Changer d'édition

103 voyageurs en quarantaine à cause du variant Delta
Luxembourg 2 min. 14.06.2021
Covid-19

103 voyageurs en quarantaine à cause du variant Delta

Les personnes venues d'Inde ou du Royaume-Uni doivent obligatoirement se signaler à l'Inspection sanitaire.
Covid-19

103 voyageurs en quarantaine à cause du variant Delta

Les personnes venues d'Inde ou du Royaume-Uni doivent obligatoirement se signaler à l'Inspection sanitaire.
Photo: AFP
Luxembourg 2 min. 14.06.2021
Covid-19

103 voyageurs en quarantaine à cause du variant Delta

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
Le Luxembourg maintient ses mesures restrictives pour les personnes venues d'Inde et du Royaume-Uni. Test PCR, déclaration à l'Inspection sanitaire et isolement visent à contenir la mutation indienne du covid, jugée «préoccupante» par l'OMS.

Aux grands maux les grands remèdes. Souhaitant éviter tout «retour en arrière», le gouvernement cherche par tous les moyens à limiter la propagation du variant Delta. De ce fait, alors que certains voyageurs atterrissant au Findel bénéficient de nouveaux allègements sanitaires, les personnes venues d'Inde ou du Royaume-Uni restent soumises à un protocole strict.


Nouvelles mesures à l'atterrissage au Findel
Le ministère des Affaires étrangères a instauré de nouvelles consignes pour les voyageurs à destination du Grand-Duché depuis dimanche. Certains voyageurs vaccinés ou guéris n'ont plus à présenter un test PCR négatif.

Qu'ils viennent au Luxembourg en avion, en train ou tout autre moyen de transport, les individus ayant séjourné dans un de ces deux pays «dans les 14 jours précédant leur arrivée» doivent effectuer un test PCR, puis observer une quarantaine de sept jours, et ce quel que soit le résultat du test. Le 6 juin, «82 personnes en provenance du Royaume-Uni et 21 autres d'Inde» étaient placées en quarantaine, indique ce mercredi le ministère de la Santé. Ces 103 voyageurs ont également dû signaler leur présence à l’Inspection sanitaire, qui effectue «un suivi et un traçage renforcés».

Ces mesures sanitaires, en vigueur jusqu'au 30 juin pour les voyageurs en provenance du Royaume-Uni et jusqu'au 15 juillet pour ceux ayant séjourné en Inde, apparaissent nécessaires au ministère de la Santé au vu des dernières analyses de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). L'institution a en effet classé le variant Delta comme «préoccupant», indiquant dans son dernier point épidémiologique qu'il présente «davantage de risques pour le public». 

Or, si elle est présente depuis le mois d'avril dans les échantillons analysés par le Laboratoire national de Santé, la mutation indienne gagne du terrain au Grand-Duché. Le LNS a répertorié deux fois plus de cas au Luxembourg la semaine dernière par rapport à ses précédentes analyses, preuve de la forte contagiosité de cette mutation du covid. La souche est donc «surveillée de près» par les autorités sanitaires, car «elle pourrait changer la donne si elle s’avérait particulièrement menaçante», indiquait début juin Paulette Lenert (LSAP), ministre de la Santé. 

A noter que le Royaume-Uni s'est vu contraint lundi de reporter son déconfinement d'un mois, en raison de ce même variant. Avec 7.000 nouvelles infections quotidiennes contre 2.000 les semaines précédentes, les autorités sanitaires britanniques attribuent 96% de ces nouveaux cas au seul variant Delta. Une situation «préoccupante» aux yeux de l'OMS, d'autant plus que «les vaccins pourraient ne pas offrir de protection» contre cette mutation selon l'institution sanitaire mondiale.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le ministère des Affaires étrangères a instauré de nouvelles consignes pour les voyageurs à destination du Grand-Duché depuis dimanche. Certains voyageurs vaccinés ou guéris n'ont plus à présenter un test PCR négatif.
Les visiteurs comme le personnel évoluant dans des hôpitaux, maisons de retraite et lieux d'accueil pour personnes handicapées devront dès dimanche se plier à de nouvelles mesures sanitaires.
Ce choix ne devrait toutefois pas se concrétiser immédiatement par l'envoi d'invitations aux adolescents. Ces derniers devront certainement patienter jusqu'à la mi-juillet avant de recevoir leur première injection.
Pandémie au Luxembourg
Dans son dernier rapport hebdomadaire, le Laboratoire national de santé note que la mutation Delta du covid représente 16,3% des cas analysés entre le 24 et le 30 mai. Soit deux fois plus que la semaine précédente.
Lokales, ADN-Labo am LNS, Laboratoire national de santé, ADN,DNA, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Si la déclinaison britannique du SARS-CoV-2 représente à ce jour plus de trois quarts des infections recensées, son homologue indien a connu au cours de la semaine écoulée une forte progression. Au point que le Premier ministre et la ministre de la Santé appellent à la plus grande vigilance.
Des scientifiques américains étudient l'efficacité des sérums américains et britannique contre la souche indienne du covid. Si les premiers résultats sont encourageants, leur essai n'a pas encore été validé par d'autres scientifiques.