Changer d'édition

CFL: «Nous avons eu deux incidents majeurs en 40 minutes»
Luxembourg 2 min. 19.12.2016 Cet article est archivé
Chaos vendredi soir à l'heure de pointe

CFL: «Nous avons eu deux incidents majeurs en 40 minutes»

Peu avant 20 heures, plus d'un millier de frontaliers étaient de retour à la gare centrale à Luxembourg et ont cherché les bus de substitution annoncés par les CFL.
Chaos vendredi soir à l'heure de pointe

CFL: «Nous avons eu deux incidents majeurs en 40 minutes»

Peu avant 20 heures, plus d'un millier de frontaliers étaient de retour à la gare centrale à Luxembourg et ont cherché les bus de substitution annoncés par les CFL.
Photo: Sophie Wiessler
Luxembourg 2 min. 19.12.2016 Cet article est archivé
Chaos vendredi soir à l'heure de pointe

CFL: «Nous avons eu deux incidents majeurs en 40 minutes»

Maurice FICK
Maurice FICK
C'était le chaos vendredi soir sur le réseau ferré luxembourgeois. En pleine heure de pointe, tous les trains sont restés bloqués. A l'origine de cette pagaille, il y a un fâcheux concours de circonstances.

Par Maurice Fick

C'était le chaos vendredi soir sur le réseau ferré luxembourgeois. En pleine heure de pointe, toutes les lignes étaient effectivement bloquées! A l'origine de cette pagaille qui a engendré d'énormes retards, il y a un fâcheux concours de circonstances.

«Nous avons eu deux incidents majeurs en 40 minutes, c'est très rare», assure Mike van Kauvenbergh, responsable communication des CFL. En précisant d'emblée que «ces deux incidents étaient indépendants l'un de l'autre».

Le premier incident s'est produit à 17h37, pile au moment où les trains sont les plus sollicités dans la journée, à hauteur du chantier de construction du nouvel arrêt ferroviaire Howald (entre le rond-point Gluck et l'arrière du Cactus). Lors de la perforation du sol, «un câble lié au système RST a été endommagé» par un engin de chantier.

C'est sur ce chantier de construction du nouvel arrêt Howald -qui desservira à l'avenir le Ban de Gasperich- qu'un câble a été endommagé vendredi soir. Cela a automatiquement déclenché une alarme RST sur tout le réseau.
C'est sur ce chantier de construction du nouvel arrêt Howald -qui desservira à l'avenir le Ban de Gasperich- qu'un câble a été endommagé vendredi soir. Cela a automatiquement déclenché une alarme RST sur tout le réseau.
Photo: Maurice Fick

Cet accident a aussitôt «déclenché une alarme RST (Radio Sol Train) qui provoque l'arrêt total des trains sur tout le réseau», explique Mike van Kauvenbergh. Mais les CFL ne sont «pas parvenus à identifier immédiatement» d'où venait l'alarme».

Puisqu'en temps normal l'alarme RST est déclenchée par un chef de sécurité sur un poste de commandes ou un mécanicien de locomotive lorsqu'il y a un danger imminent. Par déduction, «il a été rapidement clair que c'était lié à un dysfonctionnement». L'alarme a été déclenchée «par précaution». Ce qui explique aussi pourquoi les lignes du Nord étaient également impactées.

Comme fin mai 2016 déjà, le poste de commandes de Bettembourg a connu une panne vendredi soir. Vraisemblablement d'origine électrique.
Comme fin mai 2016 déjà, le poste de commandes de Bettembourg a connu une panne vendredi soir. Vraisemblablement d'origine électrique.
Photo: Gerry Huberty

Le second incident s'est produit à 18h20. Et c'est bien à Bettembourg qu'il s'est produit: «Une partie du poste de commandes de Bettembourg nous a lâchés», impactant les trains circulant vers Berchem et Esch-sur-Alzette.

Il s'agit «vraisemblablement d'une panne du circuit électrique mais des investigations sont encore en cours» pour l'attester, explique plus prudemment le responsable de la communication aux CFL.

Neuf bus de substitution seulement

Fait est que les usagers frontaliers de retour à la case «gare centrale» ce soir-là ont eu la mauvaise surprise de voir arriver au compte-goutte les bus de substitution promis par les CFL.

Et pour cause, explique Mike van Kauvenbergh: «Comme ça s'est passé en pleine heure de pointe, il nous a été extrêmement difficile de débloquer des bus aussi bien du côté des CFL que des entreprises privées. Personne n'a 30 bus de réserve un vendredi soir à une heure de pointe...»

De plus, «il est très difficile à cause du trafic, de les faire arriver plus vite». Les CFL sont parvenus à mobiliser 9 bus au total. Sachant qu'il y a plus de 1.000 usagers dans un seul train à double étage.

«Nous nous excusons auprès des gens» pour les pénibles désagréments dont les CFL sont pleinement conscients, assure leur responsable communication.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La circulation ferroviaire a repris entre Luxembourg et Metz. Selon la SNCF, «les trains seront à l'heure pour l'heure de pointe des frontaliers ce soir». Un train de marchandises avait déraillé dans une gare de triage de Woippy, mais l'incident est désormais clos.
Trafic interrompu entre Thionville et Luxembourg
La circulation des trains est actuellement interrompue entre Thionville et Luxembourg. Une caténaire a cédé ce vendredi après-midi à Manom. Des trains partent de Luxembourg vers Metz à partir de 17h et desserviront les petites gares de la ligne. Mais à Thionville, toujours aucun départ ni aucune arrivée.
Un train était à l'arrêt à la sortie de Thionville, en direction de Bettembourg
Grosse pagaille sur le réseau ferroviaire luxembourgeois, vendredi soir. Une panne intervenue vers 18h20 au poste directeur de Bettembourg (le même qui avait été inondé) bloque la liaison ferroviaire entre la France et le Luxembourg mais aussi en direction du Nord. Près de 1.000 usagers de retour à la gare de Luxembourg ont longtemps attendu leurs bus de substitution. Peu avant 21 heures seulement, les CFL annonçaient la reprise progressive de la circulation.
19h50: plus de 1.000 personnes se retrouvent à la gare centrale de Luxembourg où elles sont bloquées: pas de bus comme annoncé par les CFL.
Le trafic ferroviaire reprend lentement
Bonne nouvelle pour les frontaliers français! Moins de vingt-quatre heures après le blocage complet de la circulation des trains entre la France et le Luxembourg, les CFL annoncent la circulation de trois trains ce mardi entre Luxembourg et Thionville, un «train spécial» vers Longwy et 30 bus de substitution entre Bettembourg et Thionville.
La semaine restera compliquée pour les frontaliers qui circulent entre Thionville et Luxembourg. La circulation ne redeviendra pas normale avant plusieurs jours.