Changer d'édition

Ces cours destinés à remettre les adultes en selle
Luxembourg 1 3 min. 22.09.2020 Cet article est archivé

Ces cours destinés à remettre les adultes en selle

Circuler en ville en toute sécurité à vélo demande un certain bagage technique.

Ces cours destinés à remettre les adultes en selle

Circuler en ville en toute sécurité à vélo demande un certain bagage technique.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 1 3 min. 22.09.2020 Cet article est archivé

Ces cours destinés à remettre les adultes en selle

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Les deux-roues deviennent de plus en plus populaires. Mais pour certaines personnes, cette pratique ne va pas de soi. Une complication contre laquelle la Lëtzebuerger Vëlos-Initiativ a.s.b.l. (LVI) tente de remédier en organisant des séances d'apprentissage de vélo.

Revalorisation des aides à l'achat, développement des infrastructures et promotion des deux-roues constituent quelques-uns des moyens mis en place ces dernières années pour inciter de plus en plus de résidents à utiliser un vélo. Mais si le nombre d'adeptes de la petite reine progresse sensiblement, certains résistent encore à la tendance. Non pas en raison de leur volonté de défendre la place de la voiture en ville, mais plutôt à cause de leur maîtrise partielle ou lacunaire d'un deux-roues.


entre Mamer et Kopstal : Alles op de velo. Photo Charles Caratini
Le succès du vélo ne se dégonfle pas
De mémoire de cyclistes, jamais Luxembourg n'a connu autant de pédaleurs. La tendance avait débuté alors que le confinement n'était pas encore aussi allégé et fait son chemin depuis.

Un phénomène que tente de réduire la Lëtzebuerger Vëlos-Initiativ (LVI) au travers de ses cours pour adultes. Créée en 2009, l'opération connaît «un véritable engouement», à en croire ses organisateurs puisque suivie par «une cinquantaine de personnes» depuis le début de l'année. «On retrouve deux types de personnes dans nos formations», relate Thomas Klein de la LVI. «Il y a bien évidemment les novices qui n'ont jamais fait de vélo mais il y a aussi des habitués des deux-roues qui ne sont par exemple pas assez à l'aise pour se déplacer en ville.» 

Qu'ils aient eu une mauvaise expérience passée, qu'ils ne se sentent pas à l'aise dans la circulation ou qu'ils n'aient jamais eu l'occasion d'apprendre à faire du vélo, les participants bénéficient tous d'un apprentissage dans un lieu sécurisé. Et en petit groupe. Le tout, sur une durée qui peut dépasser les 20 heures. Mais généralement, «après 18 heures la plupart des participants maîtrisent parfaitement le vélo, ils sont capables de rouler seuls sur des pistes cyclables», estime encore Thomas Klein.

Pièce importante de la stratégie de mobilité douce valorisée par le gouvernement, la pratique du vélo connaît un essor non négligeable ces derniers mois. Notamment en raison du confinement imposé entre la mi-mars et la fin du mois de juin. Mais la tendance semble se confirmer, comme le laisse entendre les délais d'attente dans les magasins de cycles ou les critiques de plus en plus fortes émises contre le fait que le Luxembourg tarde à adapter ses infrastructures.

Si le réseau de pistes cyclables est amené à évoluer pour atteindre plus de 1.100 km à l'horizon 2023, «aucune demande de piste cyclable temporaire n'a été introduite à ce jour», affirmait le ministre de la Mobilité François Bausch (Déi Gréng), début juillet. D'autres capitales à l'instar de Berlin, Vienne, Bruxelles ou Paris ont pourtant déjà adopté la notion de «pop-up bikelanes» afin de répondre à la demande.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La Semaine européenne de la mobilité a été lancée officiellement ce mercredi. Une édition 2020 qui compte mettre en avant la neutralité carbone dans nos déplacements.
Lokales, Mobilität, Fahrrad, Aktion e Kaddo fir de Velo, Verkehrsverband, Kreisverkehr Robert Schuman  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Vëlosummer a maintenant ses six tracés. L'opération s'adresse aux personnes désireuses d'explorer le Grand-Duché à deux roues via des parcours -hors circulation routière- permettant de pédaler d'un joli coin à un bon restaurant.
Avec quelque 12.000 demandes introduites depuis mars 2019, les aides à l'achat d'un nouveau deux-roues séduisent les résidents. Si le doublement de la prime annoncée en juin porte ses fruits, l'aide financière reste réservée aux personnes physiques, rappelle Carole Dieschbourg.
Lok , Promenade a velo, Luxemburg-Stadt , Fahrradrundfahrt durch die Stadt , Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
Avec quelque 12.000 demandes introduites depuis mars 2019, les aides à l'achat d'un nouveau deux-roues séduisent les résidents. Si le doublement de la prime annoncée en juin porte ses fruits, l'aide financière reste réservée aux personnes physiques, rappelle Carole Dieschbourg.
Lok , Promenade a velo, Luxemburg-Stadt , Fahrradrundfahrt durch die Stadt , Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
Avec ses quelque 170 km de pistes cyclables, ses pompes à vélo en libre-service ou ses espaces de stationnement, la Ville de Luxembourg joue la carte de la mobilité douce. Un élément qu'elle a souhaité remettre en avant, mercredi, lors de son traditionnel «city breakfast».
Inauguration de la passerelle pour cyclistes et piétons au ban de Gasperich  - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Dans le dossier des «pop-up Bikelanes», François Bausch (Déi Gréng) renvoie la balle aux communes. «C'est d'elles que doivent venir les initiatives», affirme le ministre de la Mobilité, qui ajoute que «le gouvernement soutiendrait pareilles initiatives.»
Piste cyclable - Esch - Photo : Pierre Matge
A l'occasion de l’édition 2020 du «Tous à vélo», le Mouvement écologique invite les amateurs de deux-roues à filmer et partager leurs expériences. Avec un objectif : améliorer les infrastructures du pays.
Avant même que l'Etat ne vienne doubler le montant de ses primes, les adeptes du pédalage assisté avaient déjà trouvé le bon filon. Pour 2019, ce sont ainsi 1,64 million d'euros de soutiens qui ont été accordés.
Plusieurs municipalités, en Europe comme de l'autre côté de l’Atlantique, ont profité du virus pour accélérer la mise en place d'infrastructures dédiées à la mobilité douce. Si le Luxembourg prône habituellement les alternatives à la voiture, le silence semble toutefois de mise au sein du gouvernement. Du moins, pour le moment.
Radweg Kirchberg, Verkehr, Mobilität, Transport, fahrrad, Mobilité, piste cylable,  Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort