Changer d'édition

Les généralistes pourront bientôt vacciner
Luxembourg 2 min. 22.07.2021
Covid-19 au Luxembourg

Les généralistes pourront bientôt vacciner

Pour l'instant, rien ne dit que les équipes mobiles déployées au cas par cas pour des vaccinations vont être mises à l'arrêt.
Covid-19 au Luxembourg

Les généralistes pourront bientôt vacciner

Pour l'instant, rien ne dit que les équipes mobiles déployées au cas par cas pour des vaccinations vont être mises à l'arrêt.
Photo : AFP
Luxembourg 2 min. 22.07.2021
Covid-19 au Luxembourg

Les généralistes pourront bientôt vacciner

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
A partir du 2 août, les médecins luxembourgeois se verront davantage impliqués dans la campagne vaccinale. En cabinet, les professionnels volontaires pourront à leur tour administrer les sérums anti-covid.

Il fallait s'y attendre. Alors que le ministère de la Santé confirmait, jeudi matin, sa volonté de fermer petit à petit les centres de vaccination, il lui fallait bien proposer une alternative aux retardataires ou tranches de la population nouvellement concernées par les injections anti-covid. D'où cette confirmation des services de Paulette Lenert : «dans la semaine du 2 août, les cabinets médicaux seront autorisés» à faire ce qui, depuis le 28 décembre, n'était réservé qu'aux hôpitaux (pour leurs personnels), aux six centres de vaccination et aux équipes mobiles.


A health worker prepares a dose of the Moderna vaccine against COVID-19 at a vaccination centre in Asuncion, on July 6, 2021. (Photo by NORBERTO DUARTE / AFP)
265 cas d'infection covid malgré la vaccination
Le ministère de la Santé estime à 0,15% le ratio des personnes disposant d'un schéma vaccinal complet qui ont pu être à nouveau contaminées par le covid au Luxembourg.

La mesure se mettra en place «progressivement», annonce le ministère de Paulette Lenert. Mais, pour l'heure, aucune liste des professionnels qui participeront à l'immunisation face au SARS-CoV2 ne peut être communiquée.

Il semble cependant que près de 180 médecins du pays se soient signalés comme disponibles pour prendre le relais. Des généralistes mais aussi des pédiatres. Sachant que déjà plus de 665.000 doses ont été administrées sur les sept derniers mois.

Et aucune jalousie du côté des pharmaciens. Déjà bien occupés avec la vente traditionnelle des médicaments, et depuis peu la validation des tests covid, une implication dans la campagne vaccinale est loin d'être une attente de la profession. Et le président du syndicat des pharmaciens du Luxembourg de préciser : «Nous l'avions évoqué avec les autorités en début d'année, et bien entendu si elles l'avaient demandé nous y aurions réfléchi ensemble. Mais il n'y a pas eu de retour, et ce n'est pas un desiderata de notre part donc...»

Mais les blouses blanches se tiennent prêtes dans les officines, «si jamais il faut faire face à une nouvelle vague ou à de nouveaux variants alors que les centres ont fermé, bien entendu qu'une implication reste envisageable», poursuit Alain de Bourcy. Tout comme les pharmaciens restent ouverts à intégrer la campagne vaccinale annuelle contre la grippe.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

A compter du 2 août, tout assuré à la CNS pourra aller en cabinet médical se faire injecter le sérum anti-covid. Le dispositif débutera chez quatre médecins avant de s'étendre plus largement.
An Israeli nurse injects a third dose of the Pfizer/BioNTech Covid-19 vaccine in Tel Aviv on July 30, 2021, as Israel launches its campaign to give booster shots to people aged over 60. (Photo by Emmanuel DUNAND / AFP)
A partir de la mi-août, une première moitié du dispositif vaccinal sera mis à l'arrêt. Une décision qui intervient alors qu'un peu moins de la moitié de la population luxembourgeoise disposerait d'un ''schéma vaccinal complet''.
17.07.2021, Bayern, Erlangen: In einem Impfzelt beim Open-Air-Festival "Kulturinsel Wöhrmühle" in Erlangen verabreicht Lucy (l) vom Arbeiter-Samariter-Bund (ASB) Lukas (r) eine Corona-Schutzimpfung mit dem Impfstoff von Biontech. Durch Impfangebote bei Veranstaltungen sollen die Impfstoffe zu den Menschen gebracht werden. Foto: Nicolas Armer/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le conseil de discipline du Collège médical a condamné mercredi le Dr Benoît Ochs pour avoir enfreint le code de déontologie. Le généraliste prescrivait notamment des dispenses de port de masque et qualifiait la vaccination des enfants contre le virus «d'infanticide».
A l'étude depuis le mois de mai, la possibilité d'injecter deux vaccins différents à un même patient deviendra réalité à compter de vendredi, indique Paulette Lenert. La ministre de la Santé mise notamment sur cette mesure pour renforcer les effets de la vaccination face aux variants.
Used vaccine vials that contained (L-R) Pfizer-BioNTech, Moderna and AstraZeneca Covid-19 vaccines are pictured at the Skane University Hospital vaccination centre in Malmo, Sweden, on February 17, 2021. (Photo by Johan NILSSON / TT NEWS AGENCY / AFP) / Sweden OUT
Après bien des Etats, le Grand-Duché a fait le choix de s'en remettre à un prochain avis de l'Agence européenne des médicaments avant de reprendre -ou non-les injections d'AstraZeneca.
11.03.2021, Großbritannien, London: Ein Mitarbeiter zeigt die ersten verabreichten Ampullen mit den Corona-Impfstoffen von Astrazeneca (l) und Biontech/Pfizer, die Teil einer neuen COVID-19-Austellung im Science Museum sein werden. Foto: Victoria Jones/PA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++