Changer d'édition

Consensus élargi autour de la loi covid prolongée
Luxembourg 5 min. 23.09.2020

Consensus élargi autour de la loi covid prolongée

Les règles sanitaires de base continueront de s'appliquer jusqu'au 31 décembre 2020 au Luxembourg. Au moins...

Consensus élargi autour de la loi covid prolongée

Les règles sanitaires de base continueront de s'appliquer jusqu'au 31 décembre 2020 au Luxembourg. Au moins...
Photo: AFP
Luxembourg 5 min. 23.09.2020

Consensus élargi autour de la loi covid prolongée

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Alors qu'elle avait recueilli 33 votes favorables en juillet, la loi covid a en plus rallié les voix des deux députés Déi Lénk lors du vote de sa prolongation jusqu'au 31 décembre, mardi à la Chambre. Le CSV s'est abstenu, tandis que l'ADR a voté contre.

(JFC, avec Annette Welsch) - Réunis en séance plénière, les députés se penchaient mardi sur la prolongation de la loi covid jusqu'au 31 décembre 2020. Si certains détails ont fait l'objet de discussions, la nouvelle mouture a bien été adoptée pour les trois prochains mois par 35 votes pour, 4 contre et 21 abstentions. Le CSV s'est abstenu, tandis que l'ADR a voté contre.

La principale modification concerne la réduction de 14 à dix jours de l'isolement des personnes testées positives, tandis que les personnes mises en quarantaine en raison d'un contact avec une personne infectée ne pourront pas faire de test avant six jours, au lieu de cinq précédemment. En outre, les données personnelles détenues par la Direction de la santé sur les personnes infectées doivent être rendues anonymes trois mois après leur collecte.

Ce faisant, le législateur n'a fait que suivre les recommandations scientifiques formulées de l'Organisation mondiale de la santé, et rapportées vendredi par Jean-Claude Schmit, le Directeur de la santé. «Les personnes infectées ne sont pas contagieuses aussi longtemps que nous le pensions. Toutefois, il peut s'écouler jusqu'à six jours après un contact avec une personne infectée avant que le virus ne soit détecté», avait expliqué Paulette Lenert (LSAP), la ministre de la Santé.

Parmi les autres amendements apportés à l'ancienne version, citons: le cercle des personnes couvertes par la réserve sanitaire sera élargi aux pharmaciens et psychothérapeutes; les visières ne sont pas considérées comme des masques; les personnes handicapées ou souffrant d'une maladie correspondante peuvent être exemptées de l'obligation de porter un masque à condition de présenter un certificat médical; les données des passagers aériens débarquant au Luxembourg doivent être transmises à la Direction de la santé et y être rendues anonymes après 14 jours.


Luxtimes, Einwegmasken in der Natur, covid-19, Coronavirus, Ökologie, Masque, protection, pollution, 
Verschmutzung, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
La loi covid revisitée par la science
Adoptée le 24 juillet dernier, la loi cadre de l'épidémie a été aménagée en fonction de l'état des connaissances scientifiques. Un nouveau texte qui sera soumis mardi au vote des députés. Les mesures resteront en vigueur au moins jusqu'au 31 décembre.

Les critiques émises par le CSV et l'ADR touchent aux ambiguïtés et aux incohérences de la loi. «Les règles doivent être clairement compréhensibles, non contradictoires et identiques partout, et elles doivent être appliquées de manière cohérente, sinon il y aura des insatisfactions», a ainsi déclaré Claude Wiseler (CSV). Car, même si selon lui, les changements apportés sont «logiques», il n'en demeure pas moins que la loi reste «bâclée». «De grandes lignes sont tracées, mais elles ne sont pas mises en œuvre de manière suffisamment précise, claire et cohérente».

Concernant plus spécifiquement les données des passagers, le CSV souhaiterait qu'un formulaire puisse être rempli à l'avance de manière numérique et l'introduction de contrôles et de sanctions comme c'est déjà le cas en France et en Belgique. Ce à quoi Paulette Lenert a rétorqué que «dans la pratique, nous n'avons rencontré aucun problème avec des personnes ne voulant pas communiquer leurs données. Tout se passe bien à ce niveau


18.09.2020, Baden-Württemberg, Karlsruhe: Im Max-Planck-Gymnasium Karlsruhe findet zu Corona Zeiten bei geöffnetem Fenster eine Unterrichtsstunde einer zehnten Klasse statt. Schule unter Corona-Bedingungen erfordert aus Sicht des Kultusministeriums von Schülern wie Lehrern ein zusätzliches Maß an Verantwortung und Achtsamkeit. Jeder einzelne müsse dafür sorgen, dass Infektionen möglichst verhindert oder eingedämmt werden. Foto: Uli Deck/dpa - ACHTUNG: Nur zur redaktionellen Verwendung im Zusammenhang mit der aktuellen Berichterstattung und nur mit vollständiger Nennung des vorstehenden Credits +++ dpa-Bildfunk +++
La quarantaine avec autorisation de sortie fait débat
La loi permet à des personnes ayant eu un contact avec un cas covid et mises en quarantaine de se rendre à l’école. C'est le cas actuellement d'un enseignant qui a été autorisé à exercer. Une affaire qui soulève pas mal de questions.

