Changer d'édition

Communauté islamique: La municipalité de Hesperange ferme une salle de prière
Luxembourg 2 min. 29.06.2016 Cet article est archivé

Communauté islamique: La municipalité de Hesperange ferme une salle de prière

La surface commerciale de 113 mètres carrés, située au rez-de-chaussée de l'immeuble d'habitation a été acquis en 2015 par l'"ASBL centre Islamique" de Luxembourg. Mais à l'époque, aucun projet de salle de prière n'était prévu.

Communauté islamique: La municipalité de Hesperange ferme une salle de prière

La surface commerciale de 113 mètres carrés, située au rez-de-chaussée de l'immeuble d'habitation a été acquis en 2015 par l'"ASBL centre Islamique" de Luxembourg. Mais à l'époque, aucun projet de salle de prière n'était prévu.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 2 min. 29.06.2016 Cet article est archivé

Communauté islamique: La municipalité de Hesperange ferme une salle de prière

Suite aux plaintes des habitants de la commune, une salle de prière de la communauté musulmane de Bosnie a été fermée. L'association musulmane va maintenant poursuivre la commune devant le tribunal administratif.

De Jacques Ganser - traduction Sophie Wiessler

Une salle de prière dans un complexe résidentiel à Howald fait actuellement parler d'elle. La commune de Hesperange a décidé de mettre fin à toute forme de réunion dans ces locaux. L'administration municipale répond ainsi aux plaintes des résidents, qui ne voulaient pas que cette salle serve d'espace de prière.

La surface commerciale de 113 mètres carrés, située au rez-de-chaussée de l'immeuble d'habitation a été acquise en 2015 par l'"ASBL centre Islamique" de Luxembourg. Mais à l'époque, aucun projet de salle de prière n'était prévu. 

«L'ensemble du dossier a été abordé de manière maladroite et nébuleuse», affirme le maire de Hesperange, Marc Lies. «La situation actuelle ne me plaît pas non plus, mais chaque effort de dialogue et de transparence était rejeté».

La salle ne convient pas pour une salle de prière

«En fin de compte, face à l'entêtement des membres de l'ASBL, nous n'avons eu d'autres choix que de fermer la salle», poursuit le maire. La communauté fait également référence à des problèmes de sécurité tels que les alarmes incendies ou le nombre trop important de personnes présentes dans la salle. 

Elle assure que le bureau n'a jamais été conçu comme une salle de prière. Des reproches qu'a du mal à encaisser la petite communauté musulmane de Bosnie, en plein Ramadan.

«Nous n'avons rien fait d'illégal», assure Zijad Mehanovic, président de l'ASBL centre Islamique de Luxembourg. «Nous sommes environ 20 croyants qui nous réunissons ici pour prier trois fois par jour».

«Nous enseignons également notre culture, notre religion, à nos enfants le dimanche. Il y a eu de l'hostilité dès le départ, nous sentions bien que nous étions indésirables», poursuit-il. 

De leur côté, les résidents se plaignent de nuisances sonores, particulièrement pendant le Ramadan, et de menaces verbales.

«Rien n'est illégal»

Les habitants de Hesperange ont peur. A la fin, plusieurs plaintes ont été faites auprès de la police, et celle-ci a été appelée à plusieurs reprises. «Rien, absolument rien n'a été trouvé par la police. Elle est aimable avec nous», assure Zijad Mehanovic.

Le Bosniaque vit depuis des années au Luxembourg. Il a même était gardien dans plusieurs équipes de football du pays. «Si je ne suis pas intégré, je ne sais pas qui l'est».

Bien avant cela, l'association islamique avait loué une grande salle dans le sous-sol du même bâtiment, pour pratiquer ces prières en toute discrétion. Mais la municipalité a toujours refusé d'accorder l'autorisation, en se référant aux règles de sécurité. Pendant des années, une entreprise d'impression travaillait dans la même pièce.

La communauté islamique assure avoir demandé des alternatives à la municipalité, en vain. «Ils n'avaient rien à offrir», souligne Zijad Mehanovic. «Maintenant, nous allons abandonner l'espace de prière de Howald, mais nous sommes contre la décision de la municipalité, et nous irons devant le tribunal administratif pour cela»


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le «très dynamique» culte musulman au Luxembourg
Savez-vous que le Luxembourg dénombre 16 associations islamiques? Savez-vous combien il y a de mosquées? Et où elles se trouvent? Le culte musulman est «très dynamique» et poursuit son évolution depuis la signature de la convention avec l'Etat luxembourgeois. Islamologue et docteure en sciences politiques et sociales, Elsa Pirenne, s'est intéressée de près, durant quatre ans, aux pratiques et à l'évolution des communautés musulmanes qui vivent au Luxembourg. Elle répond à nos questions.
Online.fr- Centre culturel islamique de Mamer, Islamischen Zentrums, Musulman, Muslim, Prière, Gebet, Mosquée, Moschee, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort