Changer d'édition

Cinq choses à retenir sur CovidCheck

  • Papier ou digital ?
  • Avec ou sans vaccin ?
  • PCR ou test rapide ?
  • Et sans vaccin ou test?
  • Tout le temps et partout?
  • Papier ou digital ? 1/5
  • Avec ou sans vaccin ? 2/5
  • PCR ou test rapide ? 3/5
  • Et sans vaccin ou test? 4/5
  • Tout le temps et partout? 5/5

Cinq choses à retenir sur CovidCheck

Cinq choses à retenir sur CovidCheck
Certificat vert

Cinq choses à retenir sur CovidCheck


par Patrick JACQUEMOT/ 10.06.2021

Photo : Gerry Huberty

Sur appli ou en version papier, le nouveau certificat va devenir l'outil indispensable pour bien des activités de loisirs. Au Grand-Duché mais aussi pour les séjours en Europe.

L'épidémie covid aura fait apparaître dans notre quotidien bien des accessoires. Le masque d'abord, les flacons de gel hydroalcoolique ensuite, les autotests depuis peu et désormais... CovidCheck. Autrement dit le certificat attestant de la situation de santé de chacun face au virus. Un sésame qui indiquera, en cas de contrôle, si son possesseur est bien en mode T-G-V : testé, guéri ou vacciné. Sachant qu'un seul de ses trois facteurs peut suffire.

L'indicateur passe au vert, c'est bon pour dîner en salle au restaurant, assister à un match en tribune ou s'incruster dans la foule à un concert. Sinon, rien de tout cela ne sera possible sont venus expliquer, jeudi, les ministres Paulette Lenert et Marc Hansen.

1

Papier ou digital ?
Copier le lien

Les deux! Dès aujourd'hui, chaque résident peut télécharger son certificat sur Myguichet.lu ou attendre de le recevoir par voie postale. Il s'agit, concrètement, d'un QR code contenant toutes les informations sur son état vaccinal et/ou la négativité des derniers tests passés et/ou une preuve de sa guérison à l'infection. Le tout peut ainsi tenir sur mobile ou sur une simple feuille. Et si dans un premier temps, ces attestations ne seront exploitables qu'au Luxembourg (à compter du 13 juin), leur intérêt va vite s'étendre. 

En effet, dès le 1er juillet, la coloration du fameux QR code sera la clef pour pénétrer et circuler dans certains Etats européens (+Suisse, Norvège, Liechtenstein...) ou participer à des rassemblements publics. Le fameux pass européen.

2

Avec ou sans vaccin ?
Copier le lien

Photo : AFP

Au Luxembourg, la vaccination anti-covid est basée sur le volontariat. Et il n'est pas question de discriminer les résidents qui ont repoussé jusque-là cette option. Même chose pour les personnes qui n'ont pas eu encore l'occasion d'être vaccinées. Pour elles, la preuve d'un test covid négatif ou une attestation médicale de guérison pourront faire l'affaire.

Cependant, disposer d'un «schéma vaccinal complet» octroie automatiquement le feu vert de CovidCheck. C'est déjà le cas au Grand-Duché pour 169.000 personnes. Les autorités sanitaires ont juste convenu qu'il importait de respecter un délai post-injection de 14 jours dans le cas du vaccin unidose Johnson & Johnson ou pour les sujets s'étant vu prescrire une seule piqûre suite à leur infection covid dans les six mois.

Pour ceux qui ont reçu la double ration de Pfizer, Moderna ou AstraZeneca, le schéma vaccinal est considéré comme complet le jour même de la deuxième dose.

A staff member uses a self-testing kit for the coronavirus causing Covid-19 at the UBO University of Western Brittany in Brest, western France, on June 4, 2021. (Photo by Fred TANNEAU / AFP)
3

PCR ou test rapide ?
Copier le lien

A staff member uses a self-testing kit for the coronavirus causing Covid-19 at the UBO University of Western Brittany in Brest, western France, on June 4, 2021. (Photo by Fred TANNEAU / AFP)
AFP

Tout est bon! Seulement selon la nature du dépistage effectué, la validité du test négatif sera plus ou moins longue pour CovidCheck. Ainsi, passé 72 heures, le résultat du test PCR ne sera plus pris en compte comme gage de ''bonne santé". Un délai réduit à 48 heures pour un certificat lié à un test rapide. 

Là encore, le certificat émis par un  laboratoire, un médecin ou un pharmacien pourra être présenté dans les lieux référencés CovidCheck soit sous forme papier soit en version numérique (sur son mobile par exemple). Sachant que l'ensemble des tests passés sur l'espace européen pourront être intégrés à compter de juillet.

