Changer d'édition

La hausse du pétrole entraîne l'inflation
Luxembourg 09.06.2021
Consommation

La hausse du pétrole entraîne l'inflation

La viande fait partie des produits alimentaires qui ont (un peu) augmenté entre avril et mai dernier.
Consommation

La hausse du pétrole entraîne l'inflation

La viande fait partie des produits alimentaires qui ont (un peu) augmenté entre avril et mai dernier.
Photo : Gerry Huberty
Luxembourg 09.06.2021
Consommation

La hausse du pétrole entraîne l'inflation

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le Statec a enregistré une augmentation générale des prix à la consommation de 0,3%, entre avril et mai. A la pompe, les automobilistes ont notamment payé plus cher leur plein d'essence (+1,4%) ou de diesel (3,2%).

Non, tous les produits ne voient pas leur prix augmenter. C'est ainsi qu'entre avril et mai, le Statec a enregistré des baisses sur le coût des assurances pour véhicules, des légumes, des ordinateurs ou encore des produits de papeterie. Des diminutions qui, toutefois, n'ont pas empêché l'inflation de timidement poursuivre sa route. Et si, globalement, le «panier de la ménagère» a augmenté de 0,3%, c'est essentiellement à la hausse du baril que le phénomène est dû.


Worker poses the gaskets prior installs a skyroof of a motorhome made from a Fiat "Ducato" van, in the factory of the Pilote group, in Longuenee-en-Anjou, western France, on May 05, 2021. - With its 680 employees, two production sites in France and one in Germany, the Pilote Group, which builds 5,800 campervans and converted vans each year, became in 2020 the number 1 in France in terms of registration, in a boosted sector by the health crisis, which plunges the holidays under the sign of uncertainty (Photo by JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)
Et si l'index arrivait avant la fin de l'année...
Au vu de l'évolution de l'inflation, le Statec a révisé la date possible d'une prochaine réévaluation automatique des salaires. Ainsi, les fiches de paie pourraient gonfler de 2,5% d'ici la fin de l'année.

En effet, le service national de surveillance des prix a noté que, d'un mois à l'autre, les tarifs des produits pétroliers avaient gonflé de 2.2%. Avec la sortie de crise sanitaire et la reprise économique, le cours du brent ne cesse ainsi de progresser depuis le début de l'année.

Mais cette hausse des tarifs pétroliers a d'ailleurs été distinctement ressentie par les uns ou les autres : +1,4% pour un plein en essence, +3,2% pour un passage à la pompe diesel, contre +4,1% pour remplir sa cuve à mazout. Reste qu'au final, le Statec note que les prix des dérivés de l'or noir auront augmenté d'un tiers en tout juste un an.

Le billet d'avion s'envole

Mais en cette fin de printemps, du côté de l'alimentation aussi, des variations ont pu être ressenties lors du passage en caisse. Du lait entier (+2,2%) aux fruits frais (1,4%) en passant par la viande (0,7%), plusieurs étiquettes ont pris quelques cents. Mieux valait donc se rabattre sur les fruits de mer (-3.8%), des légumes frais (-1,2%) ou le riz (-1%).

Dans le même temps, les prix des voyages à forfait ont eux aussi progressé (vacances scolaires de la Pentecôte obligent) en prenant 1.6% tandis que les simples billets d'avion voyaient leur montant grimper brusquement de 13.8% par rapport à avril. Autant dire que les veinards auront été ceux qui avaient réservé leur voyage bien à l'avance...

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Dans leur ensemble, les prix ont légèrement baissé au Luxembourg au mois de novembre (-0,2%). Du coup, le Statec révise le taux d'inflation sur un an à 0,4% seulement.
Des réfugiés quitte le camion d'alimentation, le 12 Mai 2016. Photo: Chris Karaba
Enfin une bonne nouvelle : les prix n'ont (quasiment) pas augmenté entre septembre et octobre au Luxembourg. Le taux annuel de l'inflation reste donc à 0,7% selon le Statec.
Vue prise le 14 mai 2008 d'un rayon de fruits et légumes dans une grande surface à Rots. L'inflation s'est très légèrement modérée en France en avril mais s'est maintenue à un niveau élevé de 3,0% sur un an, contre 3,1% le mois précédent, continuant de peser fortement sur le pouvoir d'achat des ménages français. Dans l'alimentation, les produits frais, très saisonniers, progressent de 3,1% en avril (+0,8% sur un an). AFP PHOTO MYCHELE DANIAU
Selon les calculs du Statec, l'indice des prix à la consommation a diminué de 0,1% en juin par rapport au mois précédent. Une tendance que l'institut national explique par la baisse des prix des voyages et des produits pétroliers.
Supermarktkasse Cactus Howald - Wie verändert Corona dauerhaft unser Konsumverhalten - Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort
En augmentant de 0,14% en décembre dernier, l'indice des prix à la consommation a eu pour conséquence de déclencher l'index. D'où l'augmentation de 2,5% des salaires, pensions, traitements et certains services à compter de janvier 2020.
Supermarché Auchan Kirchberg  - Photo  : Pierre Matgé
Au mois de janvier, l’indice des prix à la consommation national, calculé par le Statec, recule de 0.9% par rapport au mois précédent. L'index est quant à lui retardé au troisième trimestre de cette année 2018.
Gemeinde kauft Haus in der Rue Syr