Changer d'édition

Cet après-midi à la Chambre : Référendum: le triple «non» et ses conséquences au coeur du débat
Luxembourg 09.06.2015

Cet après-midi à la Chambre : Référendum: le triple «non» et ses conséquences au coeur du débat

Dimanche 7 juin 2015, au bureau de vote de Rumelange.

Cet après-midi à la Chambre : Référendum: le triple «non» et ses conséquences au coeur du débat

Dimanche 7 juin 2015, au bureau de vote de Rumelange.
Photo Guy Wolff
Luxembourg 09.06.2015

Cet après-midi à la Chambre : Référendum: le triple «non» et ses conséquences au coeur du débat

Le résultat catégorique du référendum du 7 juin au Luxembourg a remué le pays et sa classe politique. A partir de 14 h 30 ce mardi, la Chambre des députés débattra sur le triple «non» et ses conséquences. Au préalable, elle doit voter une résolution historique dans laquelle elle s'excuse auprès de la communauté juive pour les souffrances endurées durant l'occupation nazie.

(MF)- Le résultat catégorique du référendum du 7 juin au Luxembourg a remué le pays et sa classe politique. A partir de 14 h 30 ce mardi, la Chambre des députés débattra sur le triple «non» recueilli dans les urnes dimanche et ses conséquences. 

Parmi les trois réponses négatives, c'est celle concernant l'octroi du droit de vote aux résidents étrangers - les électeurs luxembourgeois ont voté «non» à 78,98%- qui focalise les débats tant sur l'inattendue ampleur de ce «non» que sur les conséquences politiques pour le gouvernement Bettel.

Au préalable, la Chambre doit voter une résolution historique dans laquelle elle s'excuse auprès de la communauté juive pour les souffrances endurées durant l'occupation nazie. Les députés entendront les conclusions du rapport final concernant «la "question juive" au Luxembourg (1933-1941) - L'Etat luxembourgeois face aux persécutions antisémites nazies».

Pas plus tard que vendredi, les membres de la Conférence des présidents Commission des Institutions et de la Révision constitutionnelle avaient adopté à l'unanimité le projet de résolution sur la base du fameux rapport Artuso. Ce dernier montre comment les administrations luxembourgeoises avaient collaboré avec l'occupant nazi et contribué à la déportation de juifs au Luxembourg durant la Seconde Guerre mondiale.




Sur le même sujet

Des excuses officielles unanimes: «La Chambre s'excuse auprès de la communauté juive»
«Nous devons prendre et assumer ensemble cette responsabilité» a lancé d'emblée le Premier ministre, Xavier Bettel, aux députés luxembourgeois avant qu'ils ne votent unanimement une résolution historique, ce mardi. Ce qu'a rapidement fait Alex Bodry: «La Chambre s'excuse auprès de la communauté juive pour les manquements de l'administration luxembourgeoise», pendant l'occupation nazie.
Sondage sur le Référendum: Le droit de vote des étrangers divise l'électorat
48% des résidents luxembourgeois sont pour l'attribution du droit de vote aux étrangers, tandis que 44% sont contre. Et la moitié des électeurs luxembourgeois interrogés ne trouvent pas correct que la question de la séparation de l'Eglise et de l'Etat soit éliminée du référendum. Voilà ce qui ressort du dernier sondage TNS-Ilres commandé par le Luxemburger Wort et RTL en vue du référendum du 7 juin 2015.