Changer d'édition

Coup de fouet constitutionnel
Luxembourg 05.02.2020 Cet article est archivé

Coup de fouet constitutionnel

Le duo Waringo-Bettel a présenté ses conclusions au Parlement

Coup de fouet constitutionnel

Le duo Waringo-Bettel a présenté ses conclusions au Parlement
Photo: Guy Wolff
Luxembourg 05.02.2020 Cet article est archivé

Coup de fouet constitutionnel

Les députés ont enfin pu recevoir, ce mercredi, les explications du Premier ministre sur le rapport Waringo. Une chose est sûre, les parlementaires seront mis à contribution pour réformer la monarchie.

(ota avec ds) – Les députés de la commission des institutions ont donc eu la primeur des explications du duo Bettel-Waringo sur l'analyse du fonctionnement de la Cour. Le Premier ministre est enfin sorti de son long silence. Depuis la publication du rapport Waringo ce 31 janvier, il était en effet resté mutique. Ce qui a eu le don d'agacer, l’opposition. Laurent Mosar (CSV) en tête

Le Premier ministre estime pour sa part n'avoir rien à se reprocher dans son timing. «Les spéculations et les fuites ont commencé dès jeudi soir, j'ai voulu y mettre fin. Je n'ai rien à cacher». D'où la publication, dès vendredi, de l'intégralité du document. Six jours plus tard il a finalement présenté le rapport à la Chambre, puis à la presse.


«Aucun rôle n'est prévu pour la Grande-Duchesse»
Pour la première fois depuis la publication du rapport Waringo, le Premier ministre s'est officiellement positionné sur le fonctionnement de la Cour. Pour Xavier Bettel, les conclusions rendues par son émissaire spécial serviront de «base solide» en vue d'une «modernisation de la monarchie»

«Le CSV soutient la monarchie», a souligné d'emblée Léon Gloden, député chrétien-social. Selon lui, le Premier ministre doit désormais tirer les bonnes conclusions de ce rapport et apporter les modifications nécessaires. «C'est bien lui le responsable des relations entre la Cour grand-ducale et le gouvernement».

Ceci étant le Premier ministre ne pourra rien faire sans le Parlement. Selon Gloden,  la Chambre pourrait s'activer sur deux articles de la Constitution qui  pourraient être améliorés.

Rôle du Grand-Duc et Constitution sont intimement liés, mais la grande révision du texte fondamental après s'être fait attendre pendant plus de dix ans a été abandonnée. Place désormais à une révision ponctuelle de certains articles. Le rapport Waringo donnera-t-il un coup de fouet au processus? Le président de la commission des institutions, Mars Di Bartolomeo (LSAP), pense que le volet concernant la Justice pourrait être bouclé après les congés de Carnaval. Les autres domaines de révision courraient en parallèle. 


Sur le même sujet

«Aucun rôle n'est prévu pour la Grande-Duchesse»
Pour la première fois depuis la publication du rapport Waringo, le Premier ministre s'est officiellement positionné sur le fonctionnement de la Cour. Pour Xavier Bettel, les conclusions rendues par son émissaire spécial serviront de «base solide» en vue d'une «modernisation de la monarchie»