Changer d'édition

Cent détenus en quarantaine à Schrassig
Luxembourg 08.11.2021 Cet article est archivé
Covid-19 au Luxembourg

Cent détenus en quarantaine à Schrassig

Depuis son arrivée en mai dernier, la nouvelle directrice de la prison aura connu les hauts et les bas de l'épidémie.
Covid-19 au Luxembourg

Cent détenus en quarantaine à Schrassig

Depuis son arrivée en mai dernier, la nouvelle directrice de la prison aura connu les hauts et les bas de l'épidémie.
Photo : Guy Jallay
Luxembourg 08.11.2021 Cet article est archivé
Covid-19 au Luxembourg

Cent détenus en quarantaine à Schrassig

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Et voilà le virus qui refait parler de lui en prison. Suite à la détection de huit cas positifs parmi les prisonniers, le centre pénitentiaire a dû resserrer son dispositif sanitaire.

Le virus adore les lieux clos, les concentrations de personnes et les organismes non vaccinés. Alors quoi de mieux que la prison pour sévir. C'est ainsi que le ministère de la Justice a annoncé, lundi, une nouvelle intrusion virale derrière les barreaux du principal établissement pénitentiaire du Luxembourg. Alors que tout le pays connaît une remontée sensible des cas covid+, les détenus n'échappent pas à la règle et huit d'entre eux ont été dépistés positifs au SARS-CoV2.


D'ici un an, le pays comptera une prison de plus
Au 1er janvier prochain, l'administration pénitentiaire recevra les clés de la nouvelle maison d'arrêt de Sanem. Les premiers occupants ne sont attendus en cellule que pour l'automne 2022.

Du coup, afin d'éviter un cluster ingérable, le centre pénitentiaire de Luxembourg se voit dans l'obligation d'annuler les activités faisant appel à des personnels externes, mais aussi de limiter «au strict minimum» les mouvements internes. Cependant, en l'état, le droit de visite est préservé. Avec une double limitation toutefois : deux visiteurs maximum par détenu (enfant inclus) et conversation derrière une séparation en plexiglas.

Pour l'heure, l'administration  pénitentiaire entend maintenir ce protocole pour deux semaines. La levée, la poursuite ou le renforcement des mesures dépendant de la circulation ou non du virus au sein de la prison. A titre préventif 100 détenus ont été mis en quarantaine. Ce qui au vu de l'occupation des espaces et du nombre limité de cellules disponibles relève déjà de l'exceptionnel. 

Selon les dernières données sur l'épidémie, publiées vendredi, le Luxembourg comptait 2.309 infections covid actives en fin de semaine dernière. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Malgré les mesures sanitaires prises par l'administration pénitentiaire, le virus continue à se répandre parmi les détenus. La situation est d'autant plus préoccupante que la plupart d'entre eux ne sont pas vaccinés selon la direction.
La crise covid avait contraint les autorités à (fortement) limiter les conditions d'accueil des proches des détenus ces derniers mois. Une situation dénoncée et qui pousse l'administration pénitentiaire à assouplir (un peu) les règles fixées.
Baustelle Gefängnis Sanem -  Chantier vum Prisong zu Suessem  - Chantier Prison Sanem -  Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Non, il n'est pas possible de tout dire sur les réseaux sociaux. Pour l'avoir oublié, trois résidents ont fait l'objet d'une présentation devant les juges. Et ni le temps ni les remords n'effacent les propos racistes.
Facebook ist kein rechtsfreier Raum. Diese Erfahrung musste nun ein Angeklagter machen.
Quatre nouveaux effectifs vont bientôt entrer dans les rangs de l'administration pénitentiaire : deux malinois et leurs maîtres-chiens chargés de traquer les stupéfiants dans les prisons luxembourgeoises.
Diminution en nombre des visites, mesures restrictives à l'entrée des établissements ou encore des services suspendus, l'administration pénitentiaire tente de protéger son personnel mais aussi les prisonniers de l'épidémie de covid-19.
Lokales,Centre penitentiaire,Prison, Schrassig, Gefängnis. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort