Changer d'édition

Ce qui va changer au Luxembourg en 2022
Luxembourg 8 min. 30.12.2021 Cet article est archivé
Vie quotidienne

Ce qui va changer au Luxembourg en 2022

De nouvelles mesures entrent en vigueur au Luxembourg en 2022.
Vie quotidienne

Ce qui va changer au Luxembourg en 2022

De nouvelles mesures entrent en vigueur au Luxembourg en 2022.
Photo : John Schmit
Luxembourg 8 min. 30.12.2021 Cet article est archivé
Vie quotidienne

Ce qui va changer au Luxembourg en 2022

Laura BANNIER
Laura BANNIER
Extension du CovidCheck à l'ensemble du monde du travail, augmentation de l'allocation vie chère ou encore télétravail des frontaliers, tour d'horizon sur les changements qui arrivent avec la nouvelle année au Luxembourg.

Après une année 2021 marquée par la campagne vaccinale, 2022 s'annonce mouvementée au Luxembourg. Avec la nouvelle année, réformes, changements et nouvelles mesures vont se bousculer dès la rentrée. Pour s'y préparer, mieux vaut jeter un œil sur le calendrier. 


online.fr, Henry-Michel Cauchie, Wasserproben in Corona-Zeiten, Kläranlage, centre eaux de station épuration, Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Pas de licenciement pour les salariés anti-CovidCheck
Après une semaine de négociations, syndicats, patronat et gouvernement se sont entendus sur les sanctions liées à l'extension du dispositif CovidCheck au monde du travail.

La plus impactante de toutes ces mesures reste incontestablement l'arrivée du CovidCheck dans le monde du travail. Visant à réduire le nombre de contaminations, le dispositif s'appliquera à partir du 15 janvier. Pour accéder aux bureaux, chantiers et autres ateliers du Grand-Duché, les employés devront présenter une preuve de vaccination complète, un certificat de guérison ou un test négatif. Jusqu'alors, cette application se fait sur la base du volontariat. CovidCheck s'appliquera donc dans sa version 3G, contrairement aux secteurs de l'Horeca et de l'événementiel, où un mode «2G+» est en application depuis Noël.

Le CovidCheck ne sera pas l'unique mesure anti-covid qui fera du bruit en 2022. En effet, l'obligation vaccinale doit également être discutée dès le mois de janvier. D'abord exclue par le gouvernement, l'idée fait peu à peu son chemin au sein de l'exécutif, et est même réclamée par une partie de l'opposition

L'année 2022 doit également être celle du cannabis. Le gouvernement espère en effet procéder au débat et au vote du projet de loi visant à encadrer la production et la consommation de cette drogue. Le texte devrait ainsi permettre à chaque foyer de cultiver jusqu'à quatre plans, et dépénalisera la détention et la consommation de cannabis dans la limite de trois grammes possédés par utilisateur lors d'un contrôle.

Pour ce qui est du domaine de la culture, les yeux du pays seront tournés vers Esch-sur-Alzette. La deuxième ville du pays sera, en effet, capitale européenne de la culture en 2022. Au programme, douze mois d'événements et d'arts en tout genre, des expositions, des concerts, des spectacles, mais également de la gastronomie. 

Du côté des revenus, une augmentation se profile. L'index pourrait faire son retour plus vite que prévu. Alors que le dernier rattrapage automatique des salaires, traitements et pensions sur le prix de l'inflation a eu lieu en octobre 2021, la prochaine augmentation pourrait être appliquée dès le printemps 2022. Une mesure qui sera conditionnée à une hausse des prix soutenue, faute de quoi elle n'interviendra pas avant début 2023.


Der Haushaltsentwurf für das Jahr 2022 wurde mit den Stimmen der Mehrheit angenommen.
Le budget 2022 est adopté
Le Parlement a adopté le budget pour l'année 2022 avec les voix du DP, du LSAP et des Verts. L'opposition a voté contre.

Mais cette croissance de revenus ne se limite pas aux salaires. Ainsi, l'allocation de vie chère sera également augmentée de 200 euros en 2022, selon la volonté de Xavier Bettel, présentée lors de son discours sur l'état de la Nation. Les ménages à revenus modestes percevant cette aide pourront ainsi bénéficier de 1.652 euros pour une personne seule (+200 euros), 2.065 euros pour deux personnes (+250 euros), 2.478 euros pour trois personnes (+300 euros) et 2.891 euros pour quatre personnes (+350 euros). 

Les allocations familiales vont également augmenter. Ces dernières seront indexées à partir du 1er janvier 2022, et la mesure sera même rétroactive au 1er octobre 2021, date d'application du dernier index des salaires. Un projet de loi est «en voie administrative» avait précisé le Premier ministre en octobre dernier. 

Les familles aux revenus faibles et modestes pourront également bénéficier de la restauration scolaire sans payer. Cette mesure, qui devait entrer en vigueur en janvier, a cependant été retardée de huit mois. Elle n'interviendra donc pas avant la rentrée de septembre, et devrait concerner environ 44.000 enfants et adolescents luxembourgeois. 