Le CSV aurait également souhaité obtenir davantage de précisions quant aux blocs des contacts forcés et dans la définition des «réunions». «Il n'existe aucune règle pour les voies et les espaces publics. Si la distanciation n'est pas possible parce que trop de personnes se tiennent près les unes des autres, les masques devraient alors être obligatoires. Nous considérons que c'est important en termes d'hygiène», s'est ainsi exprimé Claude Wiseler, citant l'exemple des files d'attente devant les commerces de plats à emporter.

Durcissant le ton, le député CSV a déclaré que «les ministères de l'Éducation nationale, des Sports et de l'Intérieur émettent diverses directives qui ne sont pas compréhensibles», réclamant «plus de mesures à un moment où les infections augmentent dans toute l'Europe», car, estime-t-il, «un temps précieux est perdu.»


Lokales, Corona Covid-19,  Gesundheitsinspektion, Inspection Sanitaire, Tracing, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
La loi Covid s'appliquera jusqu'à fin 2020
Si le texte prévoyait une possible révision mois par mois, le gouvernement luxembourgeois a décidé que les mesures actuelles pourraient se poursuivre jusqu'au 31 décembre. Certains petits ajustements devant être discutés dès cette semaine.

Dans les rangs  de l'ADR, Jeff Engelen trouvait quant à lui que «la logique fait défaut et cela nuit à la crédibilité». Le même ajoutant que «rien n'a changé dans les réductions des libertés individuelles; nous ne pouvons pas vivre avec cela». Sven Clement (Piraten) a pour sa part stigmatisé une discrimination: «qui peut demander des exceptions et qui ne peut pas? Cela doit être clairement réglementé». Dans l'ensemble, le député Piraten voit le texte comme une étape. «Nous y sommes favorables, car c'est un petit pas dans la bonne direction, même si cela soulève encore des questions».

«Nous avons réussi à protéger les personnes vulnérables et les personnes âgées. Cette loi est bosselée, oui, mais elle est efficace», affirmait de son côté Marc Baum. Le député Déi Lénk a salué le fait que la nouvelle loi «apportera des clarifications plutôt que des restrictions» comme c'est le cas dans d'autres pays. Face au nombre croissant de personnes infectées dans toute l'Europe, Josée Lorsché (Déi Gréng) a appelé à l'adoption de règles communes dans l'UE. «Il n'y a pas de stratégie cohérente pour éviter les frictions entre les pays», a-t-elle regretté. Au nom du Luxembourg, elle a suggéré à la ministre de la Santé, qui est également ministre adjoint des Affaires sociales, d'accorder plus d'attention aux personnes ayant besoin de soins qui sont soignées à domicile.


Toutes les personnes de 18 ans et plus peuvent répondre à l'enquête en ligne.
La durée d'isolement réduite à dix jours
Le conseil du gouvernement a validé, ce mercredi, le projet d'amendement visant à réduire la durée de la quatorzaine imposée aux personnes contaminées par le virus.

