Changer d'édition

Conseil de gouvernement: Bientôt un centre pour la promotion de la santé affective et sexuelle
Luxembourg 02.09.2016 Cet article est archivé

Conseil de gouvernement: Bientôt un centre pour la promotion de la santé affective et sexuelle

Conseil de gouvernement: Bientôt un centre pour la promotion de la santé affective et sexuelle

Shutterstock
Luxembourg 02.09.2016 Cet article est archivé

Conseil de gouvernement: Bientôt un centre pour la promotion de la santé affective et sexuelle

Marc VANACKER
Marc VANACKER
Le Conseil de gouvernement a retenu le concept pour la création d’un Centre national de référence pour la promotion de la santé affective et sexuelle.

Le gouvernement s’est réuni ce vendredi matin en réunion sous la présidence du Premier ministre Xavier Bettel.

Le Conseil de gouvernement a retenu le concept pour la création d’un Centre national de référence pour la promotion de la santé affective et sexuelle. Le concept définissant la création d’un Centre national de référence pour la promotion de la santé affective et sexuelle (CNR) est prévu dans le programme national « Promotion de la santé affective et sexuelle ».

Les missions du CNR ne se limitent pas à l’éducation sexuelle proprement dite, mais visent une approche globale, impliquant les principes de la promotion de la santé affective et sexuelle tels que définis par l’Organisation Mondiale de la Santé.

 Le CNR s’investira pour promouvoir en matière de santé affective et sexuelle la sensibilisation et l’information répondant aux besoins de l’individu et de la collectivité, ainsi qu’à leurs spécificités particulières, dans le respect de soi et d’autrui, de l’égalité entre genre, et de lutte contre toute forme de discrimination ou de violence liées à la sexualité ; la mise en place d’un environnement socio-politique, éducatif, économique et réglementaire propice à la santé affective et sexuelle ; l’accès pour tous ; les formations initiales et continues des intervenants et des multiplicateurs ; l’identification et la diffusion des modèles et outils de bonnes pratiques ; la collaboration et la mise en réseau des acteurs. L’organigramme de gouvernance répond à une démarche consultative et participative dans le respect des responsabilités et devoirs respectifs des différents partenaires.

 Le Planning familial sera en charge de la mise en œuvre du CNR.

 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet