Changer d'édition

Cinq choses à savoir sur l'index
Luxembourg 5 min. 06.02.2020

Cinq choses à savoir sur l'index

Cinq choses à savoir sur l'index

Photo: AFP
Luxembourg 5 min. 06.02.2020

Cinq choses à savoir sur l'index

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Grâce à lui - ou à cause de lui -, votre bulletin de salaire de janvier a gagné 2,5%. Mais par quel mécanisme passe-t-on d'une veille sur 8.000 produits à toute une série d'augmentations? Voici les principaux éléments de réponse.

Il y a quelques jours, de nombreux salariés et retraités luxembourgeois ont eu une pensée pour le fameux «index». Celui qui s'est transformé par une augmentation de 2,5% des payes et du montant des retraites, notamment. En effet depuis le 1er janvier, nombre de tarifs ont eux aussi dû être rehaussés. C'est le cas pour les allocations familiales, l'indemnité funéraire, l'allocation de vie chère ou même le tarif des consultations médicales. Ainsi, une visite chez un généraliste revient à 47,30€ contre 46,10€ fin décembre.

Décrié par les lobbys patronaux, défendu par les syndicats et appliqué par les gouvernements successifs, ce système déclenché à quatre reprises depuis 2013 fait partie des spécificités du modèle luxembourgeois. Explications.

De quand date l'index?

Derrière le mécanisme économique se cache un dispositif de suivi de prix mené par le Statec. Jour après jour, l'organisme de statistiques national veille ainsi sur le panier de la ménagère. «Un panier qui a bien évolué depuis son origine, en 1921», souligne Jérôme Hury. Et le chef de la division Statistiques sociales d'expliquer : «A l'époque, l'index avait vocation à compenser la perte de pouvoir d'achat des personnes au plus petit budget par rapport à la montée de l'inflation. Seuls dix produits entraient dans sa composition. Uniquement des biens de première nécessité, pain, huile, etc.»

Que contient l'index ?

En près de huit décennies d'existence, le panier de la ménagère étudié a pris de l'ampleur. Il compte 310 positions actuellement (soit 8.000 produits) et l'indexation automatique des salaires s'est élargie à l'ensemble de la société depuis 1975. Un cas unique au monde, faut-il le rappeler! «Dans ces changements, il faut faire la part entre ce qui relève de choix à l'échelle européenne (la composition de l'indicateur) ou d'implications purement luxembourgeoises (indexation automatique)», note le spécialiste. 

Ainsi, l'Europe dicte une série de biens (de la crème à tartiner au billet d'avion), et chaque année un règlement grand-ducal fixe la pondération de chacun de ces éléments dans l'index étudié. En fonction des habitudes de consommation du pays, tel ou tel ingrédient prend ou perd donc de l'importance.

Pas moins de 8.000 produits sont étudiés par le Statec pour déterminer l'évolution des prix.
Pas moins de 8.000 produits sont étudiés par le Statec pour déterminer l'évolution des prix.
Photo: Shutterstock

Comment observer l'évolution de milliers de prix?

Avec une demi-douzaine d'enquêteurs sur le terrain. Quotidiennement, des employés du Statec parcourent les allées des magasins pour collecter un maximum de prix. Un travail gigantesque mais que la digitalisation facilite de plus en plus. Par exemple, le Service des statistiques a établi des collaborations avec plusieurs enseignes de la grande distribution. Non seulement, elles lui transmettent régulièrement les prix affichés, mais aussi des données de passage en caisse. «Rien que ça nous permet d'avoir connaissance de près de 20.000 prix», confie Jérôme Hury. 

Via internet, il est aussi possible pour le Statec de suivre, cent après cent, la montée ou la baisse des tarifs présentés pour des produits affichés en ligne. Sachant que l'étude multiplie les entrées, afin de prendre en compte le spectre complet des tarifs. «On étudie donc un bien sous différentes marques, selon différentes gammes, etc.» Autant d'indicateurs qui, au-delà du Luxembourg, sont scrutés en Europe. Mais aussi à l'échelle mondiale.

Le logement figure-t-il dans l'index ?

Oui... et non. Si l'habitat constitue un poste de défense sensible dans le budget des ménages, le coût d'achat d'un logement ne figure pas parmi les tarifs sous observation et entrant dans la composition de l'index. «Il s'agit là d'un investissement selon  les critères internationaux, et nous n'observons que les dépenses, indique Jérôme Hury. Notre vigilance s'appliquera donc sur le loyer en cas de location, la facture énergétique ou les prix des réparations par exemple.»

Pour mémoire: en avril 2019, interrogée sur la possibilité d'augmenter de 2,5% les prix des contrats de vente en l'état futur d'achèvement en cas de déclenchement de l'index, la ministre de la Consommation avait confirmé la légalité de la pratique.

Le logement étant considéré comme un investissement et non une dépense courante, il n'est pas pris en compte dans le calcul de l'index.
Le logement étant considéré comme un investissement et non une dépense courante, il n'est pas pris en compte dans le calcul de l'index.
Photo: Pierre Matgé

L'index va-t-il être bientôt supprimé?

Certainement pas avec le gouvernement Bettel-Kersch-Bausch. Celui-ci l'a clairement inscrit dans son accord de coalition : «Le système actuel d’indexation automatique des traitements, salaires, pensions, rentes et autres indemnités et montants généralement adaptés, sera maintenu». D'ailleurs, rares sont les politiques à émettre des critiques sur ce système impactant pourtant les finances publiques de manière sensible à chaque déclenchement. 

Par contre, il est déjà plusieurs fois arrivé que le déclenchement automatique de la hausse des salaires soit «modulé». Autrement dit reporté. Ce fut notamment le cas lors des fortes poussées d'inflation en raison d'une crise pétrolière. En fait, les seules réserves officielles viennent du patronat luxembourgeois. 

Difficile pour certains chefs d'entreprise de se voir imposer des augmentations de salaires et de cotisations sociales sans tenir compte de la santé de leur société ou de la qualité même des salariés. De plus, la critique porte aussi parfois sur une spirale infernale : l'inflation grimpe alors l'index est déclenché, et comme les revenus augmentent les prix partent à la hausse relançant l'inflation, qui... 


Sur le même sujet