Changer d'édition

Centre mosellan: nouvelle vie pour le musée du vin
Luxembourg 2 min. 26.09.2018

Centre mosellan: nouvelle vie pour le musée du vin

La première pierre du centre mosellan a été posée par les politiciens ce mardi 25 septembre.

Centre mosellan: nouvelle vie pour le musée du vin

La première pierre du centre mosellan a été posée par les politiciens ce mardi 25 septembre.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 2 min. 26.09.2018

Centre mosellan: nouvelle vie pour le musée du vin

Depuis longtemps, les touristes et l'industrie du vin s'accordent à dire que le musée du vin d'Ehnen, quelque peu poussiéreux, aurait bien besoin d'une bouffée d'air frais. Depuis la pose de la première pierre du Centre mosellan, ce 25 septembre, l'expansion est à portée de main.

Le projet de Centre mosellan, point de contact central pour le tourisme et le vin en Moselle, progresse. Les politiciens concernés, à quelques semaines des élections législatives, ont posé la première pierre de l'expansion et de la réorientation du musée du vin d'Ehnen.

Beaucoup de temps s'est écoulé depuis l'élaboration des premiers plans de modernisation du Musée du vin, par «Valentiny HVP architects» en 2003.

Les années suivantes ont été marquées par des litiges avec le propriétaire du terrain voisin. Après l'échec des négociations, l'agrandissement s'est limité au site existant, abritant un pressoir vétuste et une maison à rénover. L'accueil et la majeure partie de l'exposition s'y tiendront à l'avenir.

Une nouvelle vinothèque sous un toit pointu

Le hangar voisin sera démoli et remplacé par un nouveau bâtiment, conçu par Valentiny: une ossature en bois surmontée d'un toit pointu recouvert de cuivre. Il servira de vinothèque et de bistrot, d'une capacité de 50 places. 

Dans la maison Wellenstein et le Kelterhaus, où se trouve actuellement l'exposition, seules des rénovations mineures seront effectuées. L'exposition, quant à elle, sera entièrement repensée et mettra davantage l'accent sur l'interactivité et l'aspect touristique de la Moselle luxembourgeoise, prenant pour modèle La Cité du vin de Bordeaux. 

Le Centre mosellan devrait coûter sept millions d'euros, dont 4,7 seront consacrés aux coûts de construction. Le reste ira dans l'aménagement intérieur et l'exposition.

Dans le nouveau bâtiment, aux colonnes de béton recouvertes d'un toit de cuivre, les visiteurs pourront se familiariser avec le vin dans une vinothèque.
Dans le nouveau bâtiment, aux colonnes de béton recouvertes d'un toit de cuivre, les visiteurs pourront se familiariser avec le vin dans une vinothèque.
Illuestration: Valentiny hvp architects

«Avec cette pose de la première pierre, beaucoup d’entre nous se déchargent d'un fardeau" a déclaré Max Hengel, maire de Wormeldange. La ministre de l'Environnement, Carole Dieschbourg, a souligné le succès de centres similaires, citant comme exemple le Biodiversum de Remerschen. Le ministre des Finances, Pierre Gramegna (DP), a souligné l'importance du projet pour l'image de la région de la Moselle, tandis que la secrétaire d’État au Tourisme, Francine Closener, a félicité un centre qui mettra en perspective le potentiel de la région. 

Recherche nom accrocheur

Le ministère de l'Économie est toujours à la recherche d'un nouveau nom accrocheur pour le centre. Les citoyens peuvent soumettre leurs propositions par mail à l'adresse suivante: tourisme@eco.etat.lu.

(vb, trad JV) 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.