Changer d'édition

Convention collective (enfin) signée chez Cactus
Luxembourg 2 min. 06.03.2020 Cet article est archivé

Convention collective (enfin) signée chez Cactus

L'accord fixe notamment une prime pour les personnels travaillant en zone froide.

Convention collective (enfin) signée chez Cactus

L'accord fixe notamment une prime pour les personnels travaillant en zone froide.
Photo : Matic Zorman
Luxembourg 2 min. 06.03.2020 Cet article est archivé

Convention collective (enfin) signée chez Cactus

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le 3ème employeur du pays et les syndicats ont trouvé un accord sur l'évolution des salaires et des primes de la plupart des 3.200 employés du groupe. A commencer par un avancement systématique des carrières tous les deux ans.

Des mois de discussions, des négociations rompues, des piquets de salariés en colère devant les magasins en pleine période de fête, une réunion de conciliation qui tourne au dialogue de sourds : Cactus aura accouché dans la douleur d'une nouvelle convention collective. Mais après un premier accord de principe validé le 14 février dernier, direction du groupe et représentants du personnel viennent d'officialiser un texte définitif valable pour les trois ans à venir.

De l'avis de David Angel, secrétaire central OGBL pour le commerce, il s'agit même là d'un «bon accord». Aux côtés du LCGB, le syndicat majoritaire a donc accepté les nouvelles conditions sociales fixées jusque fin 2022. A commencer par le nouveau rythme d'avancement des carrières, «point de cristallisation du désaccord» ces derniers mois. La direction de Cactus a accepté que l'avancement de carrière ait lieu désormais systématiquement tous les deux ans, contre trois actuellement. «Cette hausse automatique de 29 euros du salaire des employés gagnant moins de 2.800€/mois concernera deux tiers des effectifs du groupe», se satisfait David Angel.


Le nouveau centre commercial Cactus de Lallange à Esch/Alzette pourrait être achevé fin 2021.
Dans la famille Cactus, je demande Lallange
Le projet d'ouvrir une galerie commerciale resurgit sur l'ancien site du magasin Hobbi, à Esch-sur-Alzette. En plus des magasins, les trois ans de chantiers annoncés devraient permettre de créer également près de 200 appartements.

Cependant, avec la direction, il a été convenu d'un mécanisme de progression de carrière adaptable. Si le chiffre d'affaires de Cactus devait être nul ou à la baisse sur un exercice, le rythme pourrait repartir sur trois ans. «Mais nous avons l'assurance que ce dispositif ne sera pas mis en œuvre avant 2023», note le représentant syndical.

Mais d'autres avancées sont à mettre au crédit de la nouvelle convention collective. Ainsi, l'ensemble des salariés du groupe bénéficieront rétroactivement d'une augmentation de leur paie de 10€ au 1er juillet 2019, et 10 autres euros depuis le 1er janvier 2020. «Par ailleurs, une prime exceptionnelle a été validée: 200€ cette année, puis 120€ pour les deux années suivantes», indique David Angel.

Pauses, primes et Cie

Et la liste se poursuit avec la hausse de 10€ de la prime de productivité, le rallongement de 15 à 20 minutes de la pause quotidienne, la création d'une prime nouvelle pour les employés travaillant en environnement froid, etc. 

«Il a également été discuté que les quelque 80 chauffeurs de camion Cactus seraient payés selon la base du salaire social qualifié minimum, même si le statut de travailleur qualifié ne leur sera pas accordé», conclut le représentant OGBL. Un partenaire social satisfait d'avoir pu reprendre «un dialogue constructif» avec l'administrateur du groupe, Laurent Schonckert.


Sur le même sujet

La formule attractive des pop-up stores
Et si l'avenir du commerce de ville tenait dans les boutiques éphémères? A Luxembourg, la tendance commence à prendre. La Ville étant même prête à tenter l'expérience au-delà du centre-ville.
Lokales,Pop-Up-Stores in der Hauptstadt -  Bricks4Kidz (38, rue Philippe II) . Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Fin du conflit social chez Cactus
Augmentation salariale, 440 euros de primes et une pause plus longue. Après plusieurs mois d'opposition frontale, la direction de la chaîne de grande distribution et ses salariés viennent de trouver un accord de principe sur le renouvellement de la convention collective.
Wirtschaft Piquet de protestation par l’OGBL et LCGB, devant le Cactu, Bascharage, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le cadastre commercial se fait attendre
En Belgique, 11% des commerces sont vides. Quid du Luxembourg? Impossible à dire pour l'instant. Mais la mise en place d'un nouvel outil devrait remédier à ce manque de statistiques. Sa mise en place est envisagée pour 2021.
Sunday Shopping - zahlreiche Geschäfte sonntags geschlossen - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
La Moselle remercie les consommateurs luxembourgeois
Les magasins du département français ont bénéficié à hauteur de 220 millions d'achats de ménages du Grand-Duché. A l'inverse, les frontaliers se sont montrés moins dépensiers au Luxembourg (hors tabac et carburant).
POUR ILLUSTRER LE PAPIER DE BERTILLE OSSEY-WOISARD : "HABILLEMENT: LA CHASSE AUX BONNES AFFAIRES D'ETE COMMENCE MERCREDI" 
(ARCHIVES) - Photo prise le 28 juin 2006 de personnes passant devant la devanture d'un grand magasin parisien au premier jour des soldes d'été. Les soldes d'été démarrent le 25 juin 2008, une occasion pour les magasins d'écouler des stocks très importants, dans un contexte de réduction des dépenses d'habillement liée à une météo capricieuse et à une baisse du pouvoir d'achat. Les soldes commencent le 25 juin et se terminent le 5 août dans la plupart des départements.
   AFP PHOTO FRANCOIS GUILLOT
Des commerçants de la gare exaspérés à l'heure des soldes
Les bonnes affaires ont démarré au Luxembourg mais ne représentent qu'une infime éclaircie dans le quartier Gare. Les travaux du tram ont fait «perdre le fil de la clientèle» témoignent des commerçants à bout de souffle. Le premier échevin réagit.
wort-online.fr.Situation Geschäftsleben im Bahnhofsviertel wegen Trambaustelle,Avenue de la Liberté.Soldes,Schlussverkauf.Gare. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Cactus ne trouve pas d'accord avec ses salariés
Hier, devant l'Office national de conciliation, l'enseigne de grande distribution et les représentants du personnel n'ont pas avancé dans la renégociation de la convention collective concernant 3.200 employés du groupe.
Einkaufen Supermarkt Cactus Einkaufen Caddie caddy Einkaufswagen