Changer d'édition

«Certains n'ont pas la moralité en réflexe»
Luxembourg 4 min. 09.03.2021 Cet article est archivé

«Certains n'ont pas la moralité en réflexe»

Pour Sven Clement (Piraten), le vrai débat derrière ces affaires sur la vaccination des membres de conseils d'administration tient dans le parachutage d'anciens hommes politiques à la tête d'établissement semi-public.

«Certains n'ont pas la moralité en réflexe»

Pour Sven Clement (Piraten), le vrai débat derrière ces affaires sur la vaccination des membres de conseils d'administration tient dans le parachutage d'anciens hommes politiques à la tête d'établissement semi-public.
Photo: Guy Wolff/archive
Luxembourg 4 min. 09.03.2021 Cet article est archivé

«Certains n'ont pas la moralité en réflexe»

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Les récentes révélations autour de la vaccination indue de plusieurs membres de conseils d'administration d'établissements de santé ont fait réagir Sven Clément (Piraten) qui a officiellement dénoncé ces faits au Parquet. Avec en toile de fond la dénonciation des «parachutages».

Vous avez officiellement envoyé une lettre au Parquet, lundi, pour «des faits pouvant constituer une infraction pénale» suite aux révélations sur les vaccinations indues au sein des hôpitaux Robert-Schuman, du Centre hospitalier du Nord et des Hospices civils de la capitale. Dans quel but?

Sven Clement (Piraten) - «Ce qui se passe relève d'une question d'équité. Nous faisons face, pour l'heure, à une précarité dans la disponibilité des vaccins. Or, je me suis posé la question de la propriété de ces vaccins. D'après mon interprétation des contrats signés, ces derniers appartiennent à l'Etat et celui-ci les a donnés aux établissements de soins, dans le cadre d'une convention. Mais cette dernière n'a pas été respectée. 

Donc pour moi, vu que ces vaccins appartiennent à l'Etat - et donc à nous tous -, la question minimale qui se pose porte sur le vol. Je suis bien conscient qu'il n'y aura pas forcément de procédure pénale pour un vol d'une dose d'une valeur de 14 euros, mais je me pose la question de savoir si d'autres infractions ne sont pas susceptibles d'avoir eu lieu.


PK - Rapport annuel d’activités de la Cour des comptes européenne, Henri Grethen, Foto Lex Kleren
Henri Grethen aurait aussi été vacciné indûment
Après les hôpitaux Robert-Schuman et le Centre hospitalier du Nord, c'est au tour des Hospices civils de la Ville de se trouver au centre de la polémique en raison de la vaccination de leur président, ancien ministre DP. Une situation qualifiée de «malheureuse».

Pour l'heure, seuls quelques noms de personnes vaccinées alors qu'elles n'étaient pas prioritaires ont été rendus publics. Avez-vous des informations sur d'autres cas?

«Selon ce que j'ai entendu, cela représenterait plus qu'une dizaine de personnes puisque certains hôpitaux et structures de soins auraient privilégié les membres de leur direction et du personnel administratif aux dépens de personnels en contact avec les patients. Mais je n'ai pas de preuve à ce stade, raison pour laquelle je vais transmettre au Parquet toutes les informations qui sont en ma possession. Les seuls qui savent précisément qui a été vacciné se trouvent au ministère de la Santé, via une base de données. 

Le problème, c'est qu'avec plusieurs dizaines de milliers de cas, il est difficile de savoir qui était réellement éligible ou non. Pour les membres des conseils d'administration des hôpitaux Robert-Schuman et des Hospices civils, c'est évident qu'ils n'avaient pas de contrat les liant comme personnel de ces établissements. 


A medical worker prepares a dose of the Covid-19 vaccine in a makeshift-vaccination center at Tiranaís main soccer stadium on January 11, 2021. - Albanian PM said Albania had received the first 975 doses of Covid 19 by an undisclosed EU country, and that the first doses will go to frontline health workers in Covid hospitals. He took the first jab himself to show vaccine-sceptics that it was safe and advisable to get vaccinated. (Photo by Gent SHKULLAKU / AFP)
Doutes sur la campagne de vaccination interne au CHdN
Le conseil d'administration du Centre hospitalier du nord annonce lundi avoir déposé plainte contre X après les déclarations de Paulette Lenert évoquant, ce week-end, des «rumeurs» quant à de mauvaises utilisations des vaccins dans les hôpitaux du pays.

Les informations en votre possession font-elles état d'une pratique généralisée?

