Changer d'édition

Closener retire sa candidature à la présidence du LSAP
Luxembourg 20.02.2020

Closener retire sa candidature à la présidence du LSAP

A 44 ans, le député Yves Cruchten brigue la présidence du parti socialiste

Closener retire sa candidature à la présidence du LSAP

A 44 ans, le député Yves Cruchten brigue la présidence du parti socialiste
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 20.02.2020

Closener retire sa candidature à la présidence du LSAP

Olivier TASCH
Olivier TASCH
La députée Francine Closener a annoncé ce jeudi qu'elle retirait sa candidature à la présidence du parti socialiste. Yves Cruchten, l'ex-secrétaire général de la formation pose sa candidature pour l'élection prévue le 8 mars.

C'est une annonce surprenante. La députée Francine Closener candidate à la présidence du LSAP annonce ce jeudi son retrait. Dans un post Facebook, elle explique que sa décision fait suite à la maladie de son époux, l'auteur et journaliste Jay Schiltz. L'ancienne secrétaire d'Etat à l'Economie dans le premier gouvernement Bettel souligne que son mari et ses enfants sont «sa priorité».

Dans la foulée, le député Yves Cruchten annonce sa candidature pour succéder à l'actuel président, Franz Fayot, devenu ministre de l'Economie le 4 février dernier.  «Ce n'était pas prévu dans mon agenda mais je dois avouer que j'imaginais bien briguer un jour ce poste, mais pas aussi rapidement», confie Yves Cruchten. «Evidemment les circonstances ne sont pas non plus les plus joyeuses. Mais il n'y a aucun doute à avoir sur mon engagement», dit celui qui a déjà occupé le poste de secrétaire général du parti socialiste entre 2010 et début 2019.

Le délai de dépôt des candidatures se termine le lundi et pour l'heure Yves Cruchten ne connaît officiellement pas de concurrent. L'élection se tiendra le 8 mars à Bascharage. Une localité que connaît bien le rapporteur du budget 2020, puisqu'il y siège au conseil communal. Ce qui ne constitue en rien un avantage car ce sont les délégués nationaux du parti qui éliront le président du parti.


Sur le même sujet

Yves Cruchten pour la présidence du LSAP
Les socialistes tiennent congrès ce 8 mars à Käerjeng au cours duquel se tiendra l'élection pour la présidence du parti. Il n'y a aucun suspense, puisque le député Yves Cruchten est le seul candidat pour succéder à Franz Fayot désormais ministre de l'Economie.
Politik, Budget Rapporteur Yves CRUCHTEN, LSAP,   Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le défi du LSAP face à l'érosion de son électorat
Le parti socialiste se prépare à l'élection d'un nouveau président prévue le 8 mars. Le député-maire de Dudelange, Dan Biancalana, président faisant fonction fait le point sur un parti à la recherche d'un nouveau souffle après le départ ou le repli de plusieurs de ses cadres.
Lok ,Sueden ,  ITV Dan Biancalana u. Paul Nosbusch , Schaffung Posten Arbeitspsychologe Gemeinde Düdelingen , Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
«Les élus de plus en plus sous les feux de la rampe»
L'épuisement psychologique guette les hommes et femmes politiques, même si le sujet demeure encore largement plus tabou que dans d'autres professions. Le psychothérapeute Gilles Michaux apporte son éclairage sur la question.
«Les élus sont plus que jamais exposés sous les feux de la rampe; ils doivent toujours veiller à peser consciencieusement chaque mot prononcé, sans quoi la tempête médiatique pourrait les emporter»
Franz Fayot, l'«ami des entreprises»
Assermenté ce mardi le nouveau ministre de l'Economie et de la Coopération livre ses premières impressions. Il entend s'inscrire dans le chemin tracé par son prédécesseur tout en imposant sa marque.
Politik, Ministère de l'économie, passation des pouvoirs, Rücktritt Etienne Schneider und Vereidigung Franz Fayot  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Franz Fayot sur orbite
Le président du parti socialiste, le député Franz Fayot, reprend ce mardi les rênes du ministère de l'Economie. Il est perçu comme bien plus critique envers une économie libérale que ses prédécesseurs camarades du LSAP.
IPO ,Europawahlen 2019 , Wahlparty LSAP , vlnr Bettel , Fayot Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
Le gouvernement Bettel prépare sa version 2.3
Le départ d'Étienne Schneider (LSAP) aboutira à la mise en place du troisième remaniement au sein de l'exécutif depuis décembre 2018. Un jeu de chaises musicales impactant les socialistes qui intervient après celui initié par les écologistes à la rentrée 2019 et qui met en avant les limites d'une triple coalition.