Changer d'édition

Cette épée de Damoclès qui menace le CSV
Luxembourg 2 min. 19.10.2021
Procès contre Frank Engel

Cette épée de Damoclès qui menace le CSV

L'ancien président du CSV jugé pour "faux et usage de faux" ce mardi 18 octobre.
Procès contre Frank Engel

Cette épée de Damoclès qui menace le CSV

L'ancien président du CSV jugé pour "faux et usage de faux" ce mardi 18 octobre.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 2 min. 19.10.2021
Procès contre Frank Engel

Cette épée de Damoclès qui menace le CSV

Mardi débute le procès contre l'ancien président du parti chrétien-social Frank Engel dans l'affaire du financement du «Frëndeskrees». Un caillou dans la chaussure de la formation qui entame sa reconstruction.

(tb avec Danielle Schumacher) - «Ceux qui ont pris cette décision ont suivi la loi. C'était la bonne décision sur le plan juridique.» Voilà comment Claude Wiseler, actuel président du CSV, répond quand il est interrogé sur la menace que fait peser le procès de son prédécesseur sur le devenir du parti chrétien-social. N'empêche, la première formation d'opposition se serait bien passée de cette action en justice.


Là où Claude Wiseler veut mener le CSV
Cinq mois que Claude Wiseler a repris les rênes du parti chrétien-social, une formation désunie sur le fond des idées et tiraillée en interne. Samedi 25 septembre, le président du CSV tentera de remettre le parti en ordre de marche pour les scrutins de 2023 notamment.

Lors de son dernier congrès national, le patron du CSV envisageait l'événement comme un «obstacle» à franchir. Mais gare à la chute, car les faits reprochés à Frank Engel et à d'autres ex-dirigeants sont graves. Celui qui a démissionné en mars dernier est ainsi poursuivi pour «faux et usage de faux» pour son rôle dans le cercle CSV-Frëndeskrees, structure associative qui devait permettre au parti d'élargir ses rangs et trouver un autre mode de gestion des biens immobiliers de la formation politique. 

Le contrat, d'une durée de huit mois, garantissait à Frank Engel un salaire mensuel brut de 6.000 euros de mai à décembre 2020. Somme que l'intéressé s'était dit prêt à rembourser, n'ayant pu mener à bien la mission qui lui avait été confiée.


IPO , ITV Frank Engel , CSV Nationalpräsident (noch) , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Frank Engel loin d'être le seul mis en cause
Un mois après l'annonce de la poursuite d'un volet de l'enquête contre l'ancien président du CSV pour «faux et usage de faux», l'affaire rebondit avec la publication de noms de plusieurs personnalités du parti également dans le viseur de la justice.

Sur le banc des accusés, figurent également l'ancien secrétaire général Félix Eischen et l'ex-trésorier du parti André Martins. Les vice-présidentes de l'époque, Elisabeth Margue et Stéphanie Weydert, sont elles aussi citées à comparaître. Et dans le camp chrétien-social, à deux ans des législatives, nombreux sont les militants et les dirigeants à craindre que le rendez-vous devant les magistrats ne se transforme en... grand déballage.

Page tournée

Et si, plein d'amertume, Frank Engel n'en venait à régler ses comptes avec le parti qui lui a si rapidement tourné le dos? Voilà bien le péril. Forcément informé de tous les modes opératoires financiers internes, l'ex-président pourrait ainsi révéler certaines pratiques disons douteuses mais en place depuis nombre d'années, y compris avant sa désignation à la tête de la formation la plus représentée à la Chambre.

Une chose est sûre : Frank Engel a bien tourné la page CSV, en rendant sa carte au printemps 2021. Et à 46 ans, il a même déjà signifié sa volonté de créer un nouveau mouvement politique

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

A l'occasion du premier jour du procès de l'affaire «CSV Frëndeskrees», l'ancien président du CSV a fait le choix de passer à l'offensive et accuse les membres de la fraction d'avoir manigancé pour «se débarrasser» de lui.
IPO , Prozess CSV Freundschaftskreis , Foto:Guy Jallay /Luxemburger Wort
Le 12 novembre, les magistrats prononceront leur verdict concernant un courrier que le célèbre avocat avait cru bon d'adresser sur la question des mendiants qui, en 2015, envahissaient les rues de la capitale. Des propos sur le fil, comme à son habitude.
Gericht , Prozess Maitre Gaston Vogel , Leserbiref über rumänische Bettler , Me Prüm ( r.) Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Rapporteur du budget 2022, Dan Biancalana (LSAP) entend que la version finale du texte mette avant tout l'accent sur «la notion de sécurité». Une notion que le député envisage dans le sens d'une protection collective de chaque citoyen.
Lokales, PAG Diddeleng - Aussrichtung - Gespräch Dan Biancalana, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
A l'aube d'une nouvelle session parlementaire, le président de la Chambre des députés a salué les efforts des parlementaires pour ces derniers mois. Avec plus de commissions à suivre, de lois à évaluer (et voter) et des questions parlementaires plus nombreuses que jamais.
Politik, bilan de la seesion parlementaire, 2020-2021, Fernand Etgen  Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Peu satisfait du soutien de la majorité DP-LSAP-Déi Gréng à la ministre de la Famille qu'ils ne jugent plus à sa place, les responsables du parti chrétien-social s'en sont pris, lundi, à la manière dont le gouvernement traite l'opposition. A savoir avec «nonchalance» et «arrogance».
IPO,CSV-Ofschlossiessen-Bilan session parlementaire 2020/21.Gilles Roth,Martine Hansen,Claude Wiseler,Leon Gloden.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort