Changer d'édition

Christiane Brassel-Rausch, premier rôle à Differdange
Luxembourg 3 min. 26.09.2019 Cet article est archivé

Christiane Brassel-Rausch, premier rôle à Differdange

L'élue verte a su prendre ses responsabilités à l'heure de reprendre le siège vacant de bourgmestre.

Christiane Brassel-Rausch, premier rôle à Differdange

L'élue verte a su prendre ses responsabilités à l'heure de reprendre le siège vacant de bourgmestre.
Luxembourg 3 min. 26.09.2019 Cet article est archivé

Christiane Brassel-Rausch, premier rôle à Differdange

Elle sera la première bourgmestre de la commune. Une mission pour laquelle l'ancienne enseignante devenue actrice s'est portée volontaire lors d'une réunion interne à Déi Gréng.

(PJ avec Nicolas ANEN) Christiane Brassel-Rausch est incontestablement courageuse. Et il fallait bien cette vertu à l'élue Déi Gréng pour accepter de succéder à Roberto Traversini, démissionnaire de son poste de bourgmestre au terme d'un imbroglio en lien avec des travaux réalisés par l'élu dans une de ses habitations. 

Passé le choc de l'annonce de ce départ, chacun s'était retourné vers Georges Liesch pour lui faire endosser le costume de successeur. L'homme aura décliné l'offre après quelques jours de réflexion. Arrivé second sur la liste verte conduite aux élections en 2017, son nom était dans la logique.

Mais l'échevin aura préféré conserver ses missions, environnement et urbanisme notamment. Surtout il souhaite avant tout poursuivre son activité d'enseignant.


La candidature de Christiane Brassel-Rausch doit encore être approuvée à la majorité du conseil communal differdangeois
Christiane Brassel-Rausch devrait succéder à Traversini
Les sections locales de Déi Gréng et du CSV se sont mises d'accord mardi soir pour proposer la candidature de Christiane Brassel-Rausch (Déi Gréng) au poste de bourgmestre de Differdange. Ce serait alors une première féminine à la tête de la troisième ville du pays.

Aussi, Christiane Brassel-Rausch déjà présidente de la section Déi Gréng differdangeoise et appelée à remplacer Laura Pregno, échevine aux Affaires scolaires (le temps de son congé maternité), a choisi de se porter volontaire au poste de bourgmestre. Le conseil communal annoncé pour le 9 octobre, puis l'assermentation au ministère de l'Intérieur, devraient être maintenant une formalité.

Voilà donc un nouvel acte dans la vie de cette actrice professionnelle. Actuellement, Christiane Brassel-Rausch prépare d'ailleurs une représentation qu'elle donnera ce samedi 28 septembre, à la Chambre. Un décor où elle pourrait croiser Roberto Traversini qui n'a pas souhaité quitter son siège de député.

Enseignante et arbitre

Pour compléter sa biographie, il faut aussi retenir que la future bourgmestre a exercé la profession d'enseignante en français et espagnol au lycée Vauban. Et puis retenir que cette sportive a été la première femme à exercer comme arbitre de football au Luxembourg. Une autre preuve de sa détermination.

Une certitude: l'annonce de la candidature de Christiane Brassel-Rausch n'a pas soulevé de protestation dans les rangs communaux. Pas plus de la part de l'opposition à l'origine de «l'affaire Traversini» que de l'allié CSV qui, à l'exemple du premier échevin Tom Ulveling, a commenté :«Elle pourrait irradier le calme maintenant nécessaire».

Tom Ulveling (CSV) entend laisser à la nouvelle bourgmestre le temps de prendre connaissance des dossiers et la laisser agir en fonction de ses propres affinités.
Tom Ulveling (CSV) entend laisser à la nouvelle bourgmestre le temps de prendre connaissance des dossiers et la laisser agir en fonction de ses propres affinités.
Photo: Lex Kleren

Les encouragements de Meisch (DP)

De son côté, François Meisch (DP) se dit «heureux qu'une décision ait finalement été prise». Aux yeux du principal adversaire politique, il est maintenant important de «reconstruire la confiance perdue». Pas question d'ailleurs d'évoquer les problèmes de Roberto Traversini, à la justice de clarifier les choses. 

