Changer d'édition

Ces nouvelles restrictions qui ne passent pas
Luxembourg 4 min. 24.12.2020 Cet article est archivé

Ces nouvelles restrictions qui ne passent pas

L'ADR, déi Lénk et Piraten ont déjà pris leur décision : jeudi, ils voteront contre le projet de loi tel que présenté en début de semaine.

Ces nouvelles restrictions qui ne passent pas

L'ADR, déi Lénk et Piraten ont déjà pris leur décision : jeudi, ils voteront contre le projet de loi tel que présenté en début de semaine.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 4 min. 24.12.2020 Cet article est archivé

Ces nouvelles restrictions qui ne passent pas

Anne-Sophie DE NANTEUIL
Anne-Sophie DE NANTEUIL
S'ils sont unanimes sur la nécessité de réagir pour endiguer la pandémie, les députés CSV, ADR, déi Lénk et Piraten restent plus que perplexes sur la stratégie choisie par le gouvernement.

Pour l'opposition, il était temps que le gouvernement réagisse face à la reprise de l'infection. Mais si le CSV, l'ADR, déi Lénk et Piraten s'accordent sur ce point, les mesures annoncées par le Premier ministre, lundi, posent encore question. Avant le vote du projet de loi, ce jeudi 24 décembre, les élus s'interrogent sur le bien-fondé des propositions du gouvernement. 

A commencer par le maintien du couvre-feu qui pourrait être avancé à 21h dès le 26 décembre. Mais comme bars et restaurants resteront fermés jusqu'à la mi-janvier au moins, «est-ce encore utile de le maintenir ?», questionne Martine Hansen, députée CSV. Gary Diderich, porte-parole de déi Lénk, et Sven Clement, parlementaire Piraten, perçoivent toujours difficilement «l'efficacité réelle de cette restriction» des sorties nocturnes. 


Lokales,Couvre-Feu-Kontrolle der Polizei,Ausgangssperre wegen Corona,Covid,Polizeokontrolle in Lintgen. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Nouveau couvre-feu, nouvelle amende
Sitôt passé Noël, le couvre-feu se rallongera de deux heures. A compter du 26 décembre, l'interdiction de sortie sera en vigueur de 21h à 6h du matin. Et l'avertissement taxé, en cas d'infraction, double.

Pour déi Lénk, ces nouvelles mesures seraient tout bonnement «de plus en plus autoritaires et de moins en moins ciblées». Le parti de gauche déplore par ailleurs une fermeture des commerces non essentiels qui survient «trop tard». Tout comme la mise en place de détecteurs de CO2 dans les classes ou le port de masques FFP2 pour les enseignants. 

Selon le parti, cela montre que le gouvernement «continue de prendre des mesures qui ne sont pas liées à des faits réels», souligne Gary Diderich. A ce dernier également d'évoquer des décisions tardives, «à la veille d'un jour férié», rendant difficile l'organisation des ménages et entreprises en cas de vote du projet de loi.

De son côté, Sven Clement (Piraten) dénonce les «nombreuses incohérences» de la proposition gouvernementale. «Nous avons déjà voté une loi la semaine dernière», rappelle l'élu, soulignant l'impossibilité «d'évaluer l'impact des mesures prises» dernièrement en si peu de temps.


Bildungsminister Claude Meisch (DP) hat am Donnerstag seinen Covid-Bericht zur Infektionslage seit der Rentrée aus den Schulen vorgestellt und sieht momentan keine Notwendigkeit für die Einführung eines A/B-Modells in den höheren Klassen. Aber das Stufenmodell wird angepasst.
578 élèves infectés au covid-19 à la veille des vacances
Alors que les écoles resteront fermées à la rentrée de janvier, le virus continuait de se propager sur les bancs de l'école quelques jours avant les fêtes de fin d'année. Entre le 14 décembre et le 20 décembre, pas moins de 640 cas ont été recensés, dont 64 enseignants.

En revanche, le député applaudit la décision de l'exécutif de maintenir les écoles fermées à la rentrée, du 4 au 8 janvier, afin de limiter la propagation du virus. «Après les fêtes passées en famille, les cours à distance vont permettre à tous de s'auto-isoler pendant une semaine». 

La fermeture des commerces dits «non essentiels» fait également, selon lui, partie des «bonnes mesures», bien que l'élu regrette que le comptage des clients par m2 ne prenne pas en compte les rayons fermés. Un avis que ne partage pas l'ADR. 

Pour le parti réformiste, la fermeture des magasins n'apparaît en effet pas justifiée en «l'absence de preuve que les magasins contribueraient de façon tant soit peu significative à la propagation de virus», souligne Fernand Kartheiser (ADR). Le député milite en revanche pour une approche «plus responsable» dans les transports publics «où les gens s'entassent». 

