépistage se poursuivra aussi en milieu scolaire, avec notamment deux tests rapides proposés chaque semaine aux élèves du fondamental. Des équipes mobiles pourront aussi, a averti le ministre Claude Meisch, intervenir à la demande des chefs d'établissement pour effectuer des contrôles de positivité rapidement pour éviter toute propagation rapide du virus. Même chose dans les établissements accueillant des personnes âgées.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Aucun des derniers patients admis en soins intensifs pour cause de covid n'était vacciné... Et s'il fallait d'autres arguments pour convaincre de la protection offerte par les injections anti-covid, le rapport hebdomadaire du ministère de la Santé se charge de les fournir.
A nurse takes vials of Comirnaty vaccine by Pfizer-BioNTech against Covid-19 out of a fridge at the Baleone vaccine centre in Ajaccio on the French Mediterranean island of Corsica, on May 13, 2021. - Vaccination is opened for people over 18 years old since early May in Corsica. The island has the highest vaccination rate in France. (Photo by Pascal POCHARD-CASABIANCA / AFP)
Si le masque reste de rigueur dans les transports en commun, les opérateurs des transports en commun ont aussi pensé à installer des distributeurs de gel hydroalcoolique. Aux arrêts ou dans les véhicules, difficile d'y échapper.
Xavier Bettel fait du vaccin la première arme de la lutte anti-covid. Un rappel utile alors que le pays s'apprête à voir certainement repartir les infections, avec le retour en classe, sur les chantiers, au bureau et à l'usine de nombreux vacanciers.
Désormais, des équipes mobiles iront à la rencontre des personnes volontaires pour un test covid. Première opération du genre : mercredi 7 juillet, à la galerie commerciale City Concorde.
Lokales, Politik,  Corona Virus Covid-19, Large Scale  Testing, Corona Test, Teststation Hollerich, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
L'attribution du dispositif de dépistage massif covid a-t-elle respecté les règles des marchés publics? Un rapport spécial devrait éclaircir les députés sur cette interrogation. Mais il n'y a pas urgence pour certains élus.
Lokales, Politik,  Corona Virus Covid-19, Large Scale  Testing, Corona Test, Teststation Hollerich, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Le Luxembourg a commandé 900.000 kits de dépistage antigénique du covid. Mais les évaluations du Laboratoire national de santé (LNS) sur ce type d'accessoires invitent à la prudence sur l'exploitation des résultats.
A staff member from the Israeli Sheba Medical Center shows a reagent of rapid test for the coronavirus at the Herzliya Hebrew Gymnasium Hight School in the coastal city of Tel Aviv on November 8, 2020, as part of a special program that could enable students to return to school faster than planned. - The program that was launched today, involves as a first step, the screening of students and staff members with a serological test, in search for antibodies. 
After that, they will be screened three times per week using a rapid antigen test to determine if they are positive for coronavirus. (Photo by JACK GUEZ / AFP)