Changer d'édition

Ces aides, primes et subventions parfois inconnues
Luxembourg 7 min. 05.12.2022
Mesures sociales

Ces aides, primes et subventions parfois inconnues

Bien qu'il existe de nombreuses subventions, l'accès à un logement abordable reste un problème majeur au Luxembourg. Les jeunes familles ont particulièrement de la peine à trouver un logement.
Mesures sociales

Ces aides, primes et subventions parfois inconnues

Bien qu'il existe de nombreuses subventions, l'accès à un logement abordable reste un problème majeur au Luxembourg. Les jeunes familles ont particulièrement de la peine à trouver un logement.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 7 min. 05.12.2022
Mesures sociales

Ces aides, primes et subventions parfois inconnues

Simone MOLITOR
Simone MOLITOR
L'État dispose d'un vaste réseau de mesures sociales ciblées et de subventions pour aider les individus et les ménages. Certaines d'entre elles manquent toutefois de visibilité.

Il est facile de se perdre dans l'épaisse jungle des mesures sociales, des aides, des primes et des subventions. Il est légitime de se demander si ces précieuses aides parviennent réellement aux ayants droit. Dans un entretien au Luxemburger Wort, la présidente de l'Entente des offices sociaux, Ginette Jones, constatait par exemple que la subvention loyer n'est pas assez connue et déplorait en outre que les obstacles bureaucratiques ne facilitent pas la tâche des bénéficiaires de l'aide sociale.


Les demandes pour une subvention de loyer en forte hausse
Depuis l'entrée en vigueur de la réforme en août et l'élargissement des critères d'accès, davantage de locataires ont recours à cette aide.

Les deux députés LSAP Mars Di Bartolomeo et Yves Cruchten ont posé une question parlementaire sur la notoriété des mesures sociales. Ils se sont également intéressés au nombre de bénéficiaires, aux raisons d'un refus et à l'estimation du coût budgétaire.

Le domaine du logement reste un thème récurrent. Dans le dernier Politmonitor, le thème du «logement abordable» préoccupait fortement 75 % des habitants. «En 2021, l'État a accordé 37,812 millions d'euros d'aides individuelles directes», informe le ministre du Logement Henri Kox (Déi Gréng), qui énumère des aides comme les «primes d'acquisition/de construction», les «subventions d'intérêt et bonifications d'intérêt» ou encore les «primes pour aménagements spéciaux».

Les ménages à faibles revenus qui ne peuvent pas accéder à la propriété, mais qui ont également des difficultés à trouver un logement locatif abordable, sont aidés sous la forme d'une subvention loyer: l'année dernière, un montant total de 10,59 millions d'euros a ainsi été versé, 8.127 ménages en ont bénéficié. Une adaptation est entrée en vigueur le 1ᵉʳ août 2022, ce qui a fait passer les allocations mensuelles de 187 à 260 euros en moyenne par ménage bénéficiaire. Le nombre de demandes a nettement augmenté en août, 111% (582 demandes) et encore une fois en septembre (714 demandes).


IPO.Débat sur la politique du logement-IDEA et Henri Kox.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Henri Kox mise sur la politique du «logement pour tous»
Retour sur le débat organisé par la Fondation Idea sur la politique du logement. Le ministre du Logement est revenu sur sa vision pour le Luxembourg.

Une nouvelle campagne de sensibilisation a été médiatisée au mois de septembre, souligne Henri Kox, qui évoque également le guichet unique des aides au logement de Hollerich, «où les usagers sont accompagnés dans leurs démarches administratives, financières, techniques et juridiques liées au logement». Depuis octobre 2017, un centre d'appel fonctionne également (numéro vert 8002 10 10). En 2021, 78.033 appels y ont été reçus.

Ces aides moins connues sont accordées par la Santé

Les personnes sans ressources qui ne peuvent pas payer elles-mêmes leurs frais de traitement et qui ne sont pas non plus assurées dans un système d'assurance maladie ont droit à une allocation.

