Changer d'édition

Claude Wiseler, candidat unique à la tête du CSV
Luxembourg 3 min. 14.04.2021

Claude Wiseler, candidat unique à la tête du CSV

A la Chambre, Claude Wiseler devrait imposer un duo à la tête de la fraction : Martine Hansen et Gilles Roth.

Claude Wiseler, candidat unique à la tête du CSV

A la Chambre, Claude Wiseler devrait imposer un duo à la tête de la fraction : Martine Hansen et Gilles Roth.
Photo Archives : Pierre Matgé
Luxembourg 3 min. 14.04.2021

Claude Wiseler, candidat unique à la tête du CSV

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Aucun autre postulant ne s'est fait connaître pour assurer la succession tourmentée du président démissionnaire Frank Engel. Les militants n'auront donc guère le choix le 24 avril prochain, date du congrès national des chrétiens-sociaux.

Pas de surprise de dernière minute à attendre. Seul Claude Wiseler a officialisé sa candidature pour diriger, demain, le CSV. Un parti dans la tourmente après le départ de son ancien dirigeant pour une sombre histoire financière (et surtout une incompatibilité d'humeur avec les ténors du parti). Frank Engel sur la touche, l'ancien ministre de Jean-Claude Juncker va donc tenter de remettre de l'ordre au sein de la principale force d'opposition. 


Politik, Interview Frank Engel, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Les envies d'ailleurs politiques de Frank Engel
Trois semaines après sa démission de la présidence du CSV suite à une dénonciation de la part de plusieurs députés chrétiens-sociaux, l'ancien eurodéputé évoque vendredi la possibilité de fonder un nouveau parti. Des soutiens «aussi hors du CSV» se seraient ainsi manifestés.

Samedi 24 avril, le congrès national ne devrait donc être qu'une formalité pour le politicien de 61 ans. On imagine mal les militants ne pas voter pour lui, et plonger le parti dans un chaos pire que le marasme actuel. Avant ce rendez-vous, Claude Wiseler a d'ailleurs beaucoup concerté, mesuré sa popularité et surtout tenté d'organiser l'équipe qu'il mènera jusqu'aux prochaines échéances électorales. C'est que 2023, avec les communales et les législatives, approche à grands pas.

Pour renforcer son équipe, le politicien a choisi de doubler tous les postes. Hydre à deux têtes (et mixte) à chaque étage. Un organigramme que le probable président fera valider dans les mois à venir dans les statuts. Ainsi, déjà à ses côtés, le député compte s'appuyer sur une jeune figure du parti, Élisabeth Margue. A 31 ans, la conseillère communale de la capitale se retrouve ainsi dans le siège de copilote d'un parti qu'elle a rejoint en 2007.

Duo d'expérience à la tête de la fraction

Doublon encore pour le secrétariat-général. L'eurodéputé Christophe Hansen de 39 ans (volontaire pour la fonction) devrait assumer le rôle en compagnie de l'échevine de Rosport, Stéphanie Weydert (36 ans). Selon toute vraisemblance, la vice-présidence du CSV reviendra à Paul Galles. Le parlementaire, populaire au sein des jeunes soutiens du parti, prend du galon au même titre qu'Anne Logelin. Elue de Sanem depuis deux ans, elle est professeure de mathématiques. 

Alors que les finances du parti ne semblent pas au mieux, il appartiendra à Thierry Schuman de tenir la caisse. Pas de quoi effrayer le bourgmestre de Kopstal qui, à 61 ans, travaille au sein de la direction de la BGL-BNP Paribas.

Et Martine Hansen dans tout cela? Figure incontournable, la cheffe de fraction des 21 députés CSV à la Chambre devrait conserver ses prérogatives. Mais la cheffe de fraction devra faire avec un équipier de poids : Gilles Roth. L'avocat de 54 ans et bourgmestre de Mamer connait bien les arcanes parlementaires. Il est vrai qu'il siège aussi comme parlementaire depuis 14 ans maintenant.

La candidature est posée, la liste établie, tout serait parfait s'il ne manquait un programme. Des idées neuves pour un parti qui se cherche depuis des mois, et dont pour l'heure il n'a pas encore été question. Mais le congrès national sera une belle tribune pour avancer de nouvelles convictions.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Claude Wiseler (re)prend les rênes du CSV
En perte de vitesse, le principal parti d'opposition souhaite renverser la vapeur via une nouvelle équipe dirigeante composée de six membres et paritaire. Objectif: retrouver la confiance des électeurs d'ici à 2023, année des élections communales et législatives.
CSV-Kongress / Claude Wiseler / Junglinster / Photo: Laurent Blum
Frank Engel rend sa carte du CSV
Alors que ce 24 avril, le parti chrétien-social tiendra son congrès celui qui en était encore le président le mois dernier quittera la formation. Mais de là à sortir du jeu politique...
Die Kandidatur für den Posten des CSV-Präsidenten bezeichnet Frank Engel rückblickend als seinen größten Fehler.
Les envies d'ailleurs politiques de Frank Engel
Trois semaines après sa démission de la présidence du CSV suite à une dénonciation de la part de plusieurs députés chrétiens-sociaux, l'ancien eurodéputé évoque vendredi la possibilité de fonder un nouveau parti. Des soutiens «aussi hors du CSV» se seraient ainsi manifestés.
Politik, Interview Frank Engel, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Le CSV veut vite tourner la page Engel
Cheffe de la fraction CSV à la Chambre, Martine Hansen est revenue, mardi, sur les difficultés que traversent les chrétiens-sociaux après la démission contrainte de leur ancien président, Frank Engel. D'ici peu, le parti devrait présenter les candidats pour la future direction.
CSV Digitaler Parteikongress - Soleuvre -  - 17/10/2020 - photo: claude piscitelli
Le CSV enquête sur l'état de ses finances
Dans le sillage de l'affaire «CSV Frëndeskrees», la principale force politique du Luxembourg annonce avoir commandité un audit externe pour se pencher sur les comptes du parti. Objectif: mettre les choses à plat avant le congrès national prévu le 24 avril prochain.
Politik, Partei, CSV, Martine Mergen, Claude Wiseler und Michel Wolter, Situation in Altersheime, Covid-19, Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Le CSV à la recherche d'un leader
Fin avril, le principal parti d'opposition renouvellera sa direction. Pour l'heure, aucun candidat officiel n'est sorti du bois pour se porter aux avant-postes : président ou secrétaire général.
CSV-Kongress Frank Engel