Changer d'édition

CLT-UFA devient actionnaire unique d'Eldoradio
Luxembourg 25.11.2019 Cet article est archivé

CLT-UFA devient actionnaire unique d'Eldoradio

Outre Eldoradio, la CLT-UFA est aussi l'exploitant de RTL Radio et Télévision, et actionnaire à hauteur de 25% de L'Essentiel Radio

CLT-UFA devient actionnaire unique d'Eldoradio

Outre Eldoradio, la CLT-UFA est aussi l'exploitant de RTL Radio et Télévision, et actionnaire à hauteur de 25% de L'Essentiel Radio
Photo: Shutterstock
Luxembourg 25.11.2019 Cet article est archivé

CLT-UFA devient actionnaire unique d'Eldoradio

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
En validant le rachat à Editpress de 25% du capital social d'Eldoradio, l'ALIA donne la mainmise complète sur l'émetteur à la société qui se trouve derrière RTL Group. L'autorité indépendante de l'audiovisuel au Luxembourg estime en effet que le pluralisme des médias est respecté.

En rachetant début septembre, et pour une somme non communiquée, à Editpress 25% du capital social - soit 750 parts sociales - d'Eldoradio, la société CLT-UFA détient désormais 100% du capital social de Luxradio. L'ALIA (Autorité luxembourgeoise indépendante de l'audiovisuel), qui n'était cependant pas en mesure de préciser quand cette transaction deviendra effective, vient en effet d'approuver la convention de cession.

Bien que CLT-UFA soit aussi derrière RTL Radio et Télévision, et actionnaire à hauteur de 25% de L'Essentiel Radio, l'ALIA ne voit aucun argument légitime s'opposant à ce rachat, dans la mesure où il respecte le «pluralisme des médias, puisque chaque radio continue à produire son propre programme indépendant, avec sa ligne éditoriale propre et la maîtrise de la responsabilité éditoriale», selon les termes de Thierry Hoscheit, président du Conseil d'administration de l'ALIA, interrogé lundi sur la Radio 100,7.  

660.000 euros de dividendes en 2018 

Le président ajoute qu'il ne dispose «d'aucun argument juridique pour s'y opposer», vu que CLT-UFA a agi dans le total respect du cahier des charges de Luxradio.

Du côté d'Editpress, cette cession d'actifs répond aux difficultés financières du groupe de presse. Elle s'inscrit dans la même logique de délestage que l'arrêt de la publication de l'hebdomadaire en français Le Jeudi qui avait laissé dix salariés sur le carreau début juin. Selon le dernier bilan d'Eldoradio publié à la fin 2018, 660.000 euros de dividendes avaient pourtant été versés aux actionnaires, dont 165.000 (25%) à Editpress. Rappelons que le groupe de médias eschois possède également 50% du Quotidien et de LEssentiel, et 100% du Tageblatt et de la Revue.


Sur le même sujet

Au terme de huit rencontres entre la délégation du personnel, le syndicat OGBL et la direction du groupe, aucun accord n'a été trouvé sur les modalités de licenciement de 94 personnels appartenant à l'administration centrale de RTL Group qui doit être délocalisée à Cologne.
Le basculement vers l'Allemagne du "Corporate Center" du Group ne fait lus guère de doutes.
Face aux inquiétudes d'un départ du siège social du leader européen des médias, le ministre de la Communication et des Médias réaffirme ce jeudi que le groupe conservera une activité de gestion au Grand-Duché «jusqu'en 2030». Ce qui n'empêcherait toutefois pas d'autres restructurations.
Service public télé et radio
Alors qu'une convention accordant 10 millions d'euros par an au groupe RTL a été conclue avec l'Etat, le ministre des Médias, Xavier Bettel, s'exprimera ce jeudi sur le sujet à la Chambre des députés.
RTL City et l'ancien siège. Nouveau pot pour vieilles confitures.
L’Autorité luxembourgeoise indépendante de l’audiovisuel (ALIA) a prononcé un blâme à l’encontre du reportage diffusé dans le cadre de l’émission Den Nol op de Kapp sur RTL Télé Lëtzebuerg dans lequel on voyait une altercation entre Enrico Lunghi et une journaliste.
Le montage de l'interview d'Enrico Lunghi réduit la scène principale pratiquement de moitié.