4

Et sans vaccin ou test?
Copier le lien

Photo : dpa

Il faut se souvenir du mode T-G-V... Et du G de «guérison» en l’occurrence. Ainsi, les personnes n'ayant pas été vaccinées, pas totalement vaccinées ou n'ayant pas été testées dernièrement, pourront quand même disposer de leur sésame CovidCheck. Il faudra pour cela avoir déjà été infecté par le covid et avoir développé les anticorps protecteurs. Onze jours après un test PCR, le feu vert leur sera accordé et cela pour les six prochains mois.

Selon les dernières données du ministère de la Santé, ce statut de «guéri» pourrait être valable pour 68.000 résidents considérés comme tirés d'affaire.

5

Tout le temps et partout?
Copier le lien

Photo : AFP

Pas du tout. En aucun cas, CovidCheck n'est un objet de «flicage». Il faut considérer ce nouvel outil comme «un facilitateur» pour reprendre les mots du ministre de la Digitalisation Marc Hansen. Il aidera à se déplacer (à l'étranger en prouvant aux autorités nationales que votre situation sanitaire correspond bien aux normes du pays) ou à pouvoir intégrer des lieux délimités regroupant du monde. Ces sites devront d'ailleurs s'afficher comme participants du dispositif et c'est eux qui donneront le droit ou non de rentrer en fonction de la situation sanitaire de chacun des hôtes.

Utile pour les futurs concerts, assister à une rencontre sportive, le CovidCheck ne sera pas imposé pour se promener en forêt ou se retrouver entre amis chez soi, qu'on se rassure. Par contre, pour les grands banquets (type mariage), il pourra être utile d'adhérer à ce principe de vérification, estime le gouvernement. Juste histoire de ne pas transformer la fête en cluster...

  • Pour plus de détails encore, cliquez ici.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Alors que bon nombre de résidents luxembourgeois s'apprêtent à passer une partie du mois d'août dans la partie occidentale de la péninsule ibérique, les autorités portugaises ont adopté une législation qui oblige les voyageurs à présenter un certificat d'au moins 14 jours.
L'application qui permettra de justifier de sa vaccination, guérison ou test négatif au covid est désormais en ligne. Son usage officiel ne débutera que le 13 juin au Luxembourg.
Les députés européens ont largement validé mercredi le certificat numérique européen destiné à faciliter les déplacements cet été au sein de l'UE. Charge désormais aux Etats de le mettre en place d'ici au 1er juillet.
Euro-deputies attend the openning of the plenary session of the European Parliament in Strasbourg on June 7, 2021. (Photo by FREDERICK FLORIN / AFP)
Luc Feller, en charge d'organiser la campagne vaccinale au Grand-Duché, n'exclut pas de prolonger le dispositif jusque fin 2021. Cela afin d'assurer un éventuel 2ème rappel d'injection anti-covid.
A medic prepares a syringe with a dose of the Sputnik V vaccine against the COVID-19 coronavirus in Bratislava, Slovakia on June 7, 2021. - Sputnik V has sown division among former Eastern Bloc countries, with some seeing it as a godsend and others as a Kremlin propaganda tool. (Photo by VLADIMIR SIMICEK / AFP)
Les établissements ne pourront changer de mode d'accueil de leur clientèle en cours de service. Pour accepter des clients en salle à partir du 13 juin, ils devront soit maintenir les tests rapides, soit adopter le dispositif "covid check".
07.06.2021, Hessen, Frankfurt/Main: Stilisierte Corona-Viren hängen in einem Schaufenster, während im Hintergrund Stühle und Tische vor einem Restaurant stehen. (zu dpa "Handel und Gastronomie: Auf dem Weg zurück in die Normalität?") Foto: Sebastian Gollnow/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Alors que la campagne de vaccination s'accélère et que le dispositif sanitaire s'allège, le gouvernement se refuse à permettre aux personnes ayant reçu leur dose de bénéficier d'un quelconque avantage. Notamment dans l'accès aux bars et aux restaurants.
19.01.2021, Hessen, Frankfurt/Main: Zeynep Kallmayer, Pflegegruppenleiterin der Covid-19-Intensivstation C1 am Uniklinikum Frankfurt, zeigt ihren Impfpass mit den beiden Eintragungen für die Corona-Impfung. Kallmayer hat ihre zweite Impfung gegen das Coronavirus erhalten. Für den vollen Impfschutz ist mit Abstand von mehreren Wochen eine zweite Impfung nötig. Foto: Andreas Arnold/dpa +++ dpa-Bildfunk +++