Changer d'édition

Cinq jours de congé en plus pour 2.000 fonctionnaires
Luxembourg 3 min. 21.01.2020

Cinq jours de congé en plus pour 2.000 fonctionnaires

La CGFP va plaider pour que les fonctionnaires ayant travaillé en poste durant 20 ans bénéficient du droit à une retraite anticipée.

Cinq jours de congé en plus pour 2.000 fonctionnaires

La CGFP va plaider pour que les fonctionnaires ayant travaillé en poste durant 20 ans bénéficient du droit à une retraite anticipée.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 3 min. 21.01.2020

Cinq jours de congé en plus pour 2.000 fonctionnaires

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
La réforme du temps de travail des personnels de l'administration est actée depuis ce mardi. Cet accord met fin à 17 années de discussions entre l’État et la CGFP. C'est ainsi que les agents du service public qui travaillent de manière irrégulière à l'année disposeront de cinq jours de congé supplémentaires.

(DH) - Alors que la révision des textes déterminant le travail détaché à domicile proposé à certains agents de l'administration est en phase test, l'accord concernant l'aménagement du temps de travail dans toute la fonction publique est signé depuis ce mardi.

Marc Hansen (DP), le ministre de la Fonction publique, et Romain Wolff, le président fédéral de la Confédération générale de la fonction publique (CGFP), ont expliqué les modalités de cet accord qui vise à remédier aux récentes difficultés rencontrées par les administrations dans l'aménagement du temps de travail de leurs agents.


Le télétravail s'ouvre à plus de fonctionnaires
Le ministre de la Fonction publique veut réviser les textes déterminant le travail détaché à domicile proposé à certains agents de l'Administration. Une conséquence du projet-pilote mené sur neuf mois, entre 2017 et 2018.

«Cette adaptation de la loi était devenue une nécessité afin d'encadrer au mieux les presque 30.000 fonctionnaires», a souligné Marc Hansen. Et notamment les cas particuliers de certaines administrations, notamment les agents qui travaillent en poste ou les agents qui assurent des missions qui ne sont pas dictées par des horaires fixes. Ce qui représente environ 2.000 personnes.

Plus précisément, cet accord permettra une certaine flexibilité en ce qui concerne la durée de travail tant quotidienne qu'hebdomadaire sur une période de référence. Cette dernière sera, en principe, fixée à un mois, «mais pourra être étendue à quatre mois suite à la décision du ministre de ressort ou encore à un an par règlement grand-ducal dans des cas exceptionnels, comme une mission militaire à l'étranger.» 

«C'est ainsi que le temps de travail presté au niveau des formations ou encore des manifestations économiques, culturelles, éducatives ou sportives sera mieux pris en compte», a encore indiqué le ministre. Par ailleurs, la durée de travail moyenne par semaine ne devra pas dépasser 48h sur la durée de la période de référence fixée au préalable.

L'accord définit également la plage horaire du travail nocturne. Il prévoit en outre certaines dérogations qui pourront être mises en œuvre via un règlement grand-ducal, comme par exemple l'étendue de la période de référence, les dérogations possibles et le délai de communication des plans de travail aux agents. Ces derniers devront être communiqués au moins 14 jours avant le début du service.

Cinq jours de repos compensatoire

Suivant l'accord et dès l'entrée en vigueur de la future loi, tout agent de l'État pourra bénéficier par année travaillée en continu en travail posté, d'un repos compensatoire supplémentaire de cinq jours. Cette mesure avait été retenue dans l'accord relatif à la compensation de certaines contraintes liées à l'aménagement du temps de travail dans la police.  

Pour ce qui est des agents accomplissant des missions aux besoins spécifiques, l'accord propose d'aménager les principes généraux de la durée de travail, notamment concernant la répartition du temps de travail sur la semaine - qui court désormais du lundi au samedi -  et l'amplitude journalière qui passe de 10 à 12h30

«Cette mesure concerne la police, la douane, l'armée ou encore les personnels de l'Éducation nationale qui accompagnent les enfants en colonies de vacances.» Dans ces conditions, le repos hebdomadaire passera de 35 à 44h. «Cela garantit deux jours de congé consécutifs dans la même semaine.»

«Historique»  

«L'objectif était d'avoir un flux de travail efficace et sans heurt dans tous les secteurs de l'administration», a commenté la CGFP par l’intermédiaire de Romain Wolff, son président. «Les préoccupations des 65 associations professionnelles que regroupe la CGFP ont été prises en compte, c'est historique», a encore indiqué la CGFP qui va plaider pour que les fonctionnaires ayant travaillé en poste durant 20 ans bénéficient du droit à une retraite anticipée

Au niveau du timing, Marc Hansen soumettra le texte législatif définitif à la CGFP au mois de mars. Si ce texte est dans «l'esprit de l'accord», selon le ministre, il sera discuté en conseil de gouvernement puis le processus législatif suivra son cours.  


Sur le même sujet

Le recrutement communal passe en mode 2.0
Modernisation, digitalisation et centralisation : tels sont les trois grands axes de la réforme de l'examen d'accessibilité au secteur public local. L'objectif est de retrouver les bonnes personnes aux bonnes places.
Toute la procédure d'inscription, ainsi que l'examen lui-même seront 100% digitalisés
Les fonctionnaires d'Etat pourront se passer de CCP
A compter de cette année, la paye des agents de la fonction publique nationale ne sera plus obligatoirement versée sur un compte chèque postal. Un détail? Pas pour les quelque 28.000 hommes et femmes concernés.
Illustration Fonction Publique -  Staatsbeamten - Photo : Pierre Matge
La police et le gouvernement trouvent un accord
Après dix jours de négociation, les syndicats de la police ont enfin trouvé un accord réglementant le paiement des heures supplémentaires et l'aménagement du temps de travail. Les effectifs seront également revus à la hausse.