En 2021, 380 demandes ont été approuvées pour 262 patients différents. 3.067.705 euros étaient disponibles à cet effet. En avril 2022, le projet pilote "couverture universelle des soins de santé" (CUSS) avec accès à une assurance maladie volontaire auprès du centre commun de la sécurité sociale a été lancé. La cotisation mensuelle et les frais liés aux soins de santé sont pris en charge par le ministère de la Santé.

Toutes les aides sont connues des services spécialisés - services sociaux, services psycho-sociaux, services d'aide aux personnes âgées.

Corinne Cahen (DP), ministre de la Famille

En juin 2017, une mesure exceptionnelle d'aide intensive à domicile a été mise en place pour les personnes souffrant, par exemple, de maladies neuromusculaires particulièrement graves. Jusqu'à présent, cette aide permettait la prise en charge - ininterrompue dans la plupart des cas - de sept bénéficiaires.

Comment informer sur les aides ?

Les services sociaux ainsi que les associations sociales sont au courant des différentes aides, selon la ministre de la Santé Paulette Lenert (LSAP). La ministre de la Famille Corinne Cahen (DP) l'assure également en ce qui concerne les prestations qui relèvent de son ministère, de l'allocation de vie chère à la prime énergie en passant par le forfait d'éducation (voir encadré). Une distinction est faite entre les prestations sociales versées par le fonds national de solidarité, les allocations familiales versées par la caisse d'avenir et diverses aides spécifiques.

«Toutes les aides sont connues des services spécialisés - services sociaux, services psychosociaux, services d'aide aux personnes âgées», note la ministre de la Famille. Ceux-ci en font la promotion auprès des groupes de personnes qui peuvent y avoir recours. En outre, elles sont publiées sur les portails Internet respectifs. «L'introduction d'une nouvelle prestation est généralement accompagnée d'une campagne de publicité», précise Corinne Cahen, qui évoque encore la création d'un portail internet des services sociaux : pour présenter toutes les aides «de manière claire et précise», «afin que les gens puissent déterminer eux-mêmes les prestations dont ils peuvent bénéficier».

Les mesures de la tripartite s'appliquent automatiquement

Les premières mesures de l'accord tripartite sont déjà en vigueur, comme le plafonnement des prix du gaz, dont tous les ménages bénéficieront du 1er octobre 2022 au 31 décembre 2023. La loi correspondante vient d'être adoptée par la Chambre des députés. L'impact sur le budget de l'Etat est estimé à environ 500 millions d'euros. Les personnes qui se chauffent aux pellets bénéficieront d'un allègement financier à partir de janvier.

Ces mesures ont été conçues de manière à ce que les personnes éligibles en bénéficient automatiquement, sans avoir à entreprendre une démarche particulière.

Claude Turmes (Déi Gréng), ministre de l'Énergie

Le gel des prix de l'électricité des ménages à leur niveau actuel pour toute l'année 2023 devrait coûter 150 millions d'euros, informe le ministre de l'Énergie Claude Turmes (Déi Gréng). «Ces mesures ont été conçues de manière à ce que les personnes éligibles en bénéficient automatiquement, sans avoir à entreprendre de démarche particulière».


WI,Working Poor.Caritas-Buttik.Gare rue Michel Welter. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Un travailleur luxembourgeois sur dix est pauvre
Le Luxembourg est le deuxième pays de l'UE, derrière la Roumanie, où le risque de pauvreté professionnelle est le plus élevé. L'inflation aggrave-t-elle la situation?

Des subventions sont par ailleurs accordées dans le cadre du programme de bonus climatique pour les travaux de rénovation énergétique, le remplacement d'une chaudière à combustible fossile ou les installations photovoltaïques. «Ces aides connaissent actuellement un grand succès. L'administration de l'environnement prend toute une série de mesures pour réduire les délais de traitement», rapporte le ministre, qui parle de personnel supplémentaire, d'externalisation de certains services et de numérisation à grande échelle.

Cet article est paru une première fois sur wort.lu/de.
Traduction: Pascal Mittelberger

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

5.247 ménages à faible revenu ont pu bénéficier d'une aide à la location de logement entre le 1er janvier et la mi-juillet 2020. Un chiffre qui ne représente toujours que 15% des ménages éligibles, regrette le ministre du Logement.
27.2.Logement / Wohnungen / Foto:Guy Jallay