Changer d'édition

Claude Turmes met en garde contre un «hiver difficile»
Luxembourg 4 min. 27.06.2022
Problèmes d'approvisionnement en gaz

Claude Turmes met en garde contre un «hiver difficile»

Tous les pays européens sont invités à constituer massivement leurs stocks de gaz jusqu'à l'automne.
Problèmes d'approvisionnement en gaz

Claude Turmes met en garde contre un «hiver difficile»

Tous les pays européens sont invités à constituer massivement leurs stocks de gaz jusqu'à l'automne.
Photo: AFP
Luxembourg 4 min. 27.06.2022
Problèmes d'approvisionnement en gaz

Claude Turmes met en garde contre un «hiver difficile»

Michael MERTEN
Michael MERTEN
Les pays de l'UE veulent développer plus rapidement les énergies renouvelables en raison de la crise du gaz. De son côté, le gouvernement luxembourgeois s'inquiète pour l'hiver.

Les ministres de l'Energie de l'UE, réunis ce lundi pour des consultations au European Convention Center au Kirchberg, vivent des journées mouvementées. Des journées qui produisent des titres inquiétants à la chaîne, où il est question d'état d'urgence pour le gaz. La guerre en Ukraine et le conflit énergétique qui en découle entre l'Europe et la Russie ont entraîné des pénuries et des hausses de prix impressionnantes.


IPO,Ministerrat&Briefing-Senningen,Xavier Bettel,Franz Fayot,Corinne Cahen,Claude Turmes, Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
«L'approvisionnement en gaz est à ce stade assuré»
Le ministre de l'Energie Claude Turmes a indiqué sur les réseaux sociaux jeudi que le Luxembourg n'avait à ce stade pas de problème d'approvisionnement de gaz, alors que l'Allemagne a déclenché le niveau d'alerte.

Le ministre de l'Énergie Claude Turmes (Déi Gréng) met ainsi en garde les Luxembourgeois : «Je pense que la situation dans laquelle nous sommes est très grave», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse internationale cet après-midi. Il faut s'attendre à des difficultés, surtout en fin d'année : «Ce sera un hiver très dur pour tous les Luxembourgeois, pour tous les Européens. C'est pourquoi il est important que nous travaillions ensemble dans le pays, mais aussi au-delà des frontières».

Remplir les réservoirs à 80%

S'attaquer au problème de l'approvisionnement, qui concerne tous les pays de l'UE, de manière transfrontalière, était une préoccupation majeure du Conseil des ministres de l'UE. Les ministres de l'Energie se sont ainsi mis d'accord sur le fait que tous les réservoirs de gaz de l'UE devaient être remplis à 80% au moins d'ici l'hiver prochain. 

Les représentants des États et du Parlement européen s'étaient déjà mis d'accord sur ce point de manière informelle en mai. Selon les directives, les réservoirs de gaz nationaux des pays de l'UE doivent être remplis à 80% au moins au 1er novembre, et même à 90% les hivers suivants, à titre préventif.   

Le ministre de l'Énergie Claude Turmes (Déi Gréng) estime que chaque citoyen doit économiser le gaz.
Le ministre de l'Énergie Claude Turmes (Déi Gréng) estime que chaque citoyen doit économiser le gaz.
Photo d'archive: Gerry Huberty


Les réservoirs de gaz régionaux bien remplis

Le Luxembourg ne dispose certes pas de ses propres installations de stockage de gaz. Mais le fait qu'il existe un marché du gaz belgo-luxembourgeois est «un joker pour le moment», selon Claude Turmes. «Le Luxembourg a un réservoir de gaz en Allemagne qui est relativement bien rempli». Le groupe Encevo, qui approvisionne des clients au Luxembourg et en Belgique, exploite un tel stockage en Rhénanie-Palatinat.

Le Luxembourg dispose d'un réservoir de gaz en Allemagne qui est relativement bien rempli.

Claude Turmes, ministre de l'Energie

Lors de leur rencontre, les pays de l'UE se sont également mis d'accord sur de nouvelles règles pour faire avancer le développement des énergies renouvelables et l'efficacité énergétique. Ainsi, d'ici la fin de la décennie, 40% de l'énergie dans l'UE devra provenir de sources renouvelables, alors que seuls 32% étaient prévus jusqu'à présent. Parallèlement, la consommation finale d'énergie doit être réduite de 36% d'ici 2030. 


A worker operates equipment operated by GCA (Gas Connect Austria) and TAG (Trans Austria Gas pipelines) at one of the largest interconnection gas hubs in Europe at Baumgarten an der March, Lower Austria. - The facility mainly receives Russian imports, but takes also shipments of gas from Norway and some other countries. These supplies are re-routed to consumption centers in Austria and in Europe via a number of pipeline systems running in various directions. The Baumgarten hub consists of gas reception, metering and testing facilities. (Photo by JOE KLAMAR / AFP)
210 milliards d'euros pour s'affranchir du gaz russe
La Commission européenne a présenté mercredi un plan dans le but d'accélérer le développement des énergies renouvelables et des économies d'énergie. L'objectif : s'affranchir «le plus vite possible» des importations de gaz russe, en réaction à la guerre en Ukraine.

Suite à ces accords, le ministre allemand de l'Economie Robert Habeck (Verts) a qualifié le Conseil de l'énergie de «très réussi». Le développement des énergies renouvelables et la réduction de la consommation sont des mesures importantes. «Ces deux décisions sont élémentaires pour rendre l'UE moins dépendante des énergies fossiles et pour faire progresser la protection du climat». 

Le Parlement européen doit encore arrêter sa position avant que les institutions ne puissent entamer les négociations finales pour mettre en œuvre ces projets. Ils font tous deux partie du paquet climatique «Fit for 55» de la Commission européenne. Il vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre nocifs pour le climat de 55 % d'ici 2030 par rapport à 1990 et doit contribuer à l'objectif global de neutralité climatique d'ici 2050.

Inquiétude pour les bas salaires

Le ministre Claude Turmes a souligné que, face à l'augmentation des prix de l'énergie, il se préoccupait surtout des ménages à faibles revenus. C'est pourquoi le gouvernement a adopté certaines mesures de soutien. Il ne veut toutefois pas entrer dans un débat sur les secteurs industriels qui devraient cesser leurs activités en premier en cas de pénurie de gaz. Claude Turmes a souligné que les infrastructures critiques, telles que les hôpitaux ou les forces de sécurité, sont protégées par la loi et ne doivent pas craindre des problèmes d'approvisionnement.

Chacun peut arriver à économiser environ 10%, cela doit être faisable.  

Claude Turmes, ministre de l'Energie

Dans la situation actuelle, il faut appeler les gens à faire des économies. «Chacun peut économiser environ 10%, cela doit être possible partout», a déclaré Claude Turmes. De nombreuses entreprises luxembourgeoises envisagent déjà de passer du gaz aux pompes à chaleur. 

Le ministre n'a pas expliqué comment exactement la population devrait économiser ce dixième de sa consommation d'énergie. Il a conseillé : «Il faut faire un peu plus attention quand on chauffe, et mieux régler son chauffage au début de l'hiver». Il est également possible de faire des économies d'énergie dans l'industrie.


Sur le même sujet

De plus en plus de particuliers luxembourgeois font installer des panneaux photovoltaïques sur le toit de leur maison. Par ailleurs, les mises en service et projets de centrales de plus grande envergure augmentent. Zoom sur le boom du photovoltaïque.
L'an dernier, 8.361 particuliers ont réinjecté de l'électricité produite par leurs panneaux sur le réseau national.