Commission européenne

Des grèves se profilent à l'horizon

Photo: Romain Schanck

La situation des agents contractuels n'est pas toute rose à la Commission européenne. Contrairement aux clichés qui circulent sur les fonctionnaires européens, le statut d'agent contractuel ne permet pas de s'en mettre plein les poches sans lever le petit doigt cinq jours sur sept pendant huit heures. Pour certains, le salaire équivaut à 1.700 euros net par mois, CDD à l'appui. Sur les quelque 3.000 collaborateurs que compte la Commission européenne à Luxembourg, 500 d'entre eux sont agents contractuels.

Le 25 juin dernier, les six syndicats européens ont décidé de passer à l'action si la situation n'était pas clarifiée d'ici la rentrée. Une réunion de dialogue social organisée mardi dernier, 23 septembre à Luxembourg, n'a rien donné de concret, du coup les syndicats ont mis leurs menaces à exécution. Un préavis de grève a été déposé pour les vendredi 10, lundi 13 et mardi 14 octobre.

Les syndicats espèrent que la Commission européenne comprendra ces signaux d'alarme et se penchera sérieusement sur cette affaire.