Changer d'édition

Coup d'arrêt pour l'hydroxychloroquine en France
Luxembourg 3 min. 26.05.2020

Coup d'arrêt pour l'hydroxychloroquine en France

Avec deux autres molécules, l'hydroxychloroquine est aussi prescrite à des malades du covid au Grand-Duché.

Coup d'arrêt pour l'hydroxychloroquine en France

Avec deux autres molécules, l'hydroxychloroquine est aussi prescrite à des malades du covid au Grand-Duché.
Photo : AFP
Luxembourg 3 min. 26.05.2020

Coup d'arrêt pour l'hydroxychloroquine en France

Le Haut conseil de la santé publique et l'Agence du médicament sont défavorables à l'utilisation de l'hydroxychloroquine contre le covid-19. Que ce soit comme traitement ou lors d'essais cliniques. Une étude pointant son inefficacité et ses risques. Au Luxembourg, le médicament reste toujours testé au CHL.

(AFP) - Le ministère de la Santé français avait demandé son avis au Haut conseil de la santé publique sur l'emploi de l'hydroxychloroquine dans le traitement du Covid-19. La réponse, publiée ce mardi, n'est guère encourageante : hors essais cliniques, que ce soit seule ou associée à un antibiotique, l'emploi de médicament n'est pas recommandé. N'en déplaise à Donald Trump qui l'utilise depuis deux semaines, à titre préventif...

Mais l'information concerne également le Grand-Duché. En effet, dans le cadre du programme Discovery, l'hydroxychloroquine fait partie des traitements testés auprès de malades souffrant d'une infection en lien avec le covid-19 au CHL. A charge pour le Centre hospitalier de Luxembourg de suivre le protocole de distribution de ce médicament et d'en évaluer les performances, comme pour deux autres molécules antivirales.


(FILES) In this file photo taken on February 26, 2020, medical staff shows o at the IHU Mediterranee Infection Institute in Marseille, packets of a Nivaquine, tablets containing chloroquine and Plaqueril, tablets containing hydroxychloroquine, drugs that has shown signs of effectiveness against coronavirus. - Hydroxychloroquine, an antimalarial drug dubbed a "gift from God" by US President Donald Trump for its potential ability to fight the new coronavirus, was found to be no more effective than standard treatment in a small Chinese study. The paper, which was published in the Journal of Zhejiang University on March 6, 2020, looked at 30 COVID-19 patients, half of whom received the medicine. (Photo by GERARD JULIEN / AFP)
L'hydroxychloroquine utilisée au CHL
Les responsables du centre hospitalier ont présenté, ce jeudi, les contours de l'essai clinique européen Discovery. Des patients hospitalisés au CHL et qui reçoivent déjà de l'hydroxychloroquine, médicament qui présente un intérêt dans le traitement du covid-19, seront intégrés dans l'étude.

De son côté, l'Agence du médicament (ANSM) a annoncé avoir «lancé» la procédure de suspension «par précaution» des essais cliniques évaluant l'hydroxychloroquine chez les patients atteints de Covid-19. 

Ces avis suivent la parution d'une étude pointant l'inefficacité et les risques de ce médicament pour les malades du Covid-19. La parution de cette étude dans la prestigieuse revue médicale The Lancet a déjà incité l'Organisation mondiale de la santé à suspendre lundi les essais cliniques qu'elle mène avec l'hydroxychloroquine dans plusieurs pays, par mesure de précaution.

En France, la suspension de la molécule dans les essais cliniques souhaitée par l'ANSM prendra effet après un délai de 24 heures de procédure contradictoire auprès des organisateurs de ces essais. Dérivé de la chloroquine (médicament contre le paludisme), l'hydroxychloroquine est prescrite pour lutter contre des maladies auto-immunes, le lupus ou la polyarthrite rhumatoïde. Elle fait partie des nombreux traitements testés depuis le début de l'épidémie de nouveau coronavirus, mais son utilisation dans ce cas fait l'objet d'une vive polémique parmi les autorités médicales.

Le Pr Raoult réagit

L'un de ses principaux promoteurs est le professeur Didier Raoult, de l'Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée-Infection à Marseille, qui l'utilise chez des patients atteints de formes mineures, en association avec un antibiotique de la famille des macrolides, l'azithromycine. Dans une vidéo mise en ligne lundi, le Pr Raoult a jugé que l'étude du Lancet était «foireuse» et rejeté ses conclusions. 



Sur le même sujet

L'hydroxychloroquine jugée inefficace à titre préventif
Depuis le début de la pandémie, l'utilisation de l'antipaludique comme traitement contre le covid-19 fait débat. Si son efficacité n'a toujours pas été démontrée rigoureusement à ce jour, une équipe de scientifiques a en revanche confirmé son inutilité pour prévenir la maladie.
(FILES) In this file photo taken on May 20, 2020 a bottle and pills of Hydroxychloroquine sit on a counter at Rock Canyon Pharmacy in Provo, Utah. - The World Health Organization announced on June 3, 2020 that clinical trials of the drug hydroxychloroquine will resume as it searches for potential coronavirus treatments. On May 25, the WHO announced it had temporarily suspended the trials to conduct a safety review, which has now concluded there is "no reason" to change the way the trials are conducted. The UN health agency's decision came after a study published in The Lancet medical journal suggesting the drug could increase the risk of death among COVID-19 patients. (Photo by GEORGE FREY / AFP)
Les raisons du retard au décollage de Discovery
Deux mois après son lancement, l'essai clinique européen destiné à vérifier l'efficacité de quatre médicaments contre le covid-19 tarde à montrer son efficacité. Pour le CHL, impliqué dans le protocole, cette situation s'explique notamment par l'absence de patients en raison du recul de la pandémie.
Trump sous hydroxychloroquine depuis dix jours
Le président des Etats-Unis a révélé lundi qu'il prenait ce médicament à titre préventif contre le coronavirus. Et cela au mépris des recommandations des autorités sanitaires américaines. De quoi soulever une nouvelle polémique.
US President Donald Trump speaks as he tours an Owens & Minor, Inc., medical supplies distribution center in Allentown, Pennsylvania, on May 14, 2020. (Photo by MANDEL NGAN / AFP)
Une étude pour «clore le débat» sur la chloroquine
Le CHU d'Angers a annoncé ce mardi le lancement d'une vaste enquête «aux standards scientifiques et méthodologiques les plus élevés», portant sur 1.300 patients atteints du covid-19, afin de connaître l'efficacité d'un dérivé de la chloroquine.
(FILES) In this file photo taken on February 26, 2020 Medical staff shows  at the IHU Mediterranee Infection Institute in Marseille, a packet of Plaqueril, tablets containing hydroxychloroquine, drug that has shown signs of effectiveness against coronavirus. - On March 29, 2020,a limited emergency-use authorization for two antimalarial drugs touted as game-changers by President Donald Trump has been issued by the US Food and Drug Administration to treat coronavirus patients. In a statement published Sunday, the US Department of Health and Human Services detailed recent donations of medicine to a national stockpile -- including chloroquine and hydroxychloroquine, both being investigated as potential COVID-19 treatments. (Photo by GERARD JULIEN / AFP)
La chloroquine, traitement miracle ou faux espoir?
Si certains veulent généraliser l'antipaludique chloroquine comme traitement contre la pandémie de covid-19, les autorités sanitaires, dont l'OMS, appellent à la prudence. Point sur l'état des connaissances actuelles sur cette substance.