Paulette Lenert a promis «une communication plus détaillée» ces prochains jours concernant l'organisation des événements sportifs et culturels du ressort des communes. La ministre LSAP préconise un délai de deux à trois semaines afin de voir si les règles sont suffisantes ou peuvent être assouplies.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La quarantaine avec autorisation de sortie fait débat
La loi permet à des personnes ayant eu un contact avec un cas covid et mises en quarantaine de se rendre à l’école. C'est le cas actuellement d'un enseignant qui a été autorisé à exercer. Une affaire qui soulève pas mal de questions.
18.09.2020, Baden-Württemberg, Karlsruhe: Im Max-Planck-Gymnasium Karlsruhe findet zu Corona Zeiten bei geöffnetem Fenster eine Unterrichtsstunde einer zehnten Klasse statt. Schule unter Corona-Bedingungen erfordert aus Sicht des Kultusministeriums von Schülern wie Lehrern ein zusätzliches Maß an Verantwortung und Achtsamkeit. Jeder einzelne müsse dafür sorgen, dass Infektionen möglichst verhindert oder eingedämmt werden. Foto: Uli Deck/dpa - ACHTUNG: Nur zur redaktionellen Verwendung im Zusammenhang mit der aktuellen Berichterstattung und nur mit vollständiger Nennung des vorstehenden Credits +++ dpa-Bildfunk +++
La loi covid revisitée par la science
Adoptée le 24 juillet dernier, la loi cadre de l'épidémie a été aménagée en fonction de l'état des connaissances scientifiques. Un nouveau texte qui sera soumis mardi au vote des députés. Les mesures resteront en vigueur au moins jusqu'au 31 décembre.
Luxtimes, Einwegmasken in der Natur, covid-19, Coronavirus, Ökologie, Masque, protection, pollution, 
Verschmutzung, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Toilettage de rentrée pour la loi covid
Si le gouvernement souhaite que le texte en place depuis mi-juillet soit prolongé jusqu'à fin 2020, quelques ajustements sont à prévoir. Mais avant d'acter ces choix, l'avis de la commission de la Santé a été sollicité.
Coronavirus - Covid 19 - Maske - Mundschutz - Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort
La loi Covid s'appliquera jusqu'à fin 2020
Si le texte prévoyait une possible révision mois par mois, le gouvernement luxembourgeois a décidé que les mesures actuelles pourraient se poursuivre jusqu'au 31 décembre. Certains petits ajustements devant être discutés dès cette semaine.
Lokales, Corona Covid-19,  Gesundheitsinspektion, Inspection Sanitaire, Tracing, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Vers une prolongation de la dernière «loi covid»
Retours de vacances, fin du congé collectif, rentrée des classes. Autant de facteurs de risque qui pourraient engendrer une nouvelle recrudescence des infections au nouveau coronavirus. Pour parer à cette éventualité, les dernières mesures anti covid-19 seront d'actualité au-delà du mois de septembre.
Lok , Bascharage , Coronavirus , Drive In Test Coronavirus  , Sars-CoV-2 , Covid-19 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
La nouvelle loi-covid adoptée sans plébiscite
Annoncées dimanche, les dernières mesures sanitaires avant la fin de la session parlementaire ont été adoptées par 33 voix sur 60. Les votes de députés Piraten confortant la majorité dans l'application de nouvelles sanctions possibles jusqu'au 30 septembre désormais.
Wirtschaft, Lokales, Illustrationen, Masken, Covid 19, verschiedene Masken, Mode der Masken, Muster, Farbe,  Corona-Zeiten Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le Conseil d'Etat valide la nouvelle loi covid
Le texte, qui vise à renforcer les règles dans la lutte contre la pandémie de coronavirus, a reçu ce mercredi un avis favorable de la part de la haute autorité. Malgré quelques bémols.
Lokales, Illustration, Teststation Covid 19, Corona, Test Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Des sanctions plus lourdes pour les récidivistes
Annoncé dimanche par le Premier ministre, le renforcement de l'arsenal législatif à l'encontre des entreprises qui ne respectent pas les mesures de distanciation sociale a été analysé mardi en commission parlementaire. Outre des amendes plus sévères, la suspension de l'activité deviendra possible.
Nul n'est censé ignorer la loi, pas même les clients
Alors que de nouvelles amendes sont dressées pour non-respect des consignes sanitaires, la nouvelle «loi covid», adoptée ce jeudi, tend à responsabiliser tout autant les consommateurs que les gérants d'établissement.
Auf der Place d'Armes wurden die Sitzbänke vorübergehend abmontiert. Dies ermöglicht es den dort ansässigen Restaurants, ihre Terrassenfläche zu vergrößern.
Feu vert pour la nouvelle loi covid
Le projet de loi visant à introduire de nouvelles mesures sanitaires afin d'endiguer la propagation du virus a été adopté ce jeudi par les députés de la majorité. Ce nouveau texte restera d'application jusqu'au 30 septembre.
De nouvelles limites pour les fêtes en privé
Un nombre de contaminations qui bondit, des inquiétudes sur une possible reprise d'infection, trop de rassemblements sans respect des gestes barrières : le gouvernement ne se contentera plus de recommandations mais entend fixer des obligations. Pas plus de 20 personnes, point.
Les lois covid-19 violemment critiquées
Le Conseil d'Etat devrait rendre son avis, ce mardi, sur les mesures législatives qui feront suite à l'état de crise. En attendant, certaines dispositions envisagées pour l'après-24 juin, notamment l'hospitalisation forcée, soulèvent un tollé quasi général.