Changer d'édition

Comment s'explique cette envolée à la pompe?
Luxembourg 3 min. 15.02.2022
Prix de l'énergie

Comment s'explique cette envolée à la pompe?

Mercredi 9 février, le litre de diesel a passé la barre symbolique du 1,50 euro au Luxembourg.
Prix de l'énergie

Comment s'explique cette envolée à la pompe?

Mercredi 9 février, le litre de diesel a passé la barre symbolique du 1,50 euro au Luxembourg.
Photo: Luxemburger Wort
Luxembourg 3 min. 15.02.2022
Prix de l'énergie

Comment s'explique cette envolée à la pompe?

Laura BANNIER
Laura BANNIER
Les prix à la pompe ne font que de grimper ces dernières semaines au Luxembourg, qui devient moins attractif pour ses voisins. Une envolée spectaculaire qui s'explique par les taxes, mais pas que.

Il y a des records qui font mal au porte-monnaie. Ceux des prix à la pompe, enregistrés cette dernière semaine, en font partie. Le diesel comme l'essence se sont envolés pour atteindre des sommets, mercredi 9 février. Pour un litre de sans plomb 95, il faut ainsi débourser 1,533 euro, tandis que le diesel a dépassé la barre symbolique du 1,50 euro. C'est respectivement 11 et 15 centimes de plus par litre de carburant que les prix affichés à la pompe le 30 décembre dernier.


PRODUKTION - 11.10.2021, Berlin: Ein Autofahrer tankt ein Auto mit Benzin Super E5 an einer Tankstelle des Mineralölkonzerns Total in der Chausseestrasse. Statistisches Bundesamt gibt am 13.10.2021 Inflationsrate für September 2021 bekannt. Foto: Carsten Koall/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Les prix de l'essence gonflent avec la taxe carbone
Instaurée début 2021, la taxe carbone a connu une hausse au 1er janvier 2022. Une augmentation qui s'est directement répercutée sur les prix à la pompe, qui connaissent une nouvelle envolée.

Cette récente hausse du coût de l'essence et du diesel peut d'abord être attribuée à la taxe carbone. Comme prévu, dès le samedi 1er janvier, environ trois centimes se sont ajoutés aux tarifs du carburant. De 20 euros par tonne de CO2 en 2021, cette taxe est passée à 25 euros. Elle devra, à terme, atteindre 30 euros en 2023. Instaurée début 2021, la taxe carbone s'applique sur toutes les énergies fossiles au Luxembourg.

Mais début janvier, la taxe carbone n'était pas l'unique responsable de la hausse des prix. Les accises sur le carburant ont également augmenté, passant de 516,31 à 527,15 euros les 1.000 litres pour l'essence, tandis que celles sur le diesel sont fixées à 416,54 contre 404,42 euros. La TVA, fixée à 17%, qui s'applique sur les accises, s'ajoute enfin à l'addition des taxes et accises. 

En ce début février, cependant, aucune augmentation de taxe n'est à pointer du doigt, alors que les prix des carburants atteignent de nouveaux records. L'explication se trouve ailleurs. Dans le pays, les tarifs affichés à la pompe dépendent de plusieurs composantes. Parmi ces dernières, le taux de change euro-dollar joue un rôle important. Si l'on regarde de plus près, le dollar a connu une légère augmentation entre le 30 janvier et le 4 février, passant de 1,11 dollar à 1,14 dollar pour 1 euro.

Le cours du baril de pétrole sur les marchés internationaux est également à prendre en compte, tant son prix varie fortement. Ainsi, depuis début décembre 2021, le cours du pétrole de Brent a connu plusieurs hausses successives qui s'expliquent notamment par le contexte d'apaisement des craintes liées à l'impact économique d'Omicron, et par les difficultés d'accroissement de la production. Les tensions géopolitiques entre la Russie et l'Ukraine favorisent également cette hausse du baril de Brent, qui flirte actuellement avec les 95 dollars.

Ces différents éléments entrent donc en compte dans un calcul qui permet à l'Etat luxembourgeois de réglementer les prix. Si les prix maxima évoluent à des intervalles irréguliers, et non toutes les semaines, c'est en raison de l'évolution des différentes composantes des prix des carburants. En clair, si un certain nombre de critères sont atteints, à savoir l'évolution du taux de change et des produits bruts, les nouveaux prix entrent en vigueur automatiquement.

Cette envolée des prix à la pompe ne touche pas uniquement le Luxembourg. Les prix de l'énergie flambent dans toute l'Europe. Mais l'écart entre les prix appliqués au Grand-Duché et ceux de ses voisins continue de diminuer. Et pour cause: le pays truste la pole position en ce qui concerne l'augmentation des prix à la pompe observée dans l'Union européenne. Ainsi, entre décembre 2020 et janvier 2022, le prix du sans plomb 95 a pris 30%, tandis que celui du diesel s'est envolé de 32%. Un record qui risque notamment de freiner le tourisme à la pompe.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La hausse fulgurante du prix des carburants a un impact terrible sur les exploitants de stations-service. Est-il encore rentable pour les frontaliers de passer la frontière pour faire le plein?
21.11.07 erhoehte benzinpreise, benzin, fuel, oelpreise, oel, kraftstoff, tanken, verbrauch, tankstelle, photo: Marc Wilwert
Le Grand-Duché pollue de moins en moins, c'est ce qui ressort du dernier rapport du Statec concernant le changement climatique dans le pays. La consommation d'énergie renouvelable a quant à elle décuplé ces dix dernières années.
D'ici 2030, le Luxembourg doit réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 55%. Un effort collectif dont la ministre de l'Environnement vient de détailler les objectifs fixés secteur par secteur.