Changer d'édition

500.000 euros pour aider les ONG à lutter contre la famine
Luxembourg 30.03.2017 Cet article est archivé
Coopération

500.000 euros pour aider les ONG à lutter contre la famine

Conditions de survie difficiles dans ce camp de déplacés en Somalie
Coopération

500.000 euros pour aider les ONG à lutter contre la famine

Conditions de survie difficiles dans ce camp de déplacés en Somalie
REUTERS
Luxembourg 30.03.2017 Cet article est archivé
Coopération

500.000 euros pour aider les ONG à lutter contre la famine

Christelle BRUCKER
Christelle BRUCKER
Le gouvernement annonce que face à la menace de famine qui touche actuellement la Somalie, le Soudan du Sud, le Nigéria et le Yémen, une aide d'urgence a été débloquée.

Le gouvernement annonce que face à la menace de famine qui touche actuellement la Somalie, le Soudan du Sud, le Nigéria et le Yémen, le ministre de la Coopération et de l’Action humanitaire, Romain Schneider, a décidé d’accorder un crédit supplémentaire d’urgence de 500.000 euros.

Cette aide sera mise en œuvre en collaboration avec les partenaires humanitaires luxembourgeois et des ONG luxembourgeoises engagées de longue date dans les régions concernées.

Une première réunion de concertation a eu lieu ce mercredi au ministère pour obtenir une vue d’ensemble sur d’éventuelles activités planifiées par ces acteurs.

Cette nouvelle aide s’ajoute aux efforts déjà déployés par l’action humanitaire luxembourgeoise en 2017 pour répondre à la menace de famine notamment:

  • une contribution de 2,3 millions d’euros au Comité international de la Croix Rouge pour leurs opérations en Somalie et au Soudan du Sud;
  • une contribution de 250.000 euros au Fonds humanitaire commun de l’ONU pour le Nigéria et une contribution de 250.000 euros à l'UNICEF pour financer des activités d’éducation au Nigéria; 
  • une contribution annuelle de 250.000 euros au Fonds humanitaire commun de l’ONU pour le Soudan du Sud; 
  • une contribution de 500.000 euros pour les opérations de l’UNHCR au Soudan du Sud et au Soudan; 
  • une aide planifiée d’un minimum de 1 million d’euros pour le Yémen;
  • la poursuite des actions humanitaires au Niger (notamment la région de Diffa à la frontière avec le Nigéria);
  • une contribution de 4,6 millions d’euros au Fonds central d’intervention pour les urgences humanitaires qui permet à l’ONU de faire en sorte qu’une aide humanitaire parvienne le plus rapidement possible aux personnes touchées.

Par ailleurs, depuis janvier, un système de télécommunication par satellite du projet «emergency.lu» est opérationnel au Nigéria au camp de Maiduguri pour soutenir les efforts de coordination des acteurs humanitaires.

De même, un terminal «emergency.lu» est toujours en service au Soudan du Sud au bénéfice d’Unicef.


Sur le même sujet