«J'ai reçu des informations pour l'ensemble du pays, et cela concerne aussi bien les hôpitaux que les maisons de soins ou les soins à domicile. Donc tout le secteur. C'est pour cela que j'ai fait ce signalement. Je pensais que lorsque le CHdN a porté plainte contre X, tout le monde avait compris que ce genre de pratique n'était pas acceptable. Mais visiblement, ce n'était pas le cas comme l'indique la vaccination d'Henri Grethen (DP) qui serait intervenue trois jours après la clarification du ministère de la Santé. 

Et dont la justification repose sur les mêmes principes que ceux de Jean-Louis Schiltz (CSV) auxquels vient s'ajouter l'argument de l'obligation de venir signer des virements. Mais qui, en 2021, après un an de pandémie, n'est pas capable de faire de virements à distance via webbanking? Si c'est réellement le cas, alors il est peut-être temps pour ce président de conseil d'administration de prendre sa retraite.


19.10 Zitha Klinik / Hopitaux Robert Schuman foto: Guy Jallay
Les hôpitaux Robert-Schuman en pleine tourmente
La vaccination en priorité des membres du conseil d'administration de l'institution regroupant l'hôpital Kirchberg, la Zithaklinik, la clinique Bohler et la clinique Sainte-Marie suscite de plus en plus de critiques. Notamment de la part du monde politique.

En transmettant ce signalement à la justice, vous tablez au moins sur la mise en place d'une enquête préliminaire?

«Je suis un grand fan de la séparation des pouvoirs, ce n'est donc pas à moi de commenter les décisions qui seront prises. Je peux juste dire que je serais déçu si rien ne ressortait de ce signalement et que tout le monde en sortirait blanchi. Car je pense qu'il faut qu'il y ait des conséquences politiques et notamment mener une discussion sur les nominations au sein des conseils d'administration d'établissement semi-public. La pratique du parachutage d'anciens hommes politiques, tout comme celle du cumul des postes par ces anciens doit être débattue...


PK Hôpitaux Robert Schuman im Alvisse Parc Hôtel in Dommeldingen: Jean-Louis Schiltz (Präsident des Aufsichtsrates. Foto: Alain Piron
Les hôpitaux Robert-Schuman contre-attaquent
Objet de vives critiques depuis une semaine pour avoir vacciné de manière précoce trois membres de leur conseil d'administration, l'institution réaffirme son bon droit. Et n'entend pas présenter ses excuses pour ce qu'elle considère comme nécessaire pour éviter «un cluster».

Pour vous, le vrai sujet de ces affaires tient donc dans cette pratique historique...

«Le gros sujet reste l'équité. Je rappelle juste que ce n'est pas la première fois qu'Henri Grethen est impliqué dans des affaires, la dernière en date étant la situation au sein de la Fondation Kräizbierg. Pour les hôpitaux Robert-Schuman, c'est l'Eglise catholique qui a nommé la majorité des membres du conseil d'administration et il n'y a aucune discussion sur l'éthique et la moralité de tout cela? Pour moi, il est clair que certains n'ont pas la moralité en réflexe...

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Après les hôpitaux Robert-Schuman et le Centre hospitalier du Nord, c'est au tour des Hospices civils de la Ville de se trouver au centre de la polémique en raison de la vaccination de leur président, ancien ministre DP. Une situation qualifiée de «malheureuse».
PK - Rapport annuel d’activités de la Cour des comptes européenne, Henri Grethen, Foto Lex Kleren
Le conseil d'administration du Centre hospitalier du nord annonce lundi avoir déposé plainte contre X après les déclarations de Paulette Lenert évoquant, ce week-end, des «rumeurs» quant à de mauvaises utilisations des vaccins dans les hôpitaux du pays.
A medical worker prepares a dose of the Covid-19 vaccine in a makeshift-vaccination center at Tiranaís main soccer stadium on January 11, 2021. - Albanian PM said Albania had received the first 975 doses of Covid 19 by an undisclosed EU country, and that the first doses will go to frontline health workers in Covid hospitals. He took the first jab himself to show vaccine-sceptics that it was safe and advisable to get vaccinated. (Photo by Gent SHKULLAKU / AFP)
Objet de vives critiques depuis une semaine pour avoir vacciné de manière précoce trois membres de leur conseil d'administration, l'institution réaffirme son bon droit. Et n'entend pas présenter ses excuses pour ce qu'elle considère comme nécessaire pour éviter «un cluster».
PK Hôpitaux Robert Schuman im Alvisse Parc Hôtel in Dommeldingen: Jean-Louis Schiltz (Präsident des Aufsichtsrates. Foto: Alain Piron