Changer d'édition

Le variant Gamma prédomine toujours
Luxembourg 23.07.2021
Covid-19 au Luxembourg

Le variant Gamma prédomine toujours

En un peu plus de 16 mois de présence du virus au Luxembourg, 73.309 infections covid ont été repérées.
Covid-19 au Luxembourg

Le variant Gamma prédomine toujours

En un peu plus de 16 mois de présence du virus au Luxembourg, 73.309 infections covid ont été repérées.
Photo : AFP
Luxembourg 23.07.2021
Covid-19 au Luxembourg

Le variant Gamma prédomine toujours

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Dans 60% des nouveaux cas d'infection, la souche P1 a été repérée par le Laboratoire national de santé sur les derniers échantillons analysés.

Non, le variant Delta (dit «indien») n'a pas disparu du paysage sanitaire luxembourgeois. Il a juste été relégué au second plan, depuis deux semaines maintenant, par une nouvelle déclinaison du covid-19. Ainsi, dans leur analyse hebdomadaire, les chercheurs du Laboratoire national de santé ont signalé une prévalence du variant Delta dans un tiers des nouveaux cas. Dans les échantillons de tests covid+ analysés, le variant P1 (Gamma ou brésilien) était à l'origine de 60% des infections signalées dans la semaine du 5 au 11 juillet.


(FILES) In this file photo taken on April 20, 2021, nurse Frederick Morley loads syringes with the Moderna Covid-19 vaccine at a mobile vaccination clinic in Bridgeport, Connecticut. - The US is donating doses of Covid-19 vaccine to Georgia and Tajikistan, a White House official said on July 22, 2021,. Tajikistan on July 25 will receive 1.5 million doses of the Moderna shot via the international vaccine distribution system known as Covax, while Georgia will get 500,000 doses of the Pfizer vaccine July 24 in a bilateral donation, the official told AFP. (Photo by Joseph Prezioso / AFP)
Les généralistes pourront bientôt vacciner
A partir du 2 août, les médecins luxembourgeois se verront davantage impliqués dans la campagne vaccinale. En cabinet, les professionnels volontaires pourront à leur tour administrer les sérums anti-covid.

Le séquençage réalisé par le LNS a aussi mis en évidence la présence de la souche Alpha mais dans seulement 4,1% des 682 échantillons traités. 

Durant cette semaine, les autorités sanitaires auront noté une stagnation des contaminations covid repérées (de l'ordre de 830 cas sur sept jours). Et cela alors que les variants dominants (Gamma et Delta) restent réputés comme plus transmissibles d'un individu à l'autre.

 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Présente dans 73,7% des échantillons testés par le laboratoire national de santé au cours de la semaine écoulée, la mutation indienne du covid prévaut à nouveau sur la souche brésilienne, selon les analyses publiées vendredi.
Au dernier rapport du Laboratoire national de santé, les souches Gamma et Delta sont quasi à égalité parmi les échantillons covid+ analysés. Cocasse mais presque logique.
ARCHIV - 08.02.2021, Bayern, München: Eine Frau hält am Flughafen München in einem Covid-19 Testcenter die Probe von einem Rachenabstrich in den Händen. (zu dpa: "Vor Kabinettsbeschluss: Scholz verteidigt breitere Testpflichten") Foto: Matthias Balk/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Cette souche dite brésilienne a concerné 72% des nouvelles infections constatées du 4 au 10 juillet dernier. Le dernier rapport du Laboratoire national de santé ayant analysé 540 échantillons sur les 637 tests positifs covid de cette semaine.
Handout picture released by the Austral University of Chile showing scientists working at the universiy laboratory in the development of antibodies in Valdivia, Chile, on May 26, 2021. - Scientists from Chile and Bolivia are working separately on the development of antibodies obtained from alpacas and donkeys to treat patients with COVID-19. (Photo by Yorka CHEUQUEMILLA / Austral University of Chile / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / UNIVERSIDAD AUSTRAL / YORKA CHEUQUEMILLA" - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
Le Laboratoire national de santé constate ce jeudi que la mutation indienne du covid représente 36% des cas au Luxembourg, contre 50,5% pour le variant anglais. Un chiffre qui prouve la forte contagiosité de cette souche du virus.
Pandémie au Luxembourg
Dans son dernier rapport hebdomadaire, le Laboratoire national de santé note que la mutation Delta du covid représente 16,3% des cas analysés entre le 24 et le 30 mai. Soit deux fois plus que la semaine précédente.
Lokales, ADN-Labo am LNS, Laboratoire national de santé, ADN,DNA, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Surveillées comme le lait sur le feu de crainte qu'elles ne débordent, les nouvelles souches du coronavirus ne semblent pas connaître de changement dans leur répartition au Luxembourg.
PRODUKTION - 22.04.2021, Nordrhein-Westfalen, Münster: Prof. Alexander Mellmann, EHEC-Experte, Facharzt für Mikrobiologe und Hygiene am Universitätsklinikum Münster untersucht Proben verschiedener Keime, die auf Petrischalen kultiviert werden. Mellmann leitet das Nationale Konsiliarlabor für das HUS-Syndrom, der schwersten Erkrankungsform des Darmskeims, und pflegt eine der weltweit größten Sammlungen an EHEC-Erregerstämmen. Am 1. Mai 2011 war der erste Patient an blutigem Durchfall erkrankt. Die Suche nach der Herkunft des Keims dauerte Monate. Am Ende galten Bockshornkleesamen aus Ägypten für die Anzucht von Sprossen als Auslöser. Forscher aus Münster entschlüsselten das Erbgut des Erregers. Welche Schlüsse haben die Behörden seitdem gezogen? Gibt es Langzeitfolgen für die Betroffenen? (zu dpa «Schlimmster Ehec-Ausbruch: Was den Darmkeim 2011 so tückisch machte») Foto: Guido Kirchner/dpa +++ dpa-Bildfunk +++