Changer d'édition

Ces curseurs covid qui virent au rouge

  • Un boom des infections
  • Les jeunes particulièrement touchés
  • La vaccination ralentit pendant les congés
  • Un boom des infections 1/3
  • Les jeunes particulièrement touchés 2/3
  • La vaccination ralentit pendant les congés 3/3

Ces curseurs covid qui virent au rouge

Ces curseurs covid qui virent au rouge
Santé

Ces curseurs covid qui virent au rouge


par Marie DEDEBAN/ 26.08.2021

Selon les analyses des autorités sanitaires, les 20-29 ans sont les plus touchés par ces infections, représentant à eux seuls 20% des nouveaux cas.Photo:AFP

En l'espace d'une semaine, les nouvelles infections ont augmenté de presque 50% au Luxembourg. Une hausse particulièrement observée parmi les 20-29 ans, que le ministère de la Santé impute majoritairement aux retours de vacances.

Comme l'indiquait le Premier ministre Xavier Bettel à l'issue du conseil de gouvernement, le Luxembourg s'attend à un rebond épidémique. Sans pour autant lâcher les mots de ''quatrième vague covid'', plusieurs curseurs épidémiques sont en effet en hausse pour la semaine du 16 au 22 août, dans le dernier bilan du ministère de la Santé. Une tendance qui s'explique notamment par un «effet vacances».

1

Un boom des infections
Copier le lien

Photo:AFP

En l'espace d'une semaine, les nouveaux cas covid+ dépistés ont augmenté de 49%, passant de 295 à 440 cas. Une hausse directement liée aux retours de vacances à en croire les autorités sanitaires. Ainsi, le tracing opéré sur ces derniers infectés place les voyages à l'étranger comme la première cause de contagion. Avec 38,4% des cas, elle devance le cercle familial (25%) pourtant en tête depuis de longs mois.

De plus, ces personnes infectées transmettent plus facilement le virus à leur entourage. Ainsi, le nombre de cas contacts étroits étant en hausse de 7%. Une tendance qui s'explique peut -être par la prédominance du variant Delta («93,6% des cas» selon Xavier Bettel), trois fois plus contagieux que la souche originelle du covid.

2

Les jeunes particulièrement touchés
Copier le lien

Photo: AFP

Selon les analyses des autorités sanitaires, les 20-29 ans sont les plus touchés par ces infections de la fin août. Cette tranche d'âge représente à elle seule 20% des nouveaux cas. Ils sont suivis de près par les 30-39 ans. 

Les 15-29 ans ont d'ailleurs le taux d'incidence le plus élevé, avec 104 cas pour 100.000 habitants. La moyenne d'âge des personnes hospitalisées rajeunit également, passant de 60 à 51 ans.


La vaccination comme devoir de rentrée
Xavier Bettel fait du vaccin la première arme de la lutte anti-covid. Un rappel utile alors que le pays s'apprête à voir certainement repartir les infections, avec le retour en classe, sur les chantiers, au bureau et à l'usine de nombreux vacanciers.

Libérés après une année particulièrement difficile pour eux (entre chômage, cours à distance et manque d'interactions sociales), certains jeunes ont peut-être tendance à relâcher leur vigilance face au virus. Vacances à l'étranger, reprise des matchs de foot, fêtes en tous genres... l'esprit festif de l'été peut parfois faire oublier les gestes barrières et faciliter la transmission du covid. 

Selon Xavier Bettel, les jeunes sont également «moins vaccinés» que leurs aînés. Ils sont donc par conséquent plus exposés à l'infection. Ainsi, 75,2% des personnes testées positives au covid n'étaient pas vaccinées, tout comme 64,7% des patients hospitalisés.

3

La vaccination ralentit pendant les congés
Copier le lien

Photo: AFP via REUTERS

Si la campagne vaccinale a été un succès jusqu'à présent, elle observe un ralentissement entre le 16 et le 22 août. En l'espace d'une semaine, le nombre d'injections a fléchi de près de 40%. Ce ralentissement s'explique. En effet, la campagne de vaccination de masse s'est achevée avec la mise en pause des centres de vaccination. Les congés annuels ont aussi joué un rôle, en vidant le pays d'une bonne part de la population qui aurait pu accéder à la vaccination.

De plus, la campagne vaccinale entre maintenant dans sa phase la plus difficile: convaincre les ultimes réticents

Pour ce faire, le gouvernement a donc changé son fusil d'épaule en misant sur une vaccination de proximité. Depuis début août, médecins et pédiatres peuvent désormais vacciner les résidents et les frontaliers se présentant à leur cabinet. Un impf-bus a également été mis en place (avec succès), pour vacciner aux abords des stades ou lors de grands rassemblements. Et le gouvernement n'exclut pas la possibilité d'ouvrir des points de vaccination «dans les centres commerciaux» ou au sein des grandes entreprises.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'outil de vérification de l'authenticité et de la validité d'un certificat covid a été mis en place voilà un peu plus de deux mois. Salles de spectacles, boutiques, restaurants, théâtres, bars, stades l'ont vite adopté.
COVIDcheck.lu - certificate, COVID-Zertifikat, EU Digital Covid Certificate, covid check.lu - Foto: John Schmit
L'injection, le 19 août dernier, d'une deuxième dose anti-covid au Premier ministre a soulevé divers questionnements. En effet, aux sujets déjà frappés par le covid, il est souvent dit de ne pratiquer qu'une seule vaccination. Explications
Quatre mois après sa première injection, le Premier ministre présente un schéma vaccinal complet.
Infectiologue, le Dr Schockmel se veut rassurant face à une probable reprise des infections covid dans les semaines à venir. La vaccination ayant constitué un bouclier efficace contre les formes graves de l'infection respiratoire.
Die Virusausbreitung weltweit erfolgt hauptsächlich durch ungeimpfte Personen und sie sind es auch, die schwer erkranken, sagt Dr. Gérard Schockmel.
En passant devant le Impf-bus ici ou là, ou en se rendant au Hall Victor-Hugo, les retardataires à l'injection anti-covid semblent avoir trouvé la formule qui leur convient. En quelques jours, 1.127 volontaires ont ainsi reçu une injection.
Wo fr , Impfbus bei der Cloche d`Or , Impf-Bus , Impfung ohne Termin Covid-19 , Corona , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Lutte anti-covid au Luxembourg
Alors que les grands centres de vaccination se mettent en sommeil, le ministère de la Santé multiplie les initiatives de proximité. But : permettre à plus de monde encore d'avoir accès au sérum, sans rendez-vous.