Changer d'édition

Course contre la montre pour les frères Giorgetti
Luxembourg 2 min. 04.12.2020 Cet article est archivé

Course contre la montre pour les frères Giorgetti

Avant l'entrée en vigueur de la réforme, les dirigeants de l'entreprise de construction entendent faire sortir des terrains et immeubles des FIS, dont la valeur cumulée est estimée «à environ un milliard d'euros».

Course contre la montre pour les frères Giorgetti

Avant l'entrée en vigueur de la réforme, les dirigeants de l'entreprise de construction entendent faire sortir des terrains et immeubles des FIS, dont la valeur cumulée est estimée «à environ un milliard d'euros».
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 2 min. 04.12.2020 Cet article est archivé

Course contre la montre pour les frères Giorgetti

Alors que le nouveau régime fiscal sur les Fonds d'investissements spécialisés (FIS) entrera en vigueur à compter du 1er janvier 2021, les dirigeants de l'entreprise de construction s'activent. Objectif: éviter en partie la taxation sur des biens d'une valeur estimée à un milliard d'euros.

(ASdN) - Le temps presse pour Marc et Paul Giorgetti. En cette fin d'année, le duo à la tête de l'entreprise familiale de construction s’attelle à démanteler ses fonds d'investissements spécialisés (FIS), révèle le Land ce vendredi. Regroupés au sein d'une entité nommée Cluster SCA, ces fonds agglomèrent des terrains et des biens immobiliers d'une valeur totale estimée à un milliard d'euros. Objectif: réduire au maximum l'impact de l'entrée en vigueur, au 1er janvier 2021, d'un nouveau régime fiscal.


fonds d'investissement photo anouk antony
L'équité fiscale, au nom du FIS
Pour soutenir les 21,7 milliards d'euros de sa proposition de budget pour l'an prochain, le ministre des Finances a décidé de mettre fin à «un abus fiscal» portant sur les Fonds d'investissement spécialisés immobiliers. Beau geste mais dont on ignore la portée réelle.

Car si les FIS permettaient jusque-là de bénéficier d'une taxation réduite puisque seule une taxe d'abonnement de 0,01% des actifs nets était demandée, la donne changera dans les prochaines semaines. Le budget 2021 prévoit d'imposer les quelque 1.500 FIS recensés au Grand-Duché à hauteur de 20%.

«Une proposition de scission par constitution de nouvelles sociétés» a ainsi été introduite le 16 novembre dernier, indique l'hebdomadaire en se basant sur les modifications enregistrées au sein du registre de commerce. Un déménagement des différents compartiments qui s'avère ne pas être une mince affaire, en raison de la présence d'autres propriétaires fonciers au sein de Cluster SCA. 


Pierre Gramegna
Equité fiscale et solidarité au cœur du budget 2021
Le ministre des Finances Pierre Gramegna a détaillé, ce mardi à la Chambre, les grands axes de son action. En ligne de mire: la spéculation immobilière et les stock-options, mais aussi de nouvelles mesures pour attirer les talents.

Au total, pas moins de 17 sociétés en commandite par actions ont ainsi été créées spécialement pour y transférer les actifs parmi lesquelles plusieurs ont un capital qui dépasse les 70 millions d'euros. Mais l'opération devrait toucher à sa fin à temps. Marc Giorgetti et le directeur financier de l'entreprise, Paul Feider, estiment que la restructuration sera terminée le 23 décembre. Autrement dit, d'ici le 1er janvier, «on sera dans le monde pleinement imposable», précisent-ils au Land

Un patrimoine qui devrait donc dorénavant être imposé, tant au niveau des sociétés que des actionnaires. Mais surtout, qui devrait rester au Grand-Duché. Car si le risque était de voir les actifs partir vers un paradis fiscal, l'ensemble de ces derniers sera transféré, selon l'hebdomadaire, dans des sociétés «toutes domiciliées au Luxembourg». 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les bonnes nouvelles ne sont pas si fréquentes pour savourer celles qui se présentent : la Cour des comptes a ainsi validé que, côté recettes, l'Etat avait fait mieux qu'escompté l'an dernier en rentrant 686 millions d'euros de plus que prévu.
Wi,Classement des banques -ITV Pierre Gramegna.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Pour soutenir les 21,7 milliards d'euros de sa proposition de budget pour l'an prochain, le ministre des Finances a décidé de mettre fin à «un abus fiscal» portant sur les Fonds d'investissement spécialisés immobiliers. Beau geste mais dont on ignore la portée réelle.
fonds d'investissement photo anouk antony
Le ministre des Finances Pierre Gramegna a détaillé, ce mardi à la Chambre, les grands axes de son action. En ligne de mire: la spéculation immobilière et les stock-options, mais aussi de nouvelles mesures pour attirer les talents.
Pierre Gramegna