Et après ?

Le CSV relève également une faiblesse en matière de protection des données, plus exactement la conservation des données des personnes qui se feront vacciner à compter du 28 décembre. Si Claude Wiseler se montre compréhensif sur le stockage de ces informations, «20 ans, c'est clairement trop long», commente-t-il. Un avis partagé par Sven Clement pour qui «ça va trop loin».

Si ADR, déi Lénk et Piraten ont donc déjà pris leur décision et marqueront leur opposition au projet de loi soumis au vote ce jeudi matin, le CSV réserve sa décision pour le scrutin. «Il y a encore des incohérences, mais ça va dans le bon sens», affirme en effet, optimiste, Martine Hansen. Mais tous s'interrogent néanmoins sur la suite des événements. Et en particulier, sur les critères qui seront pris en compte pour prendre de nouvelles décisions après le 10 janvier 2021.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Alors que les écoles resteront fermées à la rentrée de janvier, le virus continuait de se propager sur les bancs de l'école quelques jours avant les fêtes de fin d'année. Entre le 14 décembre et le 20 décembre, pas moins de 640 cas ont été recensés, dont 64 enseignants.
Bildungsminister Claude Meisch (DP) hat am Donnerstag seinen Covid-Bericht zur Infektionslage seit der Rentrée aus den Schulen vorgestellt und sieht momentan keine Notwendigkeit für die Einführung eines A/B-Modells in den höheren Klassen. Aber das Stufenmodell wird angepasst.
Afin de limiter les contacts sociaux dans les semaines à venir, le gouvernement souhaite un recours au home-office "renforcé". Et cela aussi bien pour les salariés du secteur privé qu'au sein de la fonction publique.
ARCHIV - 17.06.2017, Berlin: ILLUSTRATION - Ein Mann sitzt mit einem Headset vor einem Laptop und spielt ein Online-Computerspiel. (zu dpa «Problematische Internetnutzung bei jungen Leuten erneut gestiegen») Foto: Lino Mirgeler/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Afin de ne pas mettre en péril les premiers signes de ralentissement de l'épidémie et soulager les équipes soignantes, la Fédération des hôpitaux en appelle aux habitants. Et de réclamer un «comportement responsable» pour ces fêtes.
CORONADO, CALIFORNIA - DECEMBER 14: (EDITORIAL USE ONLY) Registered nurse Jenni Knapmiller dons personal protective equipment (PPE) as she prepares to care for a COVID-19 patient in the COVID unit at Sharp Coronado Hospital on December 14, 2020 in Coronado, California. According to state figures, Southern California, which includes San Diego County, currently has only 1.7 percent of its ICU (Intensive Care Unit) bed capacity remaining amid a spike in COVID-19 cases and hospitalizations. Sharp HealthCare is the largest health system in San Diego County and is currently treating approximately 400 COVID-19 patients in its four acute hospitals.   Mario Tama/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
L'enseignement à distance (obligatoire) pour la première semaine de cours 2021 n'est pas la seule annonce faite par le ministre de l'Education, mardi. Il a aussi été question d'aération, d'examens, de dépistage et de deux nouvelles helplines.
An empty classroom in a primary school in Eichenau near Munich, southern Germany, is pictured on December 18, 2020, amid the ongoing novel coronavirus Covid-19 pandemic. - Long held up as a European success story in the fight against the pandemic, Germany has been hit hard by a second coronavirus wave that has brought record daily infection numbers and deaths. Crisis talks between German Chancellor Angela Merkel and regional leaders saw the country return to a partial lockdown on Wednesday, December 16, 2020, shutting schools and non-essential shops in addition to the existing restrictions, until at least January 10, 2021. (Photo by Christof STACHE / AFP)
Sitôt passé Noël, le couvre-feu se rallongera de deux heures. A compter du 26 décembre, l'interdiction de sortie sera en vigueur de 21h à 6h du matin. Et l'avertissement taxé, en cas d'infraction, double.
Lokales,Couvre-Feu-Kontrolle der Polizei,Ausgangssperre wegen Corona,Covid,Polizeokontrolle in Lintgen. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
A part l'alimentaire et les vendeurs de presse, tabac et essence, il ne devrait plus y avoir beaucoup de magasins ouverts à compter du 26 décembre et jusqu'au 10 janvier. C'est une des décisions prises par le gouvernement ce lundi.
A grille is seen at a closed shop in Berlin on December 17, 2020, on the second day of a partial lockdown in Germany to curb the number of infections with the new coronavirus COVID-19. - Germany shops and schools are closed, as Europe's biggest economy battles to halt an "exponential growth" in coronavirus infections. (Photo by John MACDOUGALL / AFP)