Changer d'édition

Ces nouvelles restrictions sur le point d'être votées
Luxembourg 3 min. 25.11.2020

Ces nouvelles restrictions sur le point d'être votées

Adopté mardi en commission de la Santé sans les voix de l'opposition, le projet de loi n°7694 sera défendu par le rapporteur Mars Di Bartolomeo (LSAP).

Ces nouvelles restrictions sur le point d'être votées

Adopté mardi en commission de la Santé sans les voix de l'opposition, le projet de loi n°7694 sera défendu par le rapporteur Mars Di Bartolomeo (LSAP).
Photo: Guy Wolff/archive
Luxembourg 3 min. 25.11.2020

Ces nouvelles restrictions sur le point d'être votées

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Ce mercredi après-midi, les députés débattront du projet de loi destiné à renforcer les limitations imposées à la population pour lutter contre la pandémie pour les trois semaines à venir. Retour détaillé sur les règles à venir.

Limiter davantage les contacts sociaux afin de «réduire au maximum les occasions susceptibles de favoriser les interactions sociales et donc les risques de contamination». Tel est l'objet du débat prévu, ce mercredi, à la Chambre dédié principalement au projet de loi n°7694. A savoir le texte instaurant de nouvelles règles sanitaires vouées à éviter que «la situation ne s’aggrave davantage». 

Si certaines mesures déjà en vigueur seront prolongées (comme le couvre-feu entre 23h et 6h, l'interdiction de rassemblement de plus de 100 personnes ou la limitation du nombre de clients dans les magasins de plus de 400 m2), d'autres viennent s'ajouter. Et ce, jusqu'au 15 décembre prochain.

Adoptées mardi en commission de la Santé sans les voix des députés d'opposition, ces dernières mesures prévoient notamment l'interdiction des séances de cinéma, la fermeture des centres de fitness, des piscines et autres centres aquatiques, des parcs d'attractions et parcs à thème, des jeux en salle en intérieur, des casinos et des foires et des salons. 


ARCHIV - 10.11.2020, Berlin: Krankenpfleger schieben einen Patienten am frühen Morgen durch einen Gang auf der Covid-19-Station des Krankenhauses Bethel Berlin. Auf dieser Station werden Patienten behandelt, die Corona-positiv getestet wurden und nicht beatmet werden müssen oder einen dringenden Verdacht auf Corona zeigen. (zu dpa: "Vor Corona-Beratungen: Kaum Chancen für Lockerungen") Foto: Kay Nietfeld/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Malgré le covid, l'hôpital doit retrouver du souffle
Les infections d'aujourd'hui entraîneront immanquablement des hospitalisations par la suite. Face à des services de santé déjà sous pression, le gouvernement n'avait d'autres choix que de réagir. C'est fait, maintenant... patience.

Destiné à «tirer le frein à main» sur la propagation du virus, le tour de vis sanitaire prévoit également une restriction «des rassemblements à domicile ou à l'occasion d’événements à caractère privé». La fameuse règle dite «+2» qui veut que, désormais, seules sont autorisées des visites de deux personnes maximum vivant hors du ménage. Le port du masque est obligatoire pour tout rassemblement de plus de quatre personnes et le respect des deux mètres entre individus pour les groupes allant jusqu'à dix personnes.


14.03.2020, Griechenland, Athen: Die Stühle sind in einem Restaurant, das ab heute für 15 Tage geschlossen ist, in der Altstadt Plaka hochgestellt. Foto: Hauke-Christian Dittrich/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Les restaurateurs accusent encore une fois le coup
Dès jeudi, les gérants de café et restaurant du pays devront raccrocher leur tablier pour les trois prochaines semaines. Dans la capitale comme ailleurs, la déception règne en cuisine.

Dans la foulée, le texte prévoit des fermetures d'établissements recevant du public. Que ce soit au niveau culturel - à l'exception des musées, centres d'art, bibliothèques et archives nationales - mais aussi et surtout au niveau du secteur Horeca. Autrement dit, les bars et les restaurants effectueront leurs derniers services ce mercredi soir, avant une éventuelle reprise dans trois semaines.

Cette interdiction qui ne devrait, en revanche, pas concerner «les cantines scolaires et universitaires, ni la vente à emporter, la vente au volant ou la livraison à domicile». Les hôtels et autres établissements d'hébergement sont autorisés à rester ouverts - à l'exception de leurs restaurants et bars. Idem pour les commerces.

A la différence des bars et restaurants, les commerces resteront ouverts pour les trois prochaines semaines.
A la différence des bars et restaurants, les commerces resteront ouverts pour les trois prochaines semaines.
Photo: Gerry Huberty

Le secteur sportif n'est pas épargné puisque les infrastructures en salles doivent être rendues inaccessibles. Seules exceptions: la pratique du «sport scolaire», «les activités sportives péri- et parascolaires» sans oublier «les activités physiques sur prescription médicale». La pratique d'un sport avec plus de quatre personnes est interdite, sauf pour les équipes nationales seniors et les sportifs d'élite. Les infrastructures en plein air, elles, restent accessibles.


Alvisse Parc-Hotel - Fitness
Retour aux vestiaires pour les sportifs
Fermée la piscine, bouclé le club de fitness, pas plus de quatre personnes à pratiquer ensemble une activité physique : voilà une partie des mesures qui attendent les licenciés sportifs comme les amateurs pour les trois semaines à venir.

Selon le programme de la Chambre, trois heures de débats sont prévues avant la délibération finale. Soit aux environs de 18h. Car au-delà du projet de loi n°7694, les députés devront également se pencher sur la prolongation des mesures de «tenue des réunions dans les sociétés et dans les autres personnes morales» jusqu'au 31 juin 2021. Deux textes qui entreront en vigueur «au lendemain de la publication (...) au Journal officiel». Soit dès jeudi matin.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Retour aux vestiaires pour les sportifs
Fermée la piscine, bouclé le club de fitness, pas plus de quatre personnes à pratiquer ensemble une activité physique : voilà une partie des mesures qui attendent les licenciés sportifs comme les amateurs pour les trois semaines à venir.
Alvisse Parc-Hotel - Fitness
La vaccination considérée comme «un geste civique»
Alors que les nouvelles mesures sanitaires doivent entrer en vigueur ce jeudi, Jean-Claude Schmit, directeur de la Santé, revendique mardi l'ambition de faire descendre le nombre de nouvelles infections à «50 par jour». Et détaille le processus d'inoculation à venir du vaccin.
Malgré le covid, l'hôpital doit retrouver du souffle
Les infections d'aujourd'hui entraîneront immanquablement des hospitalisations par la suite. Face à des services de santé déjà sous pression, le gouvernement n'avait d'autres choix que de réagir. C'est fait, maintenant... patience.
ARCHIV - 10.11.2020, Berlin: Krankenpfleger schieben einen Patienten am frühen Morgen durch einen Gang auf der Covid-19-Station des Krankenhauses Bethel Berlin. Auf dieser Station werden Patienten behandelt, die Corona-positiv getestet wurden und nicht beatmet werden müssen oder einen dringenden Verdacht auf Corona zeigen. (zu dpa: "Vor Corona-Beratungen: Kaum Chancen für Lockerungen") Foto: Kay Nietfeld/dpa +++ dpa-Bildfunk +++