Changer d'édition

Deux variants se retrouvent au coude-à-coude
Luxembourg 2 min. 30.07.2021
Covid-19 au Luxembourg

Deux variants se retrouvent au coude-à-coude

Depuis le début de la pandémie, 3,26 millions de tests PCR ont déjà été analysés au Luxembourg.
Covid-19 au Luxembourg

Deux variants se retrouvent au coude-à-coude

Depuis le début de la pandémie, 3,26 millions de tests PCR ont déjà été analysés au Luxembourg.
Photo : AFP
Luxembourg 2 min. 30.07.2021
Covid-19 au Luxembourg

Deux variants se retrouvent au coude-à-coude

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Au dernier rapport du Laboratoire national de santé, les souches Gamma et Delta sont quasi à égalité parmi les échantillons covid+ analysés. Cocasse mais presque logique.

Deux semaines durant, le Luxembourg aura connu une incongruité sanitaire. Alors que partout ailleurs le variant Delta dominait au sein des nouvelles contaminations, le Grand-Duché était majoritairement infecté par la version Gamma du virus. Cette semaine, le responsable du Laboratoire national de Santé a expliqué la cause de cette spécificité. D'après le docteur Trung Nguyen, la plupart des nouveaux cas covid+ détectés au pays étaient issus d'un cluster particulier, dont la source a clairement été identifiée lors des regroupements de la dernière Fête nationale.


Messages clairs pour ces contestataires venus s'exprimer une nouvelle fois au centre de la capitale.
Le covid, «terreau idéal» des théories du complot
Depuis mars 2020 et l'apparition du covid, une frange de la population réfute en bloc les effets de la pandémie. Un «mécanisme de protection» auquel n'échappe pas le Luxembourg, explique Claus Vögele, professeur en psychologie au sein de l'Uni.

Beaucoup de contaminés en un même lieu qui en retournant chez eux en ont contaminé d'autres, et ainsi de suite sur plusieurs jours. Mais, prévenait, le spécialiste le variant Delta n'allait pas tarder à reprendre le dessus. Et c'est bien le phénomène observé à l'occasion de la parution, vendredi, du dernier bulletin Revilux du LNS. Gamma régresse et Delta (re)trouve sa position dominante. 

Sauf que la transition se passe en douceur, et que les deux souches en question se retrouvent, après séquençage de 425 échantillons de tests positifs, quasiment à égalité : 49,2% pour le variant Delta (indien) et 47,8% pour le Gamma (brésilien). Deux souches reconnues pour leur fort taux de transmission parmi la population, et dont les autorités se méfient particulièrement. En effet, elles pourraient être à l'origine d'une reprise de la flambée épidémique et d'une ''quatrième vague'' à l'issue des vacances d'été.

Dans leur analyse hebdomadaire, les équipes du LNS constatent aussi que derrière Gamma et Delta, guère de souche à l'horizon. Ainsi, le variant Alpha (anglais) n'a été dépisté que dans 2,6% des échantillons analysés, et aucune trace de la souche Beta (sud-africaine) n'a été repérée.

A noter que, dès le 9 août, le ministère de la Santé introduira un nouveau mode de dépistage. A la station du Large scale testing d'Howald, les particuliers désireux de subir un test n'auront plus à ouvrir grand la bouche pour un prélèvement, cracher suffira. A charge ensuite pour le laboratoire missionné pour le LST de détecter les traces virales dans cette salive. Un protocole qui, s'il donne satisfaction, pourrait bien être adopté dans les écoles à la rentrée prochaine. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Trois semaines après la découverte de la présence en ligne de données médicales personnelles de millions de patients, dont potentiellement ceux du laboratoire d'analyse luxembourgeois, le groupe Cerba Healthcare assure que les informations n'ont pas été utilisées à mauvais escient.
Visite du Vitarium (Luxlait), Foto Lex Kleren
Plus les mois passent, plus les compteurs de ventes s'affolent pour le laboratoire américain. Le groupe pharmaceutique prévoit d'écouler cette année pour 28 milliards d'euros de vaccins anti-covid.
(FILES) In this file photo taken on July 12, 2021,a view of vials of the Pfizer-BioNTech vaccine against COVID-19 are seen at a vaccination center in Santiago. - Pfizer sharply increased its 2021 projection for revenues tied to its Covid-19 vaccine on July 28, 2021, forecasting the delivery of 500 million more doses compared with earlier expectations. The US drugmaker, which has partnered with Germany's BioNTech on the vaccine, estimates delivering 2.1 billion doses, generating $33.5 billion in sales. The company's May forecast was for $26 billion in sales. (Photo by JAVIER TORRES / AFP)
Le Portugal a fait appel à d'autres pays européens pour obtenir de nouvelles réserves de flacons anti-covid. Lisbonne entend accélérer la vaccination de sa population, a annoncé la ministre de la Santé Marta Temido.
A woman receives a dose of the Pfizer-BioNTech COVID-19 vaccine at a vaccination center in Villetaneuse, northern suburb of Paris, on July 27, 2021. (Photo by Alain JOCARD / AFP)
Dans 60% des nouveaux cas d'infection, la souche P1 a été repérée par le Laboratoire national de santé sur les derniers échantillons analysés.
LOS ANGELES, CALIFORNIA - JULY 14: A medical assistant administers a COVID-19 test to a person at Sameday Testing on July 14, 2021 in Los Angeles, California. COVID-19 cases are on the rise in most states as the highly transmissible Delta variant has become the dominant strain in the United States.   Mario Tama/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==