Changer d'édition

Côté revenu, les résidents ont bien encaissé le confinement
Luxembourg 3 min. 17.07.2020 Cet article est archivé

Côté revenu, les résidents ont bien encaissé le confinement

Ce sont les personnes qui évoluent dans le secteur de l'Horeca, d'autant plus si ce sont des femmes de la tranche 18-24 ans, qui ont le plus été impactées.

Côté revenu, les résidents ont bien encaissé le confinement

Ce sont les personnes qui évoluent dans le secteur de l'Horeca, d'autant plus si ce sont des femmes de la tranche 18-24 ans, qui ont le plus été impactées.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 3 min. 17.07.2020 Cet article est archivé

Côté revenu, les résidents ont bien encaissé le confinement

Parmi les personnes actives, 77% n’ont pas connu de perte de revenu, selon une récente étude du Statec. Sans surprise, les salariés des secteurs de l’Horeca et du commerce apparaissent comme les plus impactés.

(DH) - Une dernière étude du Statec, en début de mois, avait pointé que les gens qui ont connu une perte de revenus étaient les plus sujets à une détérioration de leur bien-être mental. Cette fois-ci, en corrélation, l'institut de statistiques s'est penché sur l'impact financier du confinement. De cette dernière analyse, il ressort que 82% des résidents n'ont pas connu de dégradation de leur revenu alors qu'il a diminué pour 16% d'entre eux. Les 2% restants ont même connu une augmentation de leur pouvoir d'achat.

Dans le détail, ce sont les personnes qui ne travaillent pas qui ont perdu une part de leur revenu. En premier lieu, les chômeurs, puis les étudiants et ensuite les pensionnés. Mais la perte de revenu est directement liée au secteur d'activité. Ce n'est une surprise pour personne, 56% des personnes impactées évoluent dans le secteur de l'Horeca. Viennent ensuite les personnes travaillant dans le commerce et l'industrie, puis celles issues du secteur de la construction.

Quant au sexe et à la tranche d'âge, ce sont les femmes de 18 à 24 ans qui paient un lourd tribut à la pandémie. Ce sont elles qui sont les plus nombreuses à subir une baisse de revenu, toutes catégories confondues. De même, la baisse de revenu dépend aussi du niveau d’études comme le démontrent les chiffres communiqués par le Statec. Les personnes de niveau d'études secondaires sont davantage frappées, ce qui a dernièrement poussé le gouvernement, notamment Claude Meisch, le ministre DP de l'Education, à plaider et à inciter pour davantage de formation, notamment dans les domaines porteurs comme la digitalisation. 

Si 58% des résidents ont dépensé moins d'argent lors du confinement, ce sont les ménages les plus modestes, davantage impactés par la crise, qui ont dépensé davantage (16%).  

Le Statec conclut son étude ainsi: «Les personnes dont les conditions de logement sont les plus défavorables sont aussi celles qui ont connu le plus de difficultés financières (baisse de revenus et augmentation des dépenses)». 

En rapprochant cadre de vie et situation financière, il ressort que les personnes habitant dans des appartements ou ne disposant pas d'extérieur sont plus nombreuses à subir une baisse de revenus, tout comme les individus qui vivent dans de petits logements. A l'inverse, le revenu des personnes habitant dans de grandes maisons avec un extérieur a moins baissé.   

Pour être complet, le Statec précise que parmi les enquêtés, 62% vivent dans une maison individuelle et 38% dans un appartement. 10% des enquêtés vivent dans un logement qui ne dispose d'aucun espace extérieur et parmi ceux qui en disposent, 73% ont un jardin ou un terrain, 58% une terrasse ou un balcon et 11% une cour. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Cette crise est loin d'être finie»
Lors d'une déclaration réalisée mercredi à la Chambre, Xavier Bettel a réaffirmé sa volonté de protéger la population contre un virus «qui continue de faire des victimes». Et pour cela, le Premier ministre compte avant tout sur l'application stricte, par tous, des gestes barrières.
IPO , Chambre des Deputes , Cercle Municipal , Ansprache Xavier Bettel , Covid-19 , Sars -CoV-2 , Coronakrise , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Les prix repartent à la hausse
Selon les calculs du Statec, l'indice des prix à la consommation s'est redressé de +0,5% en juin par rapport au mois précédent. Le panier alimentaire souffre cependant moins que l'automobiliste à son passage à la pompe.
Zechprellerei, Grivèlerie, Tankstelle, Tanken, Zapfsäule, Pompe à essence, Foto Lex Kleren
La récession fait trembler la zone euro
Selon la Commission européenne, la crise économique sera plus importante que prévu mais aussi plus inégale. Et si les pays de la zone euro les plus touchés fin 2020 devraient être l'Italie, l'Espagne ou la France, le Luxembourg devrait connaître une récession légèrement inférieure à la moyenne européenne.
Le confinement, générateur de stress
Selon les chercheurs de l'Uni, les habitants du Grand-Duché seraient davantage préoccupés par la santé de leurs proches que par une éventuelle contamination au covid-19. Mais l'étude publiée lundi souligne aussi que les mesures restrictives prises par le gouvernement ont affecté leur moral.
Wirtschaft, Lokales, Illustrationen, Masken, Covid 19, verschiedene Masken, Mode der Masken, Muster, Farbe,  Corona-Zeiten Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Des résidents avec un moral dans les chaussettes
Si le confinement visait à protéger la santé des habitants, ces huit semaines d'isolement forcé ont aussi eu des effets négatifs sur leur bien-être, révèle une étude du Statec publiée jeudi. Un tiers des résidents se disent impactés.
Le PIB en berne au premier trimestre 2020
Selon une première estimation du Statec publiée ce lundi, le volume du produit intérieur brut affiche lors des trois premiers mois de l'année une évolution négative de -0,2% par rapport à la même période en 2019. Une situation inédite, même si tous les secteurs d'activités ne sont pas en recul.
Wirtschaft,  Illustartion, nach der Covid-Krise, lockdown, wie geht es dem Einzelhandel, Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le Statec prévoit un déficit inédit pour 2020
Le marché du travail et les finances publiques vont être sérieusement impactés par les conséquences économiques de la pandémie de covid-19 annonce ce jeudi l'institut de statistiques. Ce dernier s'attend d'ailleurs à ce que le PIB luxembourgeois enregistre «un repli de 6%» cette année.
Wissen, Wirtschaft, Bau, Bauarbeiter, Hammer, Handwerker, Sonnenuntergang (Foto: Shutterstock)
Futurs chômeurs, voilà ce qui vous attend
Préavis, montant des indemnités, priorité à la réembauche... La fin de l'état de crise rebat les cartes en matière de fin de contrat des salariés après trois mois d'arrêt des mesures de suppression d'emplois. Tour d'horizon des règles en vigueur.
Wort.fr, Adem, rue Bender, Agence pour le développement de l’emploi, Luxembourg ville, Chris Karaba/Luxemburger Wort