Changer d'édition

Cluster repéré dans une maison de retraite de Belvaux
Luxembourg 2 min. 19.10.2021
Covid-19

Cluster repéré dans une maison de retraite de Belvaux

A nouveau, voilà des résidents âgés privés de la visite de leurs proches, vaccinés ou non.
Covid-19

Cluster repéré dans une maison de retraite de Belvaux

A nouveau, voilà des résidents âgés privés de la visite de leurs proches, vaccinés ou non.
Photo : Shutterstock
Luxembourg 2 min. 19.10.2021
Covid-19

Cluster repéré dans une maison de retraite de Belvaux

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
14 seniors et quatre personnels de la résidence op der Waassertrap ont été signalés positifs au covid-19. De quoi valoir aux pensionnaires l'application d'un cadre sanitaire strict.

Etage isolé pour une dizaine de jours, interdiction de visites de la part de proches extérieurs, plus d'autorisation de se promener librement dans la structure et au-dehors: au CIPA «résidence op der Waassertrap» de Belvaux, en quelques jours, il a fallu appliquer des mesures de confinement strict. Il est vrai que le centre intégré pour personnes âgées a soudainement vu bondir le nombre de cas covid+ entre ses murs. Et, mardi, les ministères de la Famille et de la Santé ont confirmé l'infection de 18 personnes dans cet établissement.


Les règles covid clarifiées pour les maisons de retraite
Critiquée pour ne pas avoir émis de recommandations précises dans la gestion de l'épidémie pour les établissements accueillant des seniors, la ministre de la Famille tente de se rattraper.

Ainsi, l'analyse des tests PCR mis en place désormais a permis de repérer le foyer d'infection parmi 14 résidents (dont un a dû être hospitalisé) et quatre salariés. Des personnes impactées par le virus mais qui, en dehors de leur âge bien entendu, présentent des profils bien différents. Ainsi 13 des résidents concernés ont bien été vaccinés (y compris avec une troisième dose) quand trois des personnels, eux, n'ont reçu aucune injection.

Pour les services de santé, l'évolution de la situation suit désormais le protocole défini depuis l'été. Etabli au terme d'un premier volet de gestion de la crise sanitaire dans les établissements seniors (qui avait failli coûter sa place à la ministre Corinne Cahen), ces recommandations ont notamment pour but de limiter au mieux la propagation de l'épidémie auprès des seniors, restant particulièrement vulnérables à l'infection pulmonaire. 

Ainsi, 65% des 839 décès enregistrés au Luxembourg, en lien avec le SARS-CoV2, ont concerné des retraités de plus de 79 ans. 

La prochaine échéance est désormais fixée au 21 octobre, date à laquelle une équipe mobile du Laboratoire national de santé viendra procéder à un nouveau testing PCR de l'ensemble du CIPA, résidents comme salariés. D'ici là, précisent les deux ministères impliqués, «l'unité concernée restera fermée aux visiteurs».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Conseil supérieur des maladies infectieuses vient de donner son aval pour l'administration d'une nouvelle injection antivirale pour les seniors nés avant 1946, mais aussi à l'ensemble des résidents en maison de retraite (sans distinction d'âge).
Si depuis des années le Luxembourg est devenu cosmopolite, cela ne concerne pas seulement la population active. Dans les maisons de retraite aussi, il va falloir s'adapter à parler de plus en plus de langues "étrangères".
Au Grand-Duché, près de 500 chambres en résidences ouvertes au troisième âge ne disposeraient pas de WC ou d'accès à une salle de bains privés. Un manque qui tend à se résoudre, mais tout de même.
Au moins 17 seniors ont été infectés par le coronavirus ces trois derniers jours dans des homes pour retraités. Mais aucun cluster n'est à signaler, tempèrent la ministre de la Santé et son homologue de la Famille.
dadada