Changer d'édition

Changement à la tête du parti des Verts: Françoise Folmer remplace Sam Tanson
Luxembourg 21.03.2015

Changement à la tête du parti des Verts: Françoise Folmer remplace Sam Tanson

Changement à la tête du parti des Verts: Françoise Folmer remplace Sam Tanson

Photo: Anouk Antony
Luxembourg 21.03.2015

Changement à la tête du parti des Verts: Françoise Folmer remplace Sam Tanson

Cheffe d'entreprise et architecte indépendante, Françoise Folmer remplace Sam Tanson à la coprésidence du parti des Verts qui s'est réunie en congrès ce samedi. Christian Kmiotek repart pour un nouveau mandat.

(MF avec BB) - Cheffe d'entreprise et architecte indépendante, Françoise Folmer, 53 ans, remplace Sam Tanson à la coprésidence du parti des Verts qui s'est réunie en congrès ce samedi. Christian Kmiotek repart pour un nouveau mandat.

Les Verts jouent la carte de la parité homme-femme au plus haut niveau du parti. Samedi, il devrait y avoir peu de suspense lors du congrès des Verts en ce qui concerne l'élection de sa nouvelle présidence pour les deux années à venir.

Dans la barque depuis quatre ans et successivement aux côtés de Christian Goebel, puis Christian Kmiotek, la présidente Sam Tanson, par ailleurs échevine des Verts à la Ville de Luxembourg et avocate, ne briguera plus la coprésidence. L'élue vise aujourd'hui un mandat au sein du Conseil d'Etat.

Françoise Folmer, candidate des Verts dans la circonscription du Centre lors des élections législatives de 2013 -elle est partie s'installer dans le Nord du pays depuis- sera la seule candidate pour succéder à Sam Tanson à la tête du parti.

Aux responsabilités gouvernementales depuis 2013 à côté du DP et des socialistes, Les Verts participent pour la première fois à un gouvernement au Luxembourg.



Sur le même sujet

Déi Gréng: Folmer démissionne, Turmes élu sans quorum
Françoise Folmer démissionne de son poste de présidente du parti des Verts avec effet immédiat et ne se présente pas aux élections d'automne. Dans un même temps, Claude Turmes a été élu secrétaire d'Etat mais ne remporte pas la majorité: son élection n'est donc pas définitive.
Congrès extraordinaire Déi Gréng - Francoise Folmer -  Photo : Pierre Matgé