Du changement, il y en aura également au gouvernement. Trois ministres quitteront leurs fonctions au début de l'année, il s'agit de Pierre Gramegna, Romain Schneider et Dan Kersch. Yuriko Backes (DP) prendra la tête des Finances, tandis que Claude Haagen et Georges Engel (LSAP) seront nommés au ministère de l'Agriculture et de la Sécurité sociale, pour le premier, et à celui du Travail et du Sport pour le deuxième. Paulette Lenert prendra, pour sa part, le poste de vice-Première ministre

Sur le plan international, le Grand-Duché a été élu, pour la première fois de son histoire, pour un mandat de trois ans au Conseil des droits de l'homme de l'ONU. Visant à renforcer la promotion et la protection des droits de l'homme dans le monde entier, cette institution promeut notamment l'égalité des genres, la lutte contre les discriminations, mais également la lutte contre le réchauffement climatique. Des actions qu'entend prioriser le Luxembourg pendant son mandat.


Workers repair electricity pylons and wires damaged during an earthquake in February, in a rural area near Santiago May 26, 2010. The 8.8-magnitude earthquake on February 27 was one of the world's most powerful in a century and killed more than 700 people. REUTERS/Ivan Alvarado (CHILE - Tags: DISASTER SOCIETY EMPLOYMENT BUSINESS IMAGES OF THE DAY)
L'électricité échappera à une hausse de taxe
La fiscalité luxembourgeoise s'appliquant au tarif du kiloWatt/heure ne grimpera pas de sitôt. Les ministres Claude Turmes et François Bausch viennent de l'assurer, chacun avec ses (bonnes) raisons.

Les revenus ne sont cependant pas les seuls à la hausse, car la taxe CO2 va également connaître une augmentation. Dès le 1er janvier, une majoration de 5 euros par tonne de CO2 sera appliquée, une mesure qui ne sera pas sans incidence sur le prix de l'énergie. Le carburant sera ainsi concerné à hauteur d'1,5 centime supplémentaire par litre. L'électricité, en revanche, ne devrait connaître aucune hausse de taxe et d'accises au cours des prochains mois, d'après les ministres Claude Turmes et François Bausch.

Des nouveautés, il y en a également du côté du télétravail des frontaliers. A partir du 1er janvier, les travailleurs belges auront droit à 34 jours d'home office par an. Un accord fiscal renforcé similaire entrera également en vigueur pour les Français, après avoir été finalisé au cours du printemps. D'ici là, Allemands, Belges et Français bénéficient cependant d'accords spécifiques, leur permettant de télétravailler sans limite de temps tout en évitant la double imposition. Un prolongement a été acté jusqu'au mois de mars pour les trois pays, et pourra même être reconduit jusqu'en juin 2022, si la France et la Belgique tombent d'accord avec le Grand-Duché sur le volet fiscal. Du côté de l'accord social, tout est déjà signé

Des frontaliers qui risquent de connaître quelques difficultés niveau mobilité. L'année 2022 est, en effet, synonyme de chantiers. Au mois de janvier, des travaux d'une durée de cinq ans seront entamés sur l'autoroute A3. Entre la frontière et la croix de Gasperich, la création d'une troisième voie de circulation entraînera des ralentissements, la vitesse maximale autorisée sera fixée à 70km/h.

Travaux en pagaille

La ligne de tram connaîtra aussi son lot de travaux. A partir du mois de septembre, cette dernière sera rallongée avec la mise en service de deux nouveaux arrêts. Ainsi, Leschte Steiwer/Dernier Sol et le Lycée Bouneweg seront desservis. Restons dans la capitale avec la réouverture partielle du parking Knuedler. Après plusieurs années de travaux sur la place Guillaume II, cette offre de stationnement sera de nouveau accessible à partir du 3 janvier. 


Lokales, Chantier neue Zugstrecke Bettembourg-Luxembourg CFL, foto: Chris Kraba/Luxemburger Wort
La ligne Bettembourg-Luxembourg joue la montre
Un tiers seulement des travaux de la future double voie ferrée ont été achevés. Impossible donc d'envisager l'ouverture commerciale pour fin 2022 comme envisagé.

Si les travaux de création de la nouvelle ligne ferroviaire Luxembourg-Bettembourg ont pris du retard, une étape significative devrait cependant être franchie en fin d'année 2022. Fin octobre, l'immense pont métallique sera installé au-dessus de l'A3, juste au sud de Howald. Par ailleurs, la rénovation de la piste de l'aéroport du Findel doit s'achever avant la fin de l'année. 

Autre nouveauté en 2022, elle aussi annoncée lors du discours sur l'état de la Nation de Xavier Bettel : la création d'un bureau du citoyen sur le climat. Cette mesure, qui doit voir le jour au courant de l'année, doit permettre à 100 résidents de donner leur avis sur la politique environnementale du gouvernement, à l'image de la convention citoyenne pour le climat qui s'était déroulée en France. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

A la Chambre, mercredi, les partis majoritaires parlaient d'un budget de l'État tourné vers l'avenir quand l'opposition criait au statu quo politique. Un exercice auquel se pliait le ministre des Finances Pierre Gramegna pour la dernière fois.