Avec Déi Lénk, le conseiller communal avait aussi exigé la démission de Traversini. «Mais notre tâche en tant que parti d'opposition est terminée, assure François Meisch.

Réaction positive de Déi Gréng

Gary Diderich (Déi Lénk) a également réagi positivement à l'annonce de Christiane Brassel-Rausch. «Nous ne mettrons aucun obstacle sur son chemin», a rassuré l'élu. Même si ce dernier, après avoir soulevé les premiers éléments ayant renversé le précédent bourgmestre souhaite que les «incidents soient éclaircis».

Gary Diderich (Déi Lénk) demande toujours des explications sur les faits reprochés à Roberto Traversini.
Gary Diderich (Déi Lénk) demande toujours des explications sur les faits reprochés à Roberto Traversini.
Photo: Lynn Theisen

KPL attend les actes

Ali Ruckert veut attendre de voir avant de noter Christiane Brassel-Rausch.
Ali Ruckert veut attendre de voir avant de noter Christiane Brassel-Rausch.
Photo: Lynn Theisen

Pour sa part, le KPL ne veut pas mesurer la future bourgmestre à l'avance. Seuls les actes et avant eux les engagements compteront. «La question est maintenant de savoir si le changement de personne entraînera aussi un changement de politique», commente Ali Ruckert.

Le LSAP critique

Erny Muller et ses collègues du LSAP ne veulent pas que la démission serve à étouffer l'affaire.
Erny Muller et ses collègues du LSAP ne veulent pas que la démission serve à étouffer l'affaire.
Photo: Claude Piscitelli

Par contre, côté LSAP, la pilule ne passe pas. Erny Muller, par exemple, souligne que Christiane Brassel-Rausch n'a été élue qu'en cinquième position sur la liste Déi Gréng aux élections communales de 2017. Un score qui ne justifie pas à ses yeux la légitimité à accorder au bourgmestre. 

Même doute sur l'annonce faite que Paolo Aguiar viendrait prendre les portefeuilles laissés vacants par l'échevine Laura Pregno, en congé maternité. Lui n'était que septième à l'issue des dépouillements. «Ces nouvelles désignations ne correspondent pas à la volonté des électeurs», conclut le LSAP.


Sur le même sujet

Christiane Brassel-Rausch, bourgmestre de Differdange
L'élue Déi Gréng succède à Roberto Traversini à la tête de la commune. Mercredi, une large majorité des votes des conseillers s'est portée sur sa candidature tandis qu'officiellement l'ancien bourgmestre quitte le conseil communal.
Christiane Rassel-Brausch a d'abord été félicité par le CSV Tom Ulveling. Un bon signe sur la solidité de la coalition communale.
Le parquet enquête sur Roberto Traversini
La Justice s'est officiellement saisie de l'«Affaire Traversini» ce vendredi. Des perquisitions ont déjà été menées à l’administration communale de Differdange ainsi que dans les bureaux du Centre d’initiative et de gestion locale que présidait le bourgmestre Déi Gréng.
Démission Roberto Traversini - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
«Déi Gréng n'a pas à juger Roberto»
Le président du parti vert, Christian Kmiotek approuve le choix du bourgmestre de Differdange de démissionner de son poste communal. Il lui renouvelle toutefois sa confiance pour siéger comme député.
Christian Kmiotek souligne que l'ex-bourgmestre de Differdange, Roberto Traversini, a «réagi en fonction des standards verts».
Roberto Traversini démissionne
Après avoir reconnu des «erreurs» sur des travaux entrepris sur une de ses habitations, le bourgmestre de Differdange a annoncé quitter ses fonctions de bourgmestre ce vendredi matin.
Roberto Traversini démissionne
Après avoir reconnu des «erreurs» sur des travaux entrepris sur une de ses habitations, le bourgmestre de Differdange a annoncé quitter ses fonctions de bourgmestre ce